Mesures de contrôle des allergènes animaux chez les enfants et les adultes souffrant d'asthme allergique

Certains patients asthmatiques qui vivent avec des animaux de compagnie peuvent être allergiques aux squames qui s'accumulent au domicile. Certaines recommandations indiquent que l'éviction des animaux domestiques est le moyen le plus efficace de réduire l'exposition aux allergènes provenant des poils et de la peau. D'autres mesures alternatives ont été proposées, telles que le toilettage des animaux et l'utilisation d'aérosols et d'unités de filtration de l'air. L'objectif de ces interventions est de réduire la quantité d'allergènes dans l'air et au sol afin de limiter le risque d'aggravation des symptômes de l'asthme. Très peu de recherches de haute qualité ont été publiées sur le sujet, et les preuves actuelles ne sont pas suffisamment fiables pour tirer des conclusions définitives. Les futures recherches devront s'attacher à étudier l'efficacité du toilettage des animaux, de l'utilisation d'aérosols et, éventuellement, de l'éviction de l'animal du domicile.

Conclusions des auteurs: 

Les essais disponibles sont trop petits pour apporter des preuves étayant ou réfutant l'utilisation d'unités de filtration de l'air pour réduire les niveaux d'allergènes dans la prise en charge des patients asthmatiques allergiques aux animaux. Des essais présentant une puissance statistique appropriée sont nécessaires. Aucun essai n'évalue d'autres mesures de réduction des allergènes, telles que le toilettage ou l'éventuelle éviction de l'animal.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Bien que les protocoles recommandent l'éviction des animaux de compagnie dans la prise en charge de l'asthme allergique, leur présence reste élevée dans les familles dont l'un des membres est allergique aux squames d'animaux. Des mesures de contrôle des allergènes, telles que des unités de filtration de l'air installées au domicile des patients asthmatiques allergiques aux animaux, sont utilisées pour réduire l'exposition aux allergènes.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité clinique des mesures de contrôle des allergènes animaux au domicile des patients asthmatiques allergiques aux animaux.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche électronique dans le registre spécialisé des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Aucune restriction de langue n'a été appliquée. Les recherches étaient à jour en septembre 2008.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant une mesure de réduction des allergènes active à une intervention témoin ont été pris en compte pour l'analyse. Les participants asthmatiques présentaient une allergie aux animaux stable.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites par deux évaluateurs de manière indépendante. Une quantité limitée de données a pu être analysée et aucune méta-analyse n'a pu être effectuée.

Résultats principaux: 

Deux études remplissaient les critères d'inclusion pour l'analyse. Toutes deux examinaient l'efficacité des unités de filtration d'air. Les deux essais étaient de petite taille (n = 22 et n = 35). Aucune différence significative n'était observée entre l'intervention active et l'intervention témoin pour les critères de jugement principaux et secondaires rapportés dans ces études. Les données relatives à l'absence à l'école ou au travail n'étaient rapportées dans aucune des deux études. Aucune méta-analyse n'a pu être effectuée en raison de l'absence de résultats comparables. Une mise à jour effectuée en septembre 2006 n'a pas permis d'identifier d'autres essais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.