Formule lactée par rapport au lait maternel pour l'allaitement des prématurés ou des nourrissons de faible poids à la naissance

Problématique de la revue
L'alimentation des nourrissons prématurés ou de faible poids à la naissance au moyen d'une préparation lactée plutôt que du lait maternel affecte-t-elle la croissance et le développement ?

Contexte
Les préparations artificielles peuvent être manipulées pour contenir des quantités plus élevées de nutriments importants comme les protéines que le lait maternel, mais les nouveau-nés ont souvent de la difficulté à digérer les préparations. De plus, les préparations artificielles ne contiennent pas les anticorps et autres substances présents dans le lait maternel qui protègent l'intestin immature des nourrissons prématurés ou de faible poids à la naissance et réduisent le risque d'infection et les problèmes intestinaux graves. Si les prématurés sont nourris à la formule lactée plutôt qu'au lait maternel (allaitement maternel direct ou lait exprimé de la mère), le risque de ces problèmes pourrait augmenter et nuire à la croissance et au développement. Compte tenu de ces préoccupations, nous avions l'intention d'examiner les données probantes issues d'essais cliniques qui comparaient la formule lactée au lait maternel pour l'alimentation des prématurés ou des nourrissons de faible poids à la naissance.

Caractéristiques des études
Dans les recherches effectuées jusqu'en octobre 2018, nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé éligible.

Principaux résultats et conclusions
Il n'existe pas de données d'essai pour répondre à cette question. Étant donné qu'une autre étude Cochrane a montré que l'alimentation à la formule lactée par rapport au lait maternel de donneuse augmente le risque de problèmes intestinaux graves chez les nourrissons prématurés ou de faible poids à la naissance, il est peu probable que les familles et les cliniciens considèrent acceptable de donner à un nourrisson une formule lactée comme alternative au lait maternel quand celui-ci est disponible.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y a pas d'essais sur la formule lactée par rapport au lait maternel pour l'allaitement des prématurés ou des nourrissons de faible poids à la naissance. Il est peu probable que de tels essais soient menés en raison de la difficulté d'attribuer une autre forme de nutrition à un nourrisson dont la mère souhaite allaiter avec son propre lait maternel. Le lait maternel demeure le choix par défaut de la nutrition entérale parce que les études observationnelles et les méta-analyses d'essais comparant une alimentation à la formule lactée par rapport au lait maternel de donneuse suggèrent que l'allaitement au lait maternel présente des avantages immuno-nutritionnels majeurs pour les nourrissons prématurés ou de faible poids de naissance.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les préparations artificielles peuvent être manipulées pour contenir des quantités plus élevées de macro-nutriments que le lait maternel, mais le lait maternel confère d'importants avantages immuno-nutritionnels aux prématurés ou aux nourrissons de faible poids à la naissance (FPN).

Objectifs: 

Déterminer l'effet de l'alimentation des nourrissons prématurés ou de FPN au moyen d'une préparation lactée par rapport au lait maternel sur leur croissance et leur développement.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie standard de Cochrane Neonatal pour faire des recherches dans le Registre central des essais contrôlés de Cochrane (CENTRAL 2018, numéro 9) et dans Ovid MEDLINE, Ovid Embase, Ovid Maternity & Infant Care Database, et CINAHL jusqu'en octobre 2018. Nous avons fait des recherches dans les bases de données d'essais cliniques, les actes de conférences et les listes de références des articles identifiés.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés ou quasi randomisés comparant l'alimentation des prématurés ou des nourrissons de faible poids à la naissance avec de la formule lactée par rapport au lait maternel.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'étude ont planifié de façon indépendante l'évaluation de l’éligibilité à l'essai et du risque de biais, ainsi que l'extraction des données. Nous avions prévu d'analyser les effets du traitement tels que décrits dans les essais individuels et de rapporter les ratios de risque et les différences de risque pour les données dichotomiques, et les différences moyennes pour les données continues, avec des intervalles de confiance à 95 %. Nous avions prévu d'utiliser un modèle à effets fixes dans les méta-analyses et d'explorer les causes potentielles de l'hétérogénéité dans les analyses en sous-groupes. Nous avions l'intention d'utiliser l'approche GRADE pour évaluer la certitude des preuves.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun essai éligible.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.