La vaccination des femmes pour la prévention du tétanos néonatal

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le tétanos néonatal est une infection causant rigidité, spasmes musculaires et souvent décès chez les nouveau-nés. Il est assez courant dans les pays à bas revenus et provient d'une transmission insuffisante in utero de la mère à l'enfant, jointe à une infection s'infiltrant dans le bébé par le moignon du cordon ombilical.

Cette revue a évalué les effets de la vaccination des femmes en âge de procréer et incluait deux études (soit 10 560 nourrissons). Une étude avait évalué les effets de l'anatoxine tétanique adsorbée sur phosphate d'aluminium en comparaison avec le vaccin antigrippal polyvalent et l'autre étude avait évalué les effets de l'anatoxine tétanique-diphtérique adsorbée en comparaison avec la toxine cholérique. La vaccination contre le tétanos des femmes en âge de procréer plutôt que contre la grippe ou le choléra semble diminuer l'incidence du tétanos chez les nouveau-nés. La vaccination des femmes en âge de procréer a montré peu de cas de tétanos néonatal lorsque deux ou trois doses ont été utilisées, mais aucun effet indésirable potentiel n'a été évalué dans ces études.

Il convient d'interpréter ces résultats prudemment, car ils sont basés sur l'observation d'enfants nés d'un sous-ensemble de ces femmes randomisées. Les aspects administratifs et opérationnels du programme de vaccination doivent également être de bonne qualité pour que celui-ci soit efficace.

Conclusions des auteurs: 

Les données disponibles étayent la mise en œuvre de pratiques de vaccination pour les femmes en âge de procréer ou les femmes enceintes vivant en des lieux où les niveaux de risque de tétanos néonatal sont similaires, ou supérieurs, à ceux des deux sites d'étude. Des informations supplémentaires sont nécessaires concernant les possibles interférences de la vaccination par chimioprophylaxie du paludisme sur les rôles de la malnutrition et de la carence en vitamine A, et sur la qualité de la production et du stockage de l'anatoxine tétanique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le tétanos est une maladie grave, souvent mortelle, causée par une endotoxine produite par le Clostridium tetani. Il survient chez les nourrissons nés de mères qui n'ont pas suffisamment d'anticorps en circulation pour protéger le bébé de manière passive, par transfert transplacentaire. La prévention pourrait être obtenue par la vaccination des femmes enceintes ou non-enceintes, ou des deux, avec l'anatoxine tétanique, en conjonction avec la fourniture de services d'accouchement propres. L'anatoxine tétanique est constituée d'une toxine traitée au formaldéhyde qui stimule la production d'antitoxine.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de l'anatoxine tétanique, administrée aux femmes en âge de procréer ou aux femmes enceintes, pour la prévention du tétanos néonatal et des décès qui en découlent.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (le 31 octobre 2012), The Cochrane Library (2012, numéro 10), ainsi que dans PubMed (de 1966 au 31 octobre 2012) et EMBASE (de 1974 au 31 octobre 2012). Nous avons également utilisé des résultats de recherche manuelle et avons consulté des fabricants et des auteurs.

Critères de sélection: 

Des essais randomisés ou quasi-randomisés évaluant les effets de l'anatoxine tétanique chez les femmes enceintes ou chez les femmes en âge de procréer, sur le nombre de cas de tétanos néonatal et de décès associés.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure et leur qualité, et ont extrait les données.

Résultats principaux: 

Deux essais (soit 10 560 nourrissons) ont été inclus. Il convient de noter que ces essais sont très anciens, datant respectivement de 1966 et 1980, et qu'un essai n'avait randomisé que des femmes non enceintes. Les principaux critères de résultat ont été mesurés sur des nourrissons nés du sous-ensemble de ces femmes randomisées qui étaient tombées enceintes au cours des études. Une étude (1919 nourrissons) avait évalué l'efficacité du vaccin antitétanique en comparaison avec le vaccin antigrippal dans la prévention des décès dus au tétanos néonatal. Après une dose unique, le risque relatif (RR) était de 0,57 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,26 à 1,24), et l'efficacité du vaccin était de 43 %. Avec un traitement de deux ou trois doses, le RR était de 0,02 (IC 95% 0,00 à 0,30) et l'efficacité du vaccin était de 98%. Aucun effet n'avait été détecté sur les causes de décès autres que le tétanos. Le RR des cas de tétanos néonatal après au moins une dose de vaccin antitétanique était de 0,20 (IC 95% 0,10 à 0,40) et l'efficacité du vaccin était de 80%. Une autre étude, impliquant 8641 enfants, avait évalué l'efficacité de l'anatoxine tétanique-diphtérique en comparaison avec la toxine cholérique dans la prévention de la mortalité néonatale après une ou deux doses. Le RR était de 0,68 (IC à 95 % 0,56 à 0,82) et l'efficacité du vaccin était de 32 %. Pour la prévention des décès à l'âge de quatre à 14 jours, le RR était de 0,38 (IC 95% 0,27 à 0,55) et l'efficacité du vaccin de 62 % (IC 95% : 45 % à 73 %).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.