Piroxicam en dose unique pour traiter la douleur postopératoire aiguë

Les preuves sont insuffisantes pour conclure que des doses uniques de piroxicam auraient un effet analgésique suffisant chez des adultes atteints de douleur postopératoire. Cette revue évaluait l'efficacité d'une dose unique de piroxicam oral chez des adultes souffrant de douleur postopératoire modérée/sévère à partir d'informations issues d'essais contrôlés contre placebo randomisés. Les résultats étaient fondés des données limitées et n'étaient pas solides. Selon les résultats, que le piroxicam (20 mg ou 40 mg) serait plus efficace que le placebo et comparable à d'autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens et à 10 mg de morphine intramusculaire. Les effets indésirables étaient peu courants. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés étaient des étourdissements, des nausées et des vomissements.

Conclusions des auteurs: 

Le piroxicam semble avoir une efficacité similaire à celle d'autres AINS et à la dose de 10 mg de morphine intramusculaire lorsqu'il est utilisé en tant que dose orale unique dans le traitement de la douleur postopératoire modérée à sévère.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 2, 2000. Le piroxicam est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) possédant des propriétés analgésiques ; il est utilisé principalement pour traiter des troubles rhumatismaux. Certains médicaments ont été comparés directement entre eux dans le cadre d'un essai pour déterminer leur efficacité relative, alors que d'autres non. Toutefois, il est possible de comparer des analgésiques indirectement en examinant l'efficacité de chaque médicament par rapport à un placebo lorsqu'ils sont utilisés dans des situations cliniques similaires.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité analgésique et les effets indésirables d'une dose unique de piroxicam par rapport à un placebo, chez des patients souffrant de douleur postopératoire modérée à sévère. Comparer les effets du piroxicam avec d'autres analgésiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des études publiées ont été identifiées à partir d'une recherche systématique dans MEDLINE, Biological Abstracts, EMBASE, CENTRAL et l'Oxford Pain Relief Database, en décembre 2007. Des études supplémentaires ont été identifiées à partir des références bibliographiques des rapports obtenus.

Critères de sélection: 

Les critères d'inclusion suivants ont été utilisés : publication intégrale de la revue, essai contrôlé contre placebo randomisé, plan en double aveugle, participants adultes, douleur postopératoire d'intensité modérée à sévère au début de l'étude, administration postopératoire de piroxicam oral ou intramusculaire.

Recueil et analyse des données: 

Les données d'intensité de la douleur et de soulagement de la douleur additionnées ont été extraites et transformées en information dichotomique pour produire le nombre de participants ayant ressenti un soulagement de la douleur d'au moins 50 %. Cette donnée a été utilisée pour calculer une estimation du bénéfice relatif et le nombre de sujets à traiter (NST) pour qu'un participant atteigne un soulagement de la douleur d'au moins 50 %. Les informations relatives aux effets indésirables ont été recueillies et des estimations du risque relatif et du nombre de patients à traiter pour observer un effet nuisible du traitement (NNN) ont été calculées.

Résultats principaux: 

Dans cette mise à jour, aucune étude supplémentaire n'a été identifiée. La recherche initiale avait identifié trois études (141 participants) comparant la dose de 20 mg de piroxicam oral et un placebo et une étude (15 participants) comparant la dose de 40 mg de piroxicam oral et un placebo. Pour les doses uniques de 20 mg et 40 mg de piroxicam, le NST pour atteindre un soulagement de la douleur d'au moins 50 % était de 2,7 (2,1 à 3,8) [intervalle de confiance (IC) à 95%] et de 1,9 (1,2 à 4,3) [IC à 95%] respectivement, par rapport au placebo, pendant quatre à six heures, chez des patients souffrant de douleur postopératoire modérée à sévère. L'incidence rapportée d'effets indésirables n'était pas plus importante avec le piroxicam (20 mg ou 40 mg) qu'avec le placebo. La mise à jour de la recherche n'a pas permis d'obtenir d'autres études.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.