Les interventions de soulagement de la pression non amovibles facilitent la cicatrisation des ulcères du pied chez les personnes diabétiques

L'ulcération du pied est une complication du diabète et peut entraîner une amputation. Les ulcères peuvent survenir en partie en raison de pressions anormales sur la plante du pied. Les études incluses dans cette revue comparaient les interventions de soulagement de la pression non amovibles (plâtres au pied) à d'autres moyens de soulagement de la pression au niveau du siège des ulcères pour améliorer la cicatrisation. Les comparaisons incluaient les pansements seuls, les chaussures thérapeutiques temporaires, les dispositifs de soulagement de la pression amovibles et l'intervention chirurgicale. La revue a révélé que les interventions non amovibles étaient plus efficaces que n'importe laquelle des autres méthodes externes de soulagement de la pression. Les plâtres non amovibles utilisés avec un allongement du tendon d'Achille étaient plus efficaces dans une étude sur l'ulcère de l'avant-pied que l'utilisation d'un plâtre non amovible seul.

Conclusions des auteurs: 

Les plâtres de soulagement de la pression non amovibles sont plus efficaces pour la cicatrisation des ulcères de la plante du pied liés au diabète que les plâtres amovibles ou les pansements seuls. Les plâtres non amovibles, lorsqu'ils étaient combinés à un allongement du tendon d'Achille, étaient plus efficaces dans une étude sur l'ulcère de l'avant-pied que l'utilisation d'un plâtre non amovible seul.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ulcération du pied liée au diabète est un facteur majeur de morbidité en cas de diabète. Les ulcères du pied diabétique sont en partie une conséquence de pressions anormales sur le pied et le soulagement de la pression est un traitement couramment utilisé pour la cicatrisation des ulcères de la plante du pied liés au diabète, mais la méthode la plus efficace pour la cicatrisation n’est pas clairement établie.

Objectifs: 

Déterminer les effets des interventions de soulagement de la pression sur la cicatrisation des ulcères du pied chez les personnes diabétiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (le 2 novembre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 10), Ovid MEDLINE (de 1950 à la 4ème semaine d'octobre 2012), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 31 octobre 2012), Ovid EMBASE (de 1980 à la 43ème semaine de 2012) et EBSCO CINAHL (de 1982 au 1er novembre 2012). Aucune restriction concernant la langue ou le statut de publication n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés évaluant les effets des interventions de soulagement de la pression sur la cicatrisation des ulcères du pied chez les personnes diabétiques.

Recueil et analyse des données: 

Les données des essais éligibles ont été extraites, et résumées de manière indépendante à l'aide d'un formulaire d'extraction de données par deux auteurs de revue.

Résultats principaux: 

Quatorze essais (709 participants) remplissaient les critères d’inclusion de la revue. Une étude a comparé deux différents types de plâtres non amovibles sans aucune différence discernable entre les groupes. Sept études (366 participants) ont comparé les plâtres non amovibles aux dispositifs de soulagement de la pression amovibles. Dans cinq de ces études, les plâtres non amovibles étaient associés à une augmentation statistiquement significative du nombre d'ulcères cicatrisés par rapport au dispositif amovible (RR 1,17 IC à 95 % 1,01 à 1,36 : valeur P = 0,04).

Deux études (98 participants) ont révélé que significativement plus d'ulcères cicatrisaient avec les plâtres non amovibles qu'avec des pansements seuls. L'allongement du tendon d'Achille combiné à un plâtre non amovible dans une étude a entraîné la cicatrisation de significativement plus d'ulcères après 7 mois qu'un plâtre non amovible seul (RR 2,23 ; IC à 95 % 1,32 à 3,76). Davantage d'ulcères sont restés cicatrisés après deux ans dans ce groupe (RR 3,41 ; IC à 95 % 1,42 à 8,18).

Les autres comparaisons comprenaient le débridement chirurgical des ulcères, la pose de feutre sur le pied et les pansements en mousse feutrée ; aucun de ces traitements n'a montré d'effet statistiquement significatif en faveur de l'intervention.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.