Médicaments destinés à prévenir les ulcères gastro-duodénaux induits par les AINS

Les résultats de cette méta-analyse démontrent que le misoprostol, les inhibiteurs de la pompe à protons et des doubles doses d'antagonistes des récepteurs H2 sont efficaces pour réduire le risque d'ulcères gastriques et duodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS). Chez les patients présentant un risque élevé, l'utilisation d'un AINS traditionnel AINSt) + IPP semble équivalente à un inhibiteur de la COX-2 seul. La stratégie la plus efficace chez les patients présentant un risque gastro-intestinal GI) élevé semble être une combinaison d'inhibiteur de la COX-2 + IPP.

Conclusions des auteurs: 

Les misoprostol, les IPP et la double dose d'ARH2 sont efficaces pour prévenir les ulcères gastriques et duodénaux endoscopiques choniques liés aux AINS. Des doses plus faibles de misoprostol sont moins efficaces et restent associées à une diarrhée. Chez les patients ayant des antécédents de saignements liés aux AINS, un inhibiteur de la COX-2 seul est équivalent à un AINSt+IPP, bien que les taux de nouveaux saignements avec les deux stratégies restent relativement élevés. Une stratégie d'un inhibiteur de la COX-2+IPP semble offrir la plus grande innocuité GI chez les patients à haut risque.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS) sont des agents importants dans la prise en charge des affections arthritiques et inflammatoires et sont parmi les médicaments les plus souvent prescrits en Amérique du Nord et en Europe. Cependant, il existe des preuves incontestables associant ces agents à différentes toxicités gastro-intestinales GI).

Objectifs: 

Examiner l'efficacité des interventions courantes pour la prévention de la toxicité GI haute induite par les AINS.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE de 1966 à mai 2009, Current Contents pendant six mois avant mai 2009, EMBASE jusqu'en mai 2009 et le registre Cochrane des essais contrôlés de 1973 à mai 2009. Les actes de conférences récents ont été examinés et des sociétés et des experts du domaine ont été contactés.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais cliniques contrôlés randomisés ECR) portant sur les analogues de la prostaglandine AP), les antagonistes des récepteurs H2 ARH2) ou les inhibiteurs de la pompe à protons IPP) pour la prévention de la toxicité GI haute chronique induite par les AINS.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs indépendants ont extrait des données concernant les caractéristiques de la population, le plan d'étude, la qualité méthodologique, le nombre de participants présentant des ulcères endoscopiques, des complications d'ulcères ou des symptômes, les sorties d'étude globales et les sorties d'étude dues aux symptômes. Les données dichotomiques ont été combinées au moyen de RevMan 5.0. L'hétérogénéité a été évaluée en utilisant un test du chi-2 et la statistique I-carré.

Résultats principaux: 

Quarante-et-un ECR remplissaient les critères d'inclusion. Toutes les doses de misoprostol réduisaient significativement le risque d'ulcères endoscopiques. Le misoprostol à 800 ug/jour était supérieur à une dose de 400 ug/jour pour la prévention des ulcères gastriques endoscopiques RR 0,17, et RR 0,39 respectivement, P=0,0055). Il n'a pas été observé de relation dose-réponse avec les ulcères duodénaux. Le misoprostol a provoqué des diarrhées à toutes les doses, bien qu'il en ait causé significativement plus à 800 ug/jour qu'à 400 ug/jour P=0,0012). Le misoprostol a également réduit le risque de complications d'ulcères cliniques.

Les doses standard de ARH2 ont été efficaces pour réduire le risque d'ulcères duodénaux endoscopiques RR 0,36 ; IC à 95 % 0,18 à 0,74), mais pas d'ulcères gastriques endoscopiques RR 0,73 ; IC à 95 % 0,50 à 1,08). Les doubles doses d'ARH2 et d'IPP ont été efficaces pour réduire le risque d'ulcères duodénaux et gastriques endoscopiques RR 0,44 ; IC à 95 % 0,26 à 0,74 et RR=0,40 ; IC à 95 % ; 0,32-0,51 respectivement pour l'ulcère gastrique) et ont été mieux tolérées que le misoprostol.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.