Colles pour brackets orthodontiques fixes

Contexte

Il est utile qu’un clinicien connaisse la meilleure colle pour fixer des brackets orthodontiques, afin qu'elles restent immobiles pendant le traitement. La casse d’une ou de plusieurs brackets entraîne une augmentation du temps passé en chirurgie pour des réparations et de la durée totale du traitement. Actuellement, les orthodontistes peuvent choisir entre quatre types de colles qui peuvent être appliqués avec une réaction chimique ou avec une lampe à polymériser. Certaines colles peuvent potentiellement empêcher l’apparition précoce de caries autour des brackets grâce au fluor qu’elles contiennent.

Caractéristiques de la revue

Les données de cette revue, menée conjointement avec le groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire, sont à jour en date du 26 septembre 2017. Nous avons inclus trois études : un composite polymérisé chimiquement a été comparé à un composite photopolymérisé (un essai), à un ciment ionomère de verre conventionnel (un essai) et à un composite de résine polyacide modifiée (compomère) (un essai). La qualité des rapports d'essais était généralement médiocre.

Résultats principaux

Il n'y a pas de données probantes claires sur lesquelles fonder une décision clinique quant au type de colle orthodontique à utiliser.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y a pas de données probantes claires sur lesquelles fonder une décision clinique quant au type de colle orthodontique à utiliser.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le collage des brackets orthodontiques sur les dents est important pour permettre un traitement efficace et efficient avec des appareils fixes. Le problème est la casse des brackets pendant le traitement, ce qui augmente le temps passé en rendez-vous orthodontique et prolonge la durée du traitement. Un traitement prolongé est susceptible d'augmenter les risques pour la santé bucco-dentaire liés à un traitement orthodontique avec des appareils fixes, dont l'un est la décalcification irréversible de l'émail. Ce texte est une mise à jour de la Revue Cochrane publiée pour la première fois en 2003. Une nouvelle recherche complète a été effectuée le 26 septembre 2017, mais aucune nouvelle étude n'a été identifiée. Nous avons seulement mis à jour la section des méthodes de recherche dans cette nouvelle version. Les conclusions de cette revue Cochrane restent les mêmes.

Objectifs: 

Évaluer les effets de différentes colles orthodontiques utilisées pour fixer les brackets.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le spécialiste de l'information du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire a fait des recherches dans les bases de données suivantes : Le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'au 26 septembre 2017), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; 2017, numéro 8) dans la Cochrane Library (consulté le 26 septembre 2017), MEDLINE Ovid (de 1946 au 26 septembre 2017) et Embase Ovid (de 1980 au 26 septembre 2017). Le registre des essais en cours des National Institutes of Health des États-Unis (ClinicalTrials.gov) et la plateforme d'enregistrement des essais cliniques internationaux de l'Organisation mondiale de la santé ont été consultés pour les essais en cours. Aucune restriction de langue ou de date de publication n'a été imposée lors de la recherche dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection: 

Les essais ont été sélectionnés s'ils répondaient aux critères suivants : essais contrôlés randomisés (ECR) et essais cliniques contrôlés comparant deux types de colles différents. Les participants étaient des patients portant des appareils orthodontiques fixes. Les interventions portaient sur les types de colles utilisés pour fixer des brackets en acier inoxydable sur toutes les dents, à l'exception des molaires. Le principal critère de jugement était le décollement ou la casse de bracket.

Recueil et analyse des données: 

Les données sur la décalcification ont été enregistrées en tant que critère de jugement secondaire, le cas échéant. Les informations concernant les méthodes, les participants, les interventions, les mesures des critères de jugement et les résultats ont été extraites en double par des binômes d'auteurs de la revue. Comme les données n'ont pas été présentées sous une forme qui se prêtait à une méta-analyse, les résultats de la revue sont présentés uniquement sous forme narrative.

Résultats principaux: 

Trois essais étaient satisfaisants par rapport aux critères d'inclusion. Un composite polymérisé chimiquement a été comparé à un composite photopolymérisé (un essai), à un ciment ionomère de verre conventionnel (un essai) et à un composite de résine polyacide modifiée (compomère) (un essai). La qualité des rapports d'essais était généralement médiocre.

Notes de traduction: 

Post-édition : Philip Henlin - Révision : Déborah Motte (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.