Suivi thérapeutique des antiépileptiques pour le traitement de l'épilepsie

Aucune preuve ne permet de recommander le suivi thérapeutique systématique des antiépileptiques dans le traitement de l'épilepsie.

Nous n'avons identifié aucune preuve indiquant que la mesure systématique des concentrations sériques du médicament en vue d'adapter la posologie est plus efficace qu'une adaptation de la posologie reposant uniquement sur des critères cliniques chez les patients présentant une épilepsie nouvellement diagnostiquée et recevant un seul médicament : carbamazépine, valproate, phénytoïne, phénobarbital ou primidone. Une seule étude présentant une puissance statistique insuffisante a été identifiée, et cette revue n'exclut pas la possibilité que le suivi thérapeutique des médicaments puisse être utile chez les patients atteints d'épilepsie nouvellement diagnostiquée, dans des situations spéciales ou chez des patients choisis.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons identifié aucune preuve solide permettant de recommander la mesure systématique des concentrations sériques du médicament antiépileptique dans le but d'atteindre des plages cibles prédéfinies en vue d'optimiser le traitement des patients atteints d'épilepsie nouvellement diagnostiquée recevant une monothérapie antiépileptique. Néanmoins, cette absence de preuves n'exclut pas la possibilité que le suivi thérapeutique des médicaments soit utile pour certains antiépileptiques spécifiques au cours d'une polythérapie, dans des situations spéciales ou chez des patients choisis.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 1 en 2007.

L'objectif du traitement médicamenteux de l'épilepsie est de prévenir les crises sans entraîner d'effets indésirables. Pour atteindre ce résultat, il est nécessaire d'adapter la posologie à chaque patient. La mesure des niveaux de médicament antiépileptique dans les liquides organiques (suivi thérapeutique du médicament) est fréquemment utilisée pour optimiser la posologie chez les différents patients.

Objectifs: 

Examiner les preuves concernant les effets du suivi thérapeutique des médicaments sur les résultats des patients épileptiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie (février 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane, 2010, numéro 1) et MEDLINE (de 1950 à la 4ème semaine de janvier 2010). Aucune restriction de langue n'a été imposée. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles pertinents afin d'identifier d'autres rapports d'étude.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant les résultats d'une monothérapie antiépileptique avec suivi thérapeutique par rapport à un traitement médicamenteux sans suivi thérapeutique.

Recueil et analyse des données: 

Cette revue repose sur des données publiées agrégées. Les critères de jugement principaux mesurés étaient le nombre de patients atteignant une rémission des crises de 12 mois, rapportant les effets indésirables et abandonnant le traitement assigné de manière aléatoire.

Résultats principaux: 

Une seule étude remplissait les critères d'inclusion de la revue. Dans cette étude ouverte, 180 patients atteints d'épilepsie nouvellement diagnostiquée et non traitée étaient randomisés pour un antiépileptique choisi par leur médecin, accompagné ou non d'un suivi thérapeutique des niveaux sériques de médicament en vue d'adapter la posologie. Les antiépileptiques utilisés étaient de la carbamazépine, du valproate, de la phénytoïne, du phénobarbital et de la primidone. Une rémission de 12 mois des crises épileptiques était rapportée chez 60 % des patients randomisés pour le suivi thérapeutique du médicament (groupe expérimental) et chez 61 % des patients du groupe témoin. Au total, 56 % des patients du groupe expérimental et 58 % des patients du groupe témoin ne présentaient aucune crise au cours des 12 derniers mois de suivi. Des effets indésirables étaient rapportés par 48 % des patients du groupe expérimental et 47 % des patients du groupe témoin. Chez les patients randomisés pour un suivi thérapeutique du médicament, 62 % allaient jusqu'au bout du suivi de deux ans, contre 67 % dans le groupe témoin.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.