Traitement chirurgical en cas de maladie des trompes chez les femmes qui vont subir une fécondation in vitro

Les maladies des trompes de Fallope, comme l'hydrosalpinx, peuvent gravement diminuer les chances de grossesse en cas de fécondation in vitro (FIV). L'ablation (salpingectomie) ou l'occlusion des trompes bouchées ou malades avant une FIV peut accroître les taux de grossesse et de naissances vivantes pour les femmes qui font partie d'un programme de FIV. Cette revue des essais a décelé que la salpingectomie laparoscopique et l'occlusion des trompes avant une FIV augmentait les chances de grossesse. Pour autant, les autres options de traitement doivent encore être évaluées et la place de la chirurgie tubaire restauratrice dans la pratique clinique doit être évaluée.

Conclusions des auteurs: 

Le traitement chirurgical doit être envisagé pour toutes les femmes souffrant d'un hydrosalpinx avant un traitement de FIV. Les données précédentes soutenaient uniquement la salpingectomie unilatérale pour une hydrosalpinx unilatéral (salpingectomie bilatérale pour un hydrosalpinx bilatéral). Cette revue fournit maintenant des données indiquant que l'occlusion tubaire laparoscopique est une alternative à la salpingectomie laparoscopique pour améliorer les taux de grossesse par FIV chez les femmes souffrant d'un hydrosalpinx. Des recherches supplémentaires sont requises pour évaluer la valeur de l'aspiration de l'hydrosalpinx avant ou pendant une procédure de FIV, ainsi que la valeur de la chirurgie tubaire restauratrice en tant qu'alternative (ou préliminaire) à une FIV.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La maladie des trompes, en particulier l'hydrosalpinx, a un effet néfaste sur le résultat de la fécondation in vitro (FIV). Le fait de réaliser une intervention chirurgicale comme une salpingectomie, une occlusion tubaire, une aspiration du liquide de l'hydrosalpinx ou salpingostomie, avant une procédure de FIV chez les femmes souffrant d'un hydrosalpinx est supposé améliorer les chances de résultat positif.

Objectifs: 

Evaluer et comparer la valeur des traitements chirurgicaux pour la maladie des trompes avant une FIV.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché les essais dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'infertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, PSYCHMED et dans les actes de conférence et les bibliographies jusqu'au 28 octobre 2009. Les chercheurs de ce domaine ont été contactés pour connaître les études non publiées.

Critères de sélection: 

Tous les essais comparant un traitement chirurgical pour une maladie des trompes à un groupe témoin généré par randomisation ont été pris en compte pour être inclus dans la revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait les données, de manière indépendante. Les critères de jugement étudiés étaient les naissances vivantes, les grossesses en cours, les grossesses viables, cliniques et biomécaniques, les grossesses ectopiques, les fausses couches, les grossesses multiples, la fonction ovarienne et les complications.

Résultats principaux: 

Cinq essais contrôlés randomisés portant sur 646 femmes ont été inclus dans cette revue. Quatre études évaluaient la salpingectomie par rapport à l'absence de traitement, deux d'entre elles incluaient également un bras avec occlusion tubaire, et un essai évaluait l'aspiration par rapport à l'absence de traitement. Aucun essai ne mentionnait le principal critère de jugement : la naissance vivante. Les cotes des grossesses en cours (OR de Peto 2,14, IC à 95 % 1,23 à 3,73) et des grossesses cliniques (OR de Peto 2,31, IC à 95 % 1,48 à 3,62) ont toutefois augmenté avec la salpingectomie laparoscopique pour les hydrosalpinx avant une FIV. L'occlusion laparoscopique de la trompe de Fallope par rapport à l'absence d'intervention n'a pas augmenté de manière significative les cotes des grossesses en cours (OR de Peto 7,24, IC à 95 % 0,87 à 59,57), mais les cotes des grossesses cliniques (OR de Peto 4,66, IC à 95 % 2,47 à 10,01) étaient suffisamment puissantes pour montrer une hausse significative. La comparaison entre l'occlusion des trompes et la salpingectomie n'a démontré aucun avantage significatif d'une procédure chirurgicale par rapport à une autre en termes de grossesses en cours (OR de Peto : 1,65, IC à 95 % 0,74, 3,71) ou de grossesses cliniques (OR de Peto 1,28, IC à 95 % 0,76 à 2,14). Un ECR mentionnait l'efficacité de l'aspiration guidée par ultrasons, toutefois les cotes des grossesses n'ont pas démontré une hausse significative des cotes de grossesses cliniques (OR de Peto 1,97, IC à 95 % 0,62 à 6,29) et les intervalles de confiance étaient importants. Aucune différence significative n'a été constatée dans les effets indésirables des traitements chirurgicaux à travers les différentes comparaisons.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.