Administration d'antibiotiques aminoglycosides intraveineux une fois par jour comparée à une administration plusieurs fois par jour chez des personnes atteintes de mucoviscidose

Problématique de la revue

Nous avons cherché des données probantes pour montrer les différences entre l'administration d'antibiotiques par voie intraveineuse une fois par jour et leur administration plusieurs fois par jour dans le traitement des poussées de maladie (exacerbations pulmonaires) chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Il s'agit de la mise à jour d'une revue précédente.

Contexte

La plupart des personnes atteintes de mucoviscidose développent des infections pulmonaires persistantes et peuvent fréquemment recevoir des antibiotiques par voie intraveineuse pour traiter les exacerbations pulmonaires. Le fait de ne donner les antibiotiques qu'une seule fois par jour plutôt que plusieurs doses par jour réduit le coût du traitement et le temps qu’il nécessite.

Date de recherche

Les données sont à jour au 31 janvier 2019.

Caractéristiques des études

Cette revue comprend cinq études portant sur un total de 354 enfants et adultes. Tous les essais ont comparé l'administration d'une dose par jour à l’administration de trois doses par jour.

Principaux résultats

La revue a révélé que lorsqu'on traite des personnes atteintes de mucoviscidose pour des exacerbations pulmonaires, l'administration d'antibiotiques une fois par jour était tout aussi efficace que leur administration plus fréquente en termes de fonction pulmonaire et d'indice de masse corporelle. La revue a également révélé que l'administration d'antibiotiques une fois par jour semblait moins toxique pour les reins des enfants. Il n'y avait pas de différence entre les différents programmes d’administration de traitement pour les autres critères de jugement mesurés dans les études.

Bien qu'un traitement à prise unique quotidienne puisse être tout aussi efficace et plus pratique qu'un traitement trois fois par jour, nous recommandons d'autres études pour examiner l'innocuité à long terme de ce schéma thérapeutique.

Qualité des données

Nous avons estimé qu'une seule des cinq études présentait un faible risque que des caractéristiques de conception puissent affecter les résultats. Dans les quatre autres études, nous avons considéré que le fait qu'il était évident si les antibiotiques étaient administrés une ou trois fois par jour pouvait avoir une incidence sur certaines mesures des critères de jugement (p. ex. la fonction pulmonaire). D'autres facteurs de risque n'étaient pas clairs ou présentaient un faible risque de biais. Nous avons évalué les données portant sur la fonction pulmonaire, l'indice de masse corporelle et les effets secondaires (p. ex. toxicité) comme étant de qualité moyenne à faible.

Conclusions des auteurs: 

L'administration d'antibiotiques aminoglycosides une fois et trois fois par jour semble présenter la même efficacité dans le traitement des exacerbations pulmonaires de la mucoviscidose. Il existe des données montrant une néphrotoxicité inférieure chez l'enfant.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes atteintes de mucoviscidose et colonisées de manière chronique par l'organisme Pseudomonas aeruginosa nécessitent souvent plusieurs thérapies d’antibiotiques aminoglycosides intraveineux pour la gestion des exacerbations pulmonaires. Les propriétés des aminoglycosides suggèrent qu'ils pourraient être administrés à des doses plus fortes et moins fréquentes. Il s’agit de la mise à jour d'une revue déjà publiée.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l’administration d’antibiotiques aminoglycosides en intra-veineux une fois par jour par rapport à leur administration plusieurs fois par jour pour la gestion des exacerbations pulmonaires dans la mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé sur la mucoviscidose tenu à la base éditoriale du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques («Cystic Fibrosis Specialist Register held at the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group's editorial base»), comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, ainsi que des recherches manuelles dans des revues pertinentes et des résumés d’actes de conférence.

Date de la recherche la plus récente : 31 janvier 2019.

Nous avons également effectué des recherches dans les registres d'essai en ligne. Date de la dernière recherche : 25 février 2019.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés, publiés ou non, dans lesquels l’administration une fois par jour d'aminoglycosides a été comparée à leur administration plusieurs fois par jour en termes d'efficacité ou de toxicité, ou les deux, chez des personnes atteintes de mucoviscidose.

Recueil et analyse des données: 

Les deux auteurs ont sélectionné indépendamment les études à inclure dans la revue et évalué le risque de biais de chaque étude ; les auteurs ont également évalué la qualité des données à l'aide des critères GRADE. Les données ont été extraites indépendamment par chaque auteur. Les auteurs des études incluses ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires. Des données qui n’avaient pas encore été publiées ont été obtenues pour une des études incluses.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 15 études pouvant potentiellement être incluses dans la revue. Cinq études faisant état des résultats de 354 participants (âgés de 5 à 50 ans) ont été incluses dans cette revue. Toutes les études comparaient une administration une fois par jour à une administration trois fois par jour. Dans le cadre d'un essai croisé, 26 participants ont reçu le traitement du premier bras, mais seulement 15 celui du deuxième bras. Une étude présentait un faible risque de biais pour tous les critères évalués ; les autres études incluses présentaient un risque élevé de biais à cause de la technique de mise en aveugle, mais pour les autres critères, le risque de biais a été jugé peu clair ou faible.

Il n’y avait pas ou peu de différence entre les groupes de traitement pour ce qui est du volume expiratoire maximal seconde, différence moyenne (DM) de 0,33 (intervalle de confiance à 95 % (IC) de -2,81 à 3,48, preuves de qualité moyenne) ; de la capacité vitale forcée, DM de 0,29 (IC à 95 % -6,58 à 7.16, données de faible qualité) ; du % de poids pour la taille, DM -0,82 (IC à 95 % -3,77 à 2,13, données de faible qualité) ; de l’indice de masse corporelle, DM 0,00 (IC à 95 % -0,42 à 0,42, données de faible qualité) ; ou de l’incidence d’ototoxicité, risque relatif 0,56 (IC à 95 % 0,04 à 7,96, preuves de qualité moyenne). Le traitement à dose unique quotidienne chez les enfants a probablement amélioré la variation en pourcentage de la créatinine, DM -8,20 (IC à 95 % : -15,32 à -1,08, preuves de qualité modérée), mais n'a montré aucune différence chez les adultes, DM 3,25 (IC à 95 % : -1,82 à 8,33, preuves de qualité modérée). Les essais inclus n'ont pas fait état des profils de résistance aux antibiotiques ou de la qualité de vie.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Carole Lescure et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.