Méthodes physiques pour prévenir la thrombose veineuse profonde dans l'accident vasculaire cérébral (AVC)

Après un AVC, des caillots sanguin peuvent se former dans les veines des jambes (thrombose veineuse profonde ou TVP). Ces caillots peuvent se rompre et être transportés dans le flux sanguin vers le cœur et les poumons (et entraîner une embolie pulmonaire). Ce phénomène est potentiellement mortel. Bien que des anticoagulants puissent réduire le risque de TVP, ils peuvent également entraîner de graves hémorragies. Un certain nombre de méthodes physiques ont été mises au point pour prévenir la formation de TVP. Ces méthodes comprennent notamment le port de bas de contention gradués, la compression pneumatique intermittente et la stimulation électrique des muscles des jambes. Les méthodes physiques sont utilisées pour augmenter la circulation sanguine dans les veines des jambes et réduire le risque de formation de caillots. Notre objectif était d'évaluer les effets de ces méthodes physiques chez des patients récemment victimes d'un AVC. Nous avons trouvé deux essais randomisés sur les bas de compression gradués, impliquant 2 615 participants, et deux essais de petite taille sur la compression pneumatique intermittente, impliquant 177 participants. Les bas de contention gradués n'étaient pas plus efficaces que le « meilleur traitement médical » en termes de réduction du risque de TVP après un AVC. Les bas ont entraîné davantage de problèmes cutanés (comme des ulcères et des cloques) au niveau des jambes. La compression pneumatique intermittente s'est avérée prometteuse, mais son bénéfice n'a pas été définitivement démontré. Les preuves ne sont pas favorables à l'utilisation régulière des bas de contention gradués ou de la compression pneumatique intermittente chez les patients récemment victimes d'un AVC. Les essais actuellement en cours de réalisation devraient fournir des preuves fiables sur les bénéfices et les effets délétères de la compression pneumatique intermittente.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves issues d'essais randomisés ne sont pas favorables à l'utilisation habituelle des BCG pour réduire le risque de TVP après un AVC aigu. Les preuves sont insuffisantes pour recommander l'utilisation habituelle de la CPI pour réduire le risque de TVP en AVC aigu et des études randomisées plus vastes sur la CPI sont nécessaires pour évaluer en toute fiabilité le rapport entre les risques et les bénéfices de cette intervention.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP) conséquente sont des complications graves de l'AVC. Des méthodes physiques pour réduire le risque de TVP et d'EP comme les bas de contention gradués (BCG) ou la compression pneumatique intermittente (CPI) appliquée sur les jambes, ne semblent pas être associées à des risques d'hémorragies et pourraient réduire le risque de TVP chez certaines catégories de patients chirurgicaux. Notre objectif était d'évaluer leurs effets chez des patients victimes d'AVC.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de méthodes physiques pour réduire le risque de TVP, d'EP mortelle ou non mortelle et de décès chez les patients récemment victimes d'un AVC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre d'essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche en novembre 2009), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library numéro 4, 2009), MEDLINE (de 1966 à novembre 2009), EMBASE (de 1980 à novembre 2009) CINAHL (de 1982 à novembre 2009)et le British Nursing Index (de 1985 à novembre 2009). Nous avons examiné les références bibliographiques de tous les articles pertinents, consulté les registres d'essais en cours (novembre 2009) et pris contact avec des experts dans le domaine.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés non biaisés comparant des méthodes physiques de réduction du risque de TVP et un groupe témoin et dans lesquels la prophylaxie commençait dans les sept jours suivant le déclenchement de l'AVC.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont recherché des essais et extrait les données.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié deux essais sur les BCG incluant 2 615 patients et deux études de petite taille sur la CPI incluant 177 patients. Globalement, les méthodes physiques n'étaient pas associées à une réduction significative de la TVP pendant la période de traitement (rapport des cotes (RC) 0,85, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,70 à 1,04) ou des décès (RC 1,12, IC à 95 % de 0,87 à 1,45). L'utilisation de BCG n'était pas associée à une réduction significative du risque de TVP (RC 0,88, IC à 95 % de 0,72 à 1,08) ou de décès (RC 1,13, IC à 95 % de 0,87 à 1,47) à la fin du suivi. La CPI était associée à une tendance non significative à une baisse du risque de TVP (RC 0,45, IC à 95 % de 0,19 à 1,10) sans preuve d'un effet sur les décès (RC 1,04, IC à 95 % de 0,37 à 2,89).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.