Les escarres peuvent-elles être évitées à l'aide de différentes surfaces d'appui ?

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les escarres (aussi appelées « plaies de lit » et « plaies de pression ») sont des ulcères de la peau causés par la pression ou le frottement aux points d’appui osseux (comme les hanches, les talons et les coudes) chez des personnes immobilisées. Différentes surface d'appui (telles que lits, matelas, surmatelas et coussins) permettent d'alléger cette pression et sont utilisées pour amortir les parties vulnérables du corps en répartissant mieux la pression de surface. La revue a constaté que les personnes couchées sur ​​des matelas en mousse ordinaire sont plus susceptibles d'avoir des escarres que celles reposant sur ​​un matelas en mousse de plus grande qualité. La revue a également fait ressortir que les personnes ayant utilisé des surmatelas en peau de mouton avaient développé moins d'escarres. Bien que les matelas à pression alternée soient possiblement plus avantageux économiquement que les surmatelas à pression alternée, les données concernant les capacités de prévention des escarres des surfaces d'appui en matériau de plus grande qualité, à faible pression constante ou à pression alternée, ne sont pas claires. Une recherche rigoureuse est nécessaire pour la comparaison de différentes surfaces d'appui.

Conclusions des auteurs: 

Les personnes à risque élevé de développer des escarres doivent utiliser des matelas en mousse de qualité supérieure plutôt que les matelas en mousse standard des hôpitaux. Les capacités respectives de prévention des escarres des surfaces d'appui à faible pression constante et à pression alternée, faites en matériau de qualité supérieure, ne sont pas claires, mais les matelas à pression alternée pourraient être plus avantageux économiquement que les surmatelas à pression alternée dans le contexte britannique. Les peaux de mouton de qualité médicale sont associées à un moindre développement d'escarres. Il convient d'envisager l'utilisation en salle d'opération de certaines formes d'allégement de la pression pour les patients à haut risque.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les escarres (ou « plaies de lit », « plaies de pression », « ulcères de décubitus ») sont des lésions localisées de la peau et des tissus sous-jacents. Elles sont chose courante chez les personnes âgées ou immobiles, et coûteuses en termes financiers et humains. Des surfaces d'appui allégeant la pression (lits, matelas, coussins de siège, etc.) sont utilisées pour aider à prévenir le développement d'escarres.

Objectifs: 

Cette revue systématique vise à déterminer :
(1) dans quelle mesure les surfaces d'appui allégeant la pression réduisent l'incidence des escarres en comparaison avec les surfaces d'appui standard, et,
(2) leur efficacité comparée dans la prévention des escarres.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette troisième mise à jour, nous avons effectué une recherche dans : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (le 8 décembre 2010), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 4), Ovid MEDLINE (de 1950 à la 3ème semaine de novembre 2010), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 7 décembre 2010), Ovid EMBASE (de 1980 à la 48ème semaine de 2010), EBSCO CINAHL (de 1982 au 3 décembre 2010) et les références bibliographiques des études incluses.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et des études quasi-randomisées, publiés ou non, ayant évalué les effets d'une surface d'appui pour la prévention des escarres, dans un certain groupe de patients et un certain contexte, et mesuré l'incidence des escarres. Les études n'ayant rendu compte que de critères indirects (par ex. la pression de l'interface) ont été exclues. Deux auteurs de la revue ont, indépendamment, sélectionné les études.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites par un auteur et vérifiées par un autre. Le cas échéant, les estimations provenant d'études similaires ont été regroupées dans une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Un nouvel essai a été inclus, portant le total des études incluses à 53.

Les mousses de meilleure qualité que celles des matelas hospitaliers standard réduisent l'incidence des escarres chez les personnes à risque (RR 0,40 ; IC 95% 0,21 à 0,74). Les mérites respectifs de la pression alternée et de la basse pression constante ne sont pas clairs. Un essai de bonne qualité indiquait que les matelas à pression alternée pourraient être plus avantageux économiquement que les surmatelas à pression alternée dans le contexte britannique.

Les surmatelas allégeant la pression sur la table d'opération réduisent l'incidence postopératoire des escarres, bien que deux études aient signalé que les surmatelas en mousse avaient provoqué des changements indésirables au niveau de la peau. La méta-analyse de trois essais a montré que le standard médical australien de surmatelas en peaux de mouton prévient les escarres (RR 0,56 ; IC 95% 0,32 à 0,97).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.