Les soins médicaux en hôpital de jour pour les personnes âgées par rapport à d'autres formes de soins

Les hôpitaux de jour sont un moyen de dispenser des soins de santé pour les personnes âgées. Il s'agit de services ambulatoires dont les patients âgés bénéficient pour une journée complète ou presque complète pour recevoir des soins de santé multidisciplinaires "sous un même toit". Seize essais portant sur 3689 participants ont été inclus dans cette revue et ont comparé les hôpitaux de jour avec d'autres services complets (y compris les services hospitaliers et ambulatoires), les services de soins à domicile et l'absence de services complets. La présence dans un hôpital de jour offre des avantages, par rapport à l'absence d'un traitement, qui comprennent la réduction du risque de nécessiter plus d'aide aux activités quotidiennes telles que se laver ou s'habiller. De plus, les patients sont moins susceptibles de courir un des risques suivants : mourir, se faire institutionnaliser ou devenir davantage dépendant d'autres personnes. Il n'existe aucun bénéfice apparent lorsque les hôpitaux de jour sont comparés à d'autres services complets ou des soins à domicile. La valeur économique des hôpitaux de jour par rapport à d'autres services de soins de santé reste incertaine.

Conclusions des auteurs: 

Il existe des preuves de faible qualité que les hôpitaux de jour médicaux semblent efficaces par rapport à l'absence de soins complets pour le critère de jugement combiné de décès ou de mauvais résultats, et pour la détérioration des activités de la vie quotidienne. Il n'existe aucune preuve tangible pour d'autres critères de jugement, ni d'avantage par rapport à d'autres soins médicaux mis à disposition.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La proportion de la population mondiale âgée de plus de 60 ans est en augmentation. Par conséquent, il est nécessaire d'examiner les différents accès aux soins de santé pour cette population. Les hôpitaux de jour fournissent des services de santé multidisciplinaires pour les personnes âgées dans un seul et même endroit.

Objectifs: 

Examiner l'efficacité des hôpitaux de jour pour les personnes âgées dans la prévention de la mortalité, de l'incapacité, du placement en institution et l'amélioration de l'état de santé subjectif.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nos recherches incluaient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (EPOC), CENTRAL (2013, numéro 7), MEDLINE via Ovid (1950-2013), EMBASE via Ovid (1947-2013) et CINAHL via EbscoHost (1980-2013). Nous avons également effectué des recherches de références bibliographiques, recherché dans des actes de conférences et des registres d'essais cliniques, effectué une recherche manuelle dans les journaux pertinents, et contacté des auteurs et des chercheurs pour obtenir des renseignements sur des données supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les études randomisées et quasi randomisées comparant les hôpitaux de jour à d'autres formes de soins pour les patients âgés (moyenne/médiane > 60 ans).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué l'éligibilité et le risque de biais indépendamment et extrait des données issues des essais inclus. Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard prévues par la Collaboration Cochrane. Les essais ont été catégorisés en soins complets, soins à domicile ou à l'absence de soins complets.

Résultats principaux: 

Seize essais (3689 participants) ont comparé les hôpitaux de jour avec les soins complets (cinq essais), les soins à domicile (sept essais) ou l'absence de soins complets (quatre essais). Dans l'ensemble, les preuves provenant de ces essais pour les résultats suivants étaient de faible qualité.

Pour le critère de jugement des décès, il n'y avait aucune preuve solide pour ou contre les hôpitaux de jour par rapport à l'ensemble des autres traitements (rapport des cotes (RC) 1,05 ; IC à 95 % 0,85 à 1,28 ; P = 0,66), ou à des soins complets (RC 1,26 ; IC à 95 % 0,87 à 1,82 ; P = 0,22), des soins à domicile (RC 0,97 ; IC à 95 % 0,61 à 1,55 ; P = 0,89) ou à l'absence de soins complets (RC 0,88 ; IC à 95 % 0,63 à 1,22 ; P = 0,43).

Pour le critère de jugement des décès ou de la détérioration des activités de la vie quotidienne (AVQ), il n'y avait aucune preuve solide de l'hôpital de jour par rapport à d'autres traitements (RC 1,07 ; IC à 95 % 0,76 à 1,49 ; P = 0,70), ou à des soins complets (RC 1,18 ; IC à 95 % 0,63 à 2,18 ; P = 0,61), des soins à domicile (RC 1,41 ; IC à 95 % 0,82 à 2,42 ; P = 0,21) ou à l'absence de soins complets (RC 0,76 ; IC à 95 % 0,56 à 1,05 ; P = 0,09).

Pour le critère de jugement de mortalité ou un mauvais résultat (placement en institution, la dépendance, une détérioration de la fonction physique), il n'y avait aucune preuve solide pour les hôpitaux de jour par rapport à d'autres traitements (RC 0,92 ; IC à 95 % 0,74 à 1,15 ; P = 0,49), ou par rapport à des soins complets (RC 1,05 ; IC à 95 % 0,79 à 1,40 ; P = 0,74) ou de soins à domicile (RC 1,08 ; IC à 95 % 0,67 à 1,74 ; P = 0,75). Cependant, par rapport à l'absence de soins complets, il y avait une différence en faveur des hôpitaux de jour (RC 0,72 ; IC à 95 % 0,53 à 0,99 ; P = 0,04).

Pour le critère de jugement des décès ou des placements en institution, il n'y avait aucune preuve solide pour les hôpitaux de jour par rapport à d'autres traitements en général (RC 0,85 ; IC à 95 % 0,63 à 1,14 ; P = 0,28), ou à des soins complets (RC 1,00 ; IC à 95 % 0,69 à 1,44 ; P = 0,99), des soins à domicile (RC 1,05 ; IC à 95 % 0,57 à 1 .92 ; P = 0. 88) ou à l'absence de soins complets (RC 0,63 ; IC à 95 % 0,40 à 1,00 ; P = 0,05).

Pour le critère de jugement de la détérioration des activités de la vie quotidienne, il n'y avait aucune preuve solide indiquant que l'hôpital de jour avait un effet différent que d'autres traitements en général (RC 1,11 ; IC à 95 % 0,68 à 1,80 ; P = 0,67) ou par rapport à des soins complets (RC 1,21 ; 0,58 à 2,52 ; P = 0,61) ou à des soins à domicile (RC 1,59 ; IC à 95 % 0,87 à 2,90 ; P = 0,13). Cependant, les patients des hôpitaux de jour présentaient un risque de détérioration réduit par rapport à ceux ne recevant pas de prise en charge complète (RC 0,61 ; IC à 95 % 0,38 à 0,97 ; P = 0,04) et des différences importantes entre sous-groupes (P = 0,04).

Pour le critère de jugement du besoin de soins institutionnels, il n'y avait aucune preuve solide pour les hôpitaux de jour par rapport à d'autres traitements (RC 0,84 ; IC à 95 % 0,58 à 1,21 ; P = 0,35), ou à des soins complets (RC 0,91 ; IC à 95 % 0,70 à 1,19 ; P = 0,49), des soins à domicile (RC 1,49 ; IC à 95 % 0,53 à 4,25 ; P = 0,45) ou à l'absence de soins complets (RC 0,58 ; IC à 95 % 0,28 à 1,20 ; P = 0,14).

Notes de traduction: 

Post-édition : Soraya Chandelier (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.