Traitements contre la pustulose palmo-plantaire chronique (une maladie de la peau où des groupes répétés de pustules purulentes jaunes se forment dans la paume des mains et sous la plante des pieds)

La pustulose palmo-plantaire chronique est une maladie de la peau où des groupes répétés de pustules purulentes jaunes se forment dans la paume des mains et sous la plante des pieds, très souvent pendant plusieurs années. De nombreux traitements différents ont été utilisés y compris des crèmes et des onguents topiques, des médicaments oraux et des rayons ultraviolets. La revue d'essais a déterminé que plusieurs traitements améliorent les symptômes de la pustulose palmo-plantaire chronique, bien qu'aucun d'entre eux n'élimine la maladie complètement. Le traitement rétinoïde oral (acitrétine) semble être utile pour soulager les symptômes, en particulier s'il est associé au PUVA. Les antibiotiques à base de ciclosporine et de tétracycline peuvent également soulager les patients. Les traitements topiques étaient en général moins efficaces. Pourtant, il n'existe pas de traitement idéal contre la pustulose palmo-plantaire chronique, bien que les rétinoïdes oraux, en particulier lorsqu'ils sont associés à un traitement PUVA (psoralène et rayonnement ultraviolet) peuvent être utiles.

Conclusions des auteurs: 

De nombreuses interventions différentes ont été décrites comme produisant une « amélioration » de la PPP. Cependant, il n'existe aucune méthode standardisée pour évaluer la réponse au traitement et les diminutions du nombre de pustules ou d'autres systèmes de comptage semi-quantitatifs empiriques seraient peu utiles pour le patient. Cette revue montre que le traitement idéal pour la PPP reste indéterminé et que les standards de planification d'étude et de consignation doivent être améliorés pour informer les patients et les personnes qui les traitent des mérites relatifs de nombreux traitements qui s'offrent à eux.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La pustulose palmo-plantaire (PPP) chronique est une affection cutanée chronique qui se caractérise par des plaques de pustules stériles (boutons de pus jaunes) sur la paume des mains et la plante des pieds qui apparaissent régulièrement au fil des mois ou des années. Les zones touchées tendent à devenir rouges et squameuses ; des gerçures peuvent apparaître et sont souvent douloureuses. De nombreux traitements différents sont employés contre la pustulose palmo-plantaire mais aucun d'entre eux n'a été largement accepté pour son efficacité fiable.

Objectifs: 

Évaluer les effets de traitements contre la pustulose palmo-plantaire, à la fois au niveau de la réduction de l'intensité de la maladie et de la durée de la rémission une fois atteinte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du Cochrane skin group (janvier 2003), le registre Cochrane central des essais contrôlés (la librairie Cochrane, numéro 1, 2003), MEDLINE (1966 à février 2003), EMBASE (1988 à février 2003). Nous avons également réalisé une contre-vérification dans la base de données d'essais sur le psoriasis de Salford et les listes de références des articles. Nous avons également pris contact avec les auteurs des essais inclus, avec des membres du groupe Cochrane sur les troubles cutanés et avec des dermatologues spécialisés en psoriasis.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés dans lesquels des patients atteints de pustulose palmo-plantaire chronique étaient randomisés pour recevoir une ou plusieurs interventions.

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux réviseurs ont évalué indépendamment l'admissibilité et la qualité des essais. Les auteurs des essais ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires. Des informations sur les effets indésirables ont été recueillies à partir des essais.

Résultats principaux: 

Vingt-trois essais, rassemblant 724 patients, ont été inclus. Il existe des preuves favorables à l'utilisation de rétinoïdes systémiques (différence du taux d'amélioration 44%, IC à 95% entre 28 et 59%), du traitement PUVA oral (différence du taux d'amélioration 44%, IC à 95% entre 26 et 62%) Cependant, l'association du traitement PUVA et de rétinoïdes est plus efficace que ces deux traitements pris individuellement. L'utilisation de stéroïdes topiques sous occlusion par hydrocolloïdes est bénéfique. Il semble également que les antibiotiques à base de ciclosporine et de tétracycline à faible dose ainsi que la buckythérapie sont utiles pour traiter la PPP. La colchicine entraîne de nombreux effets secondaires et son efficacité n'a pas été prouvée, pas plus que le traitement PUVA topique (différence du taux d'amélioration 0,00%, IC à 95% entre -0,04 et +0,04%). Aucune preuve ne suggère que le traitement à court terme par hydroxycarbamide (hydroxyurée) est efficace.

Notes de traduction: 

Le protocole pour cette revue était initialement publié sous le titre : Interventions contre le psoriasis pustuleux palmo-plantaire chronique. Attendu que les preuves que cette maladie est une variante du psoriasis sont de plus en plus faibles, les auteurs et les éditeurs ont décidé d'utiliser le nom alternatif et de plus en plus employé : pustulose palmo-plantaire chronique.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.