L’acide 5-aminosalicylique oral dans le traitement de la colite ulcéreuse active

Qu'est-ce que la colite ulcéreuse ?

La colite ulcéreuse (CU) est une affection médicale qui provoque une inflammation du gros intestin (côlon). Les symptômes associés à la CU incluent les diarrhées, les douleurs abdominales, les douleurs rectales, les saignements rectaux, la perte de poids, la fatigue, et la fièvre.

Qu'est-ce que l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA) ?

La sulfasalazine (SSZ) est un médicament utilisé dans le traitement de la CU depuis des décennies. La SSZ contient de l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA) associé à une molécule de sulfure. Jusqu'à un tiers des personnes traitées à la SSZ ont signalé des effets secondaires, qui seraient liés à la partie sulfureuse de la molécule. Les effets secondaires fréquents liés à la SSZ incluent les nausées, les indigestions, les maux de tête, les vomissements, et les douleurs abdominales. Les médicaments 5-ASA ont été développés afin d’éviter les effets secondaires liés à la SSZ. Le 5-ASA est généralement administré par voie orale.

Qu’ont étudié les chercheurs ?

Les chercheurs ont examiné si le 5-ASA administré par voie orale aide à provoquer la rémission chez les personnes atteintes de CU. Les chercheurs ont étudié si le 5-ASA administré par voie orale était meilleur que le placebo (un faux médicament) ou une autre formulation à base de 5-ASA.

Principaux résultats

Cette revue comprend 54 essais randomisés auxquels 9612 personnes ont participé. La revue comprend des études publiées jusqu'en juin 2019. Le 5-ASA administré par voie orale s'est montré plus efficace qu'un placebo (médicament factice). Bien que les médicaments oraux à base de 5-ASA soient efficaces pour traiter la CU active, ils ne le sont pas davantage que la SSZ. Les personnes prenant du 5-ASA sont moins susceptibles de ressentir des effets secondaires que celles qui prennent de la SSZ. Les effets secondaires associés au 5-ASA sont généralement de nature plus légère. Les effets secondaires les plus fréquents sont les symptômes affectant le tube digestif (p. ex., flatulences, douleurs abdominales, nausées, et diarrhées), les maux de tête et l'aggravation de la CU. Le coût des composantes du 5-ASA est plus élevé que celui de la SSZ. Par conséquent, la SSZ pourrait être l'option préférée dans les cas où le coût est un facteur de considération important. Le 5-ASA administré une fois par jour semble être aussi efficace que le 5-ASA administré à la fréquence habituelle (deux ou trois fois par jour). Il ne semble pas y avoir de différences dans l’efficacité ou la sécurité des différentes formulations de 5-ASA.

Conclusions

Des données probantes d’un niveau de confiance élevé suggèrent que l’efficacité de l’acide 5-aminosalicylique (5-ASA) est supérieure au placebo et que l’administration d’une dose uni-quotidienne est aussi efficace et sécuritaire que la dose conventionnelle de 5-ASA. Des données probantes d’un niveau de confiance modéré suggèrent également que les effets du 5-ASA ne sont pas supérieurs à ceux de la SSZ. Le niveau d’adhésion au traitement ne semble pas s'améliorer avec une dose uni-quotidienne en comparaison au dosage conventionnel. Enfin, il semble y avoir peu ou pas de différence dans les niveaux d'efficacité ou de sécurité entre les différentes formulations de 5-ASA.

Conclusions des auteurs: 

Il existe des données probantes d’un niveau de confiance élevé supportant la supériorité de l’acide 5-aminosalicylique (5-ASA) par rapport au placebo, et des données probantes d’un niveau de confiance modéré supportant que l’efficacité du 5-ASA n'est pas supérieure à celle de la sulfasalazine (SSZ). Compte tenu des coûts relatifs, un avantage clinique à l'utilisation du 5-ASA administré par voie orale en remplacement de la SSZ semble peu probable. Des données probantes d’un niveau de confiance élevé suggèrent que l’administration d’une dose uni-quotidienne de 5-ASA serait aussi efficace que le dosage conventionnel. Il y aurait peu ou pas de différences dans le niveau d'efficacité ou de tolérance des différentes formulations à base de 5-ASA.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les préparations d’acide 5-aminosalicylique (5-ASA) administrées par voie orale avaient pour objectif d'éviter les effets indésirables de la sulfasalazine (SSZ) tout en conservant ses bénéfices thérapeutiques. Il a été précédemment constaté que les médicaments à base de 5-ASA pris à des doses d'au moins 2 g/jour étaient plus efficaces qu’un placebo, mais pas plus efficaces que la SSZ pour induire une rémission dans la colite ulcéreuse (CU). Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane déjà publiée.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité, l’effet de la dose et la tolérance du 5-ASA administré par voie orale en comparaison à un placebo, à la SSZ, ou à d’autres formulations à base de 5-ASA pour induire une rémission de la CU. Un objectif secondaire était de comparer l'efficacité et la tolérance de l'administration d’une dose uni-quotidienne de 5-ASA par voie orale par rapport aux schémas de dosage conventionnels (deux ou trois fois par jour).

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans MEDLINE, Embase et la Bibliothèque Cochrane le 11 juin 2019. Nous avons également recherché les références bibliographiques, les actes de conférences et les registres d'études afin d'identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

Nous avons considérée les essais contrôlés randomisés (ECRs) menés chez des adultes (âgés de 18 ans ou plus) avec une CU active. Nous avons inclus des études qui comparaient la thérapie au 5-ASA administré par voie orale à un placebo, à la SSZ, ou à d'autres formulations à base de 5-ASA. Nous avons également inclus des études qui comparaient le dosage uni-quotidien au dosage conventionnel ainsi que des études sur l’effet du dosage.

Recueil et analyse des données: 

Les critères de jugement d’intérêt comprennent l'incapacité à induire une rémission ou une amélioration globale/clinique ou endoscopique, l'adhésion au traitement, les événements indésirables (EI), les événements indésirables graves (EIG), les retraits de l’étude dus aux EI, et les retraits ou exclusions après l'entrée. Nous avons analysé cinq comparaisons : 5-ASA par rapport au placebo, 5-ASA par rapport à la sulfasalazine, dosage uni-quotidien versus dosage conventionnel, 5-ASA (p. ex., MMX mésalamine, Ipocol, Balsalazide, Pentasa, Olsalazine et micro-granules de 5-ASA) par rapport à d’autres formulations à base de 5-ASA (p.ex, Asacol, Claversal, Salofalk), et dosage du 5-ASA. Nous avons calculé le risque relatif (RR) et l'intervalle de confiance à 95 % (IC à 95 %) pour chaque critère de jugement. Nous avons analysé les données sur la base de l'intention de traiter, et utilisé GRADE pour évaluer le niveau de confiance global des données probantes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 54 études (9612 participants). Nous avons estimé que la plupart des études présentaient un faible risque de biais.

71% (1107/1550) des participants au 5-AAS n'ont pas obtenu de rémission clinique, par rapport à 83% (695/837) des participants au placebo (RR 0,86, IC à 95 % 0,82 à 0,89 ; 2387 participants, 11 études; données probantes d’un niveau de confiance élevé). Nous avons également observé une tendance de dose-réponse pour le 5-ASA. Il n'y a pas eu de différence dans les taux de rémission clinique entre le 5-ASA et la SSZ. 54% (150/279) des participants du groupe 5-ASA n'ont pas réussi à entrer en rémission, en comparaison à 58 % (144/247) des participants du groupe SSZ (RR 0,90, IC à 95 % 0,77 à 1,04 ; 526 participants, 8 études ; données probantes d’un niveau de confiance modéré).

Il n'y avait pas de différence dans les taux de rémission entre le dosage uni-quotidien et le dosage conventionnel. 60% (533/881) des participants ayant reçu la dose uni-quotidienne n'ont pas obtenu de rémission clinique, contre 61 % (538/880) des participants ayant reçu la dose conventionnelle (RR 0,99, IC à 95 % 0,93 à 1,06 ; 1761 participants, 5 études ; données probantes d’un niveau de confiance élevé). 8% (15/179) des participants ayant reçu la dose uni-quotidienne n'ont pas respecté leur régime médicamenteux, contre 6 % (11/179) des participants ayant reçu la dose conventionnelle (RR 1,36, IC à 95 % 0,64 à 2,86 ; 358 participants, 2 études ; données probantes d’un niveau de confiance faible).

Il ne semble pas y avoir de différences d'efficacité entre les différentes formulations d'acide 5-ASA. 50% (507/1022) des participants du groupe 5-ASA n'ont pas réussi à entrer en rémission, contre 52 % (491/946) des participants du groupe de comparaison 5-ASA (RR 0,94, IC à 95 % 0,86 à 1,02 ; 1968 participants, 11 études ; données probantes d’un niveau de confiance modéré).

Il n'y a avait pas de données probantes suggérant une différence dans l'incidence des événements indésirables et des événements indésirables graves entre le 5-ASA et le placebo, le 5-ASA à dose uni-quotidienne et à dose conventionnelle, et le 5-ASA et les formulations à base de 5-ASA. Les effets indésirables les plus fréquents incluent les flatulences, les douleurs abdominales, les nausées, les diarrhées, les maux de tête, et l'aggravation de la CU. La SSZ n'était pas aussi bien tolérée que le 5-ASA. 29% (118/411) des participants du groupe SSZ ont subi un événement indésirable, contre 15 % (72/498) des participants du groupe 5-ASA (RR 0,48, IC à 95 % 0,36 à 0,63 ; 909 participants, 12 études ; données probantes d’un niveau de confiance modéré).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Alexandra Bodnaruc et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à :traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.