Cathéters artériels ombilicaux chez le nouveau-né : effets de l'héparine

Les cathéters (tubes) artériels ombilicaux (CAO), couramment utilisés pour surveiller les bébés en soins intensifs néonataux, peuvent parfois entraîner des problèmes. Ils peuvent être placés en position haute ou basse, présenter différentes conceptions et être fabriqués dans différents matériaux. L'héparine, un anticoagulant, permet théoriquement de prévenir la formation de caillots sanguins (thromboses), mais des doses élevées pourraient entraîner une hémorragie (saignement). Cette revue a observé que de faibles doses d'héparine étaient efficaces pour prévenir l'obstruction du cathéter et éviter d'avoir à le réinsérer. Les preuves sont insuffisantes pour exclure la possibilité d'effets indésirables. L'héparine ne semble pas réduire le taux de caillots sanguins dans l'artère principale.

Conclusions des auteurs: 

L'héparinisation de la solution de perfusion administrée par cathéter artériel ombilical réduit le risque d'obstruction du cathéter. La concentration la plus faible testée à ce jour (0,25 unité/ml) s'est avérée efficace. L'héparinisation du liquide de rinçage sans héparinisation de la solution intraveineuse est inefficace. La fréquence de la thrombose aortique ne semble pas affectée ; néanmoins, les intervalles de confiance sont très larges pour cet effet. La fréquence des hémorragies intraventriculaires ne semblait pas affectée par l'héparinisation de la solution intraveineuse, mais, de nouveau, les intervalles de confiance sont très larges et une augmentation, même importante, de l'incidence des hémorragies intraventriculaires de grade 3 et 4 n'aurait pas été détectée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les cathéters artériels ombilicaux (CAO) font partie des méthodes de surveillance les plus utilisées en soins intensifs néonataux. Il semblerait que l'utilisation des cathéters dans les différentes unités néonatales de soins intensifs présente d'importantes variances. Cette variance concerne la dose d'héparine, le matériau et la conception du cathéter ainsi que son positionnement.

Objectifs: 

Déterminer si l'ajout d'héparine aux liquides administrés par cathéter artériel ombilical chez les nouveau-nés a un impact sur la fréquence des événements ischémiques cliniques, l'obstruction du cathéter, la thrombose aortique, les hémorragies intraventriculaires, l'hypertension, les décès ou la durée d'utilisation du cathéter.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur une cathétérisation ombilicale ont été obtenus en utilisant les méthodes de recherche du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie. La Bibliothèque Cochrane, MEDLINE (recherche via PubMed), CINAHL et EMBASE ont été consultés de 1999 à 2009.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés portant sur des nouveau-nés de tout poids de naissance ou âge gestationnel.
Comparaison entre des liquides de perfusion héparinés versus non héparinés, y compris la comparaison entre l'ajout d'héparine dans la solution intraveineuse versus dans la solution de rinçage uniquement.
Critères de jugement cliniquement importants tels que l'obstruction du cathéter ou la thrombose aortique.

Recueil et analyse des données: 

Cinq essais contrôlés randomisés ont été identifiés. Tous fournissaient des détails concernant l'incidence de l'obstruction du cathéter. Deux documentaient également l'incidence de la thrombose aortique. L'intervention était relativement cohérente : tous les essais examinaient une solution intraveineuse héparinée à une concentration de 1 unité/ml, à l'exception d'un essai qui utilisait une concentration de 0,25 unité/ml. De manière générale, les études portaient à la fois sur des nouveau-nés prématurés et nés à terme.

Résultats principaux: 

L'héparinisation de la solution intraveineuse réduit l'incidence de l'obstruction du cathéter mais n'affecte pas la fréquence de la thrombose aortique. L'héparinisation de la solution de rinçage ne constitue pas une alternative efficace.
Elle ne semble pas avoir d'effet sur la fréquence des hémorragies intraventriculaires, des décès ou des événements ischémiques cliniques.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.