La planification de la sortie de l'hôpital

Contexte

La planification de la sortie correspond au développement d'un plan individualisé pour chaque patient quittant l'hôpital, dans le but de limiter les coûts et d'améliorer les résultats pour les patients. La planification de la sortie devrait permettre de s'assurer que les patients quittent l'hôpital au bon moment dans leur prise en charge et que les futures prestations de soins soient organisées suffisamment à l'avance.

Objectifs

Nous avons systématiquement recherché des études afin de déterminer l'effet du développement de plans personnalisés pour les patients quittant l'hôpital. Cette revue est la troisième mise à jour de l'article original.

Principaux résultats

Nous avons trouvé 30 études comparant des plans de sortie personnalisés par rapport à une préparation standard pour la sortie de l'hôpital. Vingt de ces études incluaient des personnes âgées.

Conclusions des auteurs

Cette revue indique qu'un plan de sortie personnalisé mène probablement à une légère réduction de la durée de séjour à l'hôpital (différence moyenne de −0,73 jours) et des taux de réadmission pour les patients âgés ayant été admis à l'hôpital avec une affection médicale, et peuvent augmenter la satisfaction des patients. Le plan de sortie personnalisé peut également accroître la satisfaction des professionnels, bien qu'il n'existe que peu de preuves pour soutenir cette observation. Il n'est pas clairement établi si la planification de la sortie réduit les coûts pour les services de santé.

Conclusions des auteurs: 

Un plan de sortie adapté à chaque patient mène probablement à une légère réduction de la durée de séjour à l'hôpital et réduit le risque de réadmission à l'hôpital après trois mois de suivi pour les personnes âgées ayant une affection médicale. La planification de la sortie peut conduire à une augmentation de la satisfaction vis-à-vis des soins pour les patients et les professionnels. Il existe peu de preuves indiquant que la planification de la sortie réduit les coûts pour les services de santé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La planification de la sortie est un élément courant des systèmes de santé dans de nombreux pays. L'objectif de la planification de la sortie est de réduire la durée du séjour à l'hôpital et les réadmissions imprévues et d'améliorer la coordination des services suite à la sortie de hospital. Cet article est la troisième mise à jour de la revue originale.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la sortie de l'hôpital réalisée avec un plan individualisé aux patients.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons mis à jour la revue en utilisant le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2015, numéro 9), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, le Social Science Citation Index (dernière recherche en octobre 2015), et le registre des essais du US National Institutes of Health (ClinicalTrials.gov).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant un plan de sortie individualisé à une sortie ordinaire de l'hôpital sans plan individualisé aux participants. Les participants étaient des patients hospitalisés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont, de manière indépendante, effectué une analyse des données et évalué la qualité à l'aide d'un formulaire d'extraction des données prédéfini. Nous avons regroupé les études selon les groupes de patients (les patients âgés ayant une affection médicale, les patients en cours de rétablissement suite à une chirurgie, et ceux ayant de multiples affections diverses) et selon les résultats. Nous avons effectué nos analyses statistiques selon le principe de l'intention de traiter, en calculant le risque relatif (RR) pour les résultats dichotomiques et les différences moyennes (DM) pour les données continues en utilisant une méta-analyse à effets fixes. Lorsque la combinaison des données de résultat n'était pas possible en raison de différences dans les rapports des résultats, nous avons résumé les données rapportées de manière narrative.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 30 essais (11 964 participants), dont six identifiés dans cette mise à jour. Vingt-et-un essais ont recruté des participants âgés ayant un problème médical, cinq ont recruté des participants présentant des problèmes médicaux et chirurgicaux, un essai a recruté des participants provenant d'un hôpital psychiatrique, un essai a réalisé des recrutements à la fois dans un hôpital psychiatrique et dans un hôpital général, et deux essais ont recruté des participants hospitalisés suite à une chute. La durée du séjour à l'hôpital et les réadmissions à l'hôpital étaient réduites chez les participants admis à l'hôpital avec un diagnostic médical et ayant été assignés à la planification de la sortie (DM de la durée d'hospitalisation −0,73, IC à 95 % −1,33 à −0,12, 12 essais, preuves de certitude modérée ; taux de réadmissions, RR 0,87, IC à 95 % 0,79 à 0,97, 15 essais, preuves de certitude modérée). On ignore si la planification de la sortie réduit le taux de réadmissions pour les patients hospitalisés suite à une chute (RR 1,36, IC à 95 % 0,46 à 4,01, 2 essais, preuves de très faible certitude). Pour les patients âgés ayant une affection médicale, il n'y avait que peu ou pas de différences entre les groupes pour la mortalité (RR 0,99, IC à 95 % de 0,79 à 1,24, certitude modérée). Il y avait également peu de preuves concernant la mortalité pour les participants en rétablissement suite à une chirurgie ou ayant un ensemble de problèmes à la fois médicaux et chirurgicaux. La planification de la sortie peut conduire à une augmentation de la satisfaction des patients et des professionnels de la santé (preuves de faible certitude, six essais). On ignore s'il existe une différence concernant le coût des soins lorsque la planification de la sortie est mise en œuvre avec les patients ayant une affection médicale (preuves de très faible certitude, cinq essais).

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.