Bandages et bas de contention pour faciliter la cicatrisation des ulcères veineux de jambe

Les ulcères veineux de jambe peuvent se produire lorsque le sang revenant des veines des jambes vers le cSur est ralenti ou obstrué. Ces ulcères, dont la cicatrisation est parfois très longue (plusieurs semaines ou mois), peuvent se révéler douloureux pour les patients, mais aussi très coûteux pour les services de santé. Les bandages de contention facilitent le retour du sang des jambes vers le cSur et il existe toutes sortes de dispositifs: il peut s'agir d'une simple bande, ou de la combinaison de plusieurs types de bandes appliqués sur la jambe. Les bas de contention sont parfois utilisés comme alternative aux bandages de contention. Cette revue a examiné l'efficacité des bandages de contention par rapport à l'absence de contention et comparé différents types de bandages et de bas de contention. Nous avons examiné dans quelle mesure ces différents traitements facilitaient la cicatrisation de l'ulcère. Nous avons constaté que l'application d'une contention était préférable à l'absence de contention, et que les bandages multicomposants étaient plus efficaces que les dispositifs à composant unique. Les dispositifs multicomposants (bandages ou bas de contention) semblent plus efficaces lorsque l'une des partie est un bandage élastique. Une analyse très détaillée a montré qu'un dispositif appelé le «bandage 4 couches» (quatre bandages différents appliqués à la jambe, dont un élastique) permet une cicatrisation plus rapide des ulcères que le «bandage peu élastique» (un seul type de bandage de très faible élasticité).

Conclusions des auteurs: 

La contention augmente les taux de cicatrisation des ulcères par rapport à l'absence de contention. Les dispositifs multicomposants sont plus efficaces que les dispositifs à composant unique. Les dispositifs multicomposants contenant un bandage élastique semblent plus efficaces que ceux qui comportent essentiellement des composants non élastiques. Les bandages à deux composants semblent aussi efficaces que les bandages 4 couches. Les patients utilisant le bandage 4 couches cicatrisent plus rapidement que ceux utilisant le bandage peu élastique. Davantage de patients cicatrisent avec les bas de contention forte qu'avec les bandages peu élastiques. Des données complémentaires sont nécessaires pour pouvoir établir une différence entre les bas de contention forte et les bandages 4 couches.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Jusqu'à un pour cent des habitants des pays industrialisés souffriront d'un ulcère de la jambe au cours de leur vie. La majorité de ces ulcères sont dus à des problèmes veineux, entraînant une accumulation de sang dans les jambes. Les ulcères de jambe dus à des problèmes veineux sont appelés ulcères veineux (ou variqueux ou de stase veineuse). Le principal traitement consiste à apposer un tissu de contention ferme (bandage ou bas) pour faciliter le retour veineux. Il existe un grand nombre de tissus de contention disponibles et il était nécessaire de déterminer clairement s'ils sont efficaces pour le traitement des ulcères veineux et, si oui, quelle méthode de contention est la plus efficace.

Objectifs: 

Réaliser une revue systématique de tous les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'effet des bandages et bas de contention sur la cicatrisation des ulcères veineux.

Les questions spécifiques traitées dans la revue sont:

1. L'application de bandages ou de bas de contention facilite-t-il la cicatrisation des ulcères veineux?

2. Quel type de bandage ou bas de contention est le plus efficace?

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette deuxième mise à jour, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (31 mai 2012) ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (La Bibliothèque Cochrane numéro 5, 2012) ; Ovid MEDLINE (de 1950 à la semaine 4 de mai 2012) ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 30 mai 2012) ; Ovid EMBASE (de 1980 à la semaine 21 de 2012) et EBSCO CINAHL (de 1982 au 30 mai 2012). Aucune restriction n'a été appliquée sur la date ou la langue.

Critères de sélection: 

Les ECR ayant recruté des personnes qui présentait un ulcère veineux de la jambe et évaluant tout type de dispositif de bandage de contention ou bas de contention étaient admissibles. Les comparateurs admissibles pouvaient être l'absence de contention (pansement seul, bandage non comprimant) ou un autre type de contention. Les ECR devaient rendre compte d'une mesure objective de la cicatrisation de l'ulcère pour être inclus (critère de jugement principal pour la revue). Les critères de jugement secondaires de la revue étaient la récurrence de l'ulcère, le coût, la qualité de vie, la douleur, les événements indésirables et l'arrêt prématuré. Il n'y avait aucune restriction quant à la date, la langue ou le statut de publication des ECR.

Recueil et analyse des données: 

Les données des études admissibles ont été extraites et résumées à l'aide d'un tableau d'extraction des données. Leur extraction a été réalisée par un auteur de la revue et vérifiée de façon indépendante par un autre auteur de la revue.

Résultats principaux: 

Quarante-huit ECR, décrivant 59 comparaisons, ont été inclus (4321participants au total). La plupart des ECR étaient à petite échelle et manquaient de clarté ou présentaient un risque élevé de biais. La durée du suivi était variable selon les ECR. Le risque relatif (RR) et autres estimations sont indiqués ci-dessous lorsque les ECR ont été regroupés. Dans les autres cas, les conclusions font référence à un seul ECR.

Huit ECR (non regroupés) tendaient à prouver que la cicatrisation, ainsi que la durée nécessaire pour y parvenir, sont meilleures lorsque les patients appliquent une contention que lorsqu'ils n'en appliquent pas.

Les bandages de contention à composant unique sont moins efficaces que les dispositifs multicomposants pour une cicatrisation complète à six mois (un seul ECR à grande échelle).

Un dispositif à deux composants contenant un bandage élastique a permis la cicatrisation d'un plus grand nombre d'ulcères à un an qu'un autre dispositif sans composant élastique (un petit ECR).

Les dispositifs à trois composants contenant un bandage élastique ont permis la cicatrisation d'un plus grand nombre d'ulcères que ceux sans élastique à trois ou quatre mois (deux ECR regroupés), RR = 1,83 (IC à 95%: 1,26 à 2,67), mais un autre ECR n'a montré aucune différence entre les groupes à six mois.

Une méta-analyse des données de patients individuels issues de cinq ECR suggèrent une cicatrisation significativement plus rapide avec le bandage 4 couches qu'avec le bandage peu élastique: le nombre moyen de jours jusqu'à cicatrisation est estimé à 90 et 99 respectivement; risque relatif = 1,31 (IC à 95% : 1,09 à 1,58).

Les bas de contention forte sont associés à une meilleure cicatrisation que les bandages peu élastiques à deux ou quatre mois: RR = 1,62 (IC à 95% : 1,26 à 2,10), estimation de quatre ECR regroupés.

Un ECR suggérait une meilleure cicatrisation à 16 mois avec l'ajout d'un dispositif tubulaire et d'un bandage élastique à un dispositif de base composé de bandes de gaze et de crêpe, par rapport à l'ajout de deux bandages élastiques. Un autre ECR comportait trois groupes: lorsqu'un ou deux bandages élastiques étaient ajoutés à un dispositif de base à trois composants incluant une couche tubulaire externe, la cicatrisation était meilleure à six mois pour les deux groupes utilisant les bandages élastiques.

Il n'existe actuellement aucune preuve d'une différence statistiquement significative pour les comparaisons suivantes:

·autres bandages de contention à composant unique (deux ECR, non regroupés);

·bandages à deux composants comparés avec le bandage 4 couches à trois mois (trois ECR regroupés);

·autres versions du bandage à 4 couches pour une cicatrisation complète en six mois maximum (trois ECR non regroupés);

·bandage 4 couches comparé à un bandage à base de pâte pour une cicatrisation complète à trois mois (deux ECR regroupés), six mois ou un an (un ECR pour chaque échéance);

·bottes de contention ajustables comparées aux bandages à base de pâte pour le niveau d'évolution de la zone de l'ulcère à trois mois (un petit ECR);

·bottes de contention ajustables comparées au bandage 4 couches pour une cicatrisation complète à trois mois (un petit ECR);

·bas de contention à une seule couche comparés avec des bandages à base de pâte pour une cicatrisation complète à quatre mois (un petit ECR) et 18 mois (un autre petit ECR);

·bas de contention faible comparés au bandage peu élastique pour une cicatrisation complète à trois mois et six mois (un petit ECR);

·bas de contention comparés à un bandage à deux composants et au bandage 4 couches pour une cicatrisation complète à trois mois (un petit ECR basé sur trois groupes);

·contention tubulaire comparée au bandage peu élastique (un petit ECR) pour une cicatrisation complète à trois mois.

Résultats secondaires: le bandage 4 couches était plus rentable que le bandage peu élastique. Il n'était pas possible de tirer des conclusions définitives concernant les autres critères de jugement secondaires (récurrence, événements indésirables et qualité de vie liée à la santé).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.