Remplissage intraveineux prophylactique pour l'analgésie régionale au cours du travail

L'effet de l'administration d'un liquide par voie intraveineuse afin de prévenir une faible tension artérielle après une analgésie régionale pour les femmes durant le travail est incertain.

L'analgésie régionale (péridurale, rachidienne ou rachi-péridurale combinée) est une manière courante de soulager la douleur au cours du travail. Après une analgésie régionale, certaines femmes présentent une hypotension (faible tension artérielle) qui peut affecter à la fois la mère et le bébé. La perfusion intraveineuse de liquide avant l'analgésie péridurale au moyen d'anesthésiques locaux à forte dose réduit l'hypotension. Ce bénéfice n'est pas observé lorsque les anesthésiques récents, utilisés à faible dose, sont utilisés et ce probablement en raison d'un plus faible risque d'hypotension avec ces médicaments. Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si le remplissage est bénéfique aux femmes recevant une analgésie régionale au cours du travail avec les agents à plus faible dose ou aux femmes ayant des complications de grossesse.

Conclusions des auteurs: 

Le remplissage avant les blocs d'anesthésiques locaux à forte dose traditionnels peut avoir des effets bénéfiques sur le fœtus et la mère chez les femmes en bonne santé. Les techniques d'analgésie péridurale et RPC à faible dose peuvent réduire la nécessité d'un remplissage. Les études examinées ont été réalisées à trop petite échelle pour déterminer si le remplissage était bénéfique aux femmes recevant une analgésie régionale au cours du travail avec les anesthésiques ou les opioïdes locaux à plus faible dose. Des recherches supplémentaires doivent être réalisées pour évaluer les blocs périduraux ou RPC (y compris uniquement opioïdes) à faible dose et établir les bénéfices et les risques du remplissage intraveineux pour les femmes ayant des complications de grossesse.

[Remarque : Les cinq références dans la section de la revue concernant les études en attente d'évaluation pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La circulation sanguine utérine réduite en raison de l'hypotension maternelle peut contribuer à des variations de la fréquence cardiaque fœtale qui sont courantes après une analgésie régionale (péridurale, rachidienne ou rachi-péridurale combinée (RPC)) au cours du travail. Le remplissage de liquide par voie intraveineuse peut aider à réduire l'hypotension maternelle, mais l'utilisation de plus faibles doses d'anesthésique local et de blocs uniquement opioïdes, peut réduire la nécessité d'un remplissage.

Objectifs: 

Évaluer les effets du remplissage prophylactique de liquide par intraveineuse avant l'analgésie régionale au cours du travail sur le bien-être de la mère et du fœtus.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 19 février 2004). Nous avons mis à jour ces recherches le 30 juin 2010 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés et quasi-randomisés comparant le remplissage intraveineuse prophylactique avant l'analgésie régionale au cours du travail à un groupe témoin (avec placebo ou sans remplissage).

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont appliqué les critères d’éligibilité, évalué la qualité des essais et extrait des données de façon indépendante.

Résultats principaux: 

Six études ont été incluses (473 participants). Dans un essai de péridurale utilisant un anesthésique local à forte dose, il a été démontré que le remplissage de liquides par voie intraveineuse contrait l'hypotension qui suit fréquemment l'analgésie péridurale traditionnelle (risque relatif (RR) 0,07, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,01 à 0,53 ; 102 femmes). Cet essai a également été associé à une réduction des anomalies de fréquence cardiaque fœtale (RR 0,36, IC à 95 % 0,16 à 0,83 ; 102 femmes) ; aucune différence n'a été détectée concernant les autres critères de jugement périnatals et maternels pour cet essai et un autre essai de péridurale à forte dose. Dans les deux essais de péridurale par anesthésique à faible dose, aucune différence significative n'a été observée concernant l'hypotension maternelle (RR 0,73, IC à 95 % 0,36 à 1,48 ; 260 femmes), bien que ces essais n'avaient pas la puissance suffisante pour détecter un effet moindre qu'un effet très important. Aucune différence significative n'a été constatée entre les groupes dans ces essais concernant les anomalies de fréquence cardiaque fœtale (RR 0,64, IC à 95 % 0,39 à 1,05 ; 233 femmes).

Dans les deux essais portant sur la RPC, il n'a été signalé aucune différence entre les groupes avec remplissage et sans remplissage . Dans l'essai portant sur l'analgésie rachidienne/aux opioïdes, le RR pour l'hypotension était de 0,89, IC à 95 % 0,43 à 1,83 (40 femmes) et de 0,70, IC à 95 % 0,36 à 1,37 pour les anomalies de fréquence cardiaque fœtale (32 femmes). Dans l'étude portant sur l'analgésie par opioïdes uniquement (30 femmes), il n'a été relevé aucun cas d'hypotension ou d'anomalie de fréquence cardiaque fœtale dans aucun des deux groupes.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.