Césarienne planifiée pour accouchement à terme par le siège

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La césarienne planifiée était plus sûre pour les bébés uniques, à terme, se présentant par le siège que pour les accouchements par voie basse planifiés, gérés selon un protocole clinique, mais était associée à plus de complications pour les mères.

La plupart des bébés naissent en se présentant par la tête, mais certains se placent dans l'utérus avec leurs fesses ou leurs pieds vers le bas (présentation par le siège). La revue de trois études (2 396 participants) a montré que la césarienne planifiée était plus sûre pour les bébés uniques, à terme, se présentant par le siège que pour les accouchements par voie basse planifiés, gérés selon un protocole clinique. Cependant, les mères rencontraient davantage de complications à court terme et les informations à propos du risque de problèmes concernant les grossesses ultérieures étaient limitées.

Conclusions des auteurs: 

La césarienne planifiée, comparé à l'accouchement par voie basse planifié, réduisait les décès périnatals ou néonatals ou la morbidité néonatale grave, au prix d'une morbidité maternelle quelque peu accrue. L'option de la version par manœuvres externes est traitée dans des revues distinctes. Les données de cette revue ne peuvent pas être généralisées aux contextes dans lesquels la césarienne n'est pas facilement disponible ou aux méthodes d'accouchement par le siège qui diffèrent substantiellement des protocoles d'accouchement clinique utilisés dans les essais examinés. La revue permettra d'éclairer la prise de décision individualisée concernant l'accouchement par le siège. Des recherches portant sur les stratégies destinées à améliorer la sécurité de l'accouchement par le siège sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les mauvais résultats après un accouchement par le siège pourraient être dus à des affections sous-jacentes provoquant une présentation par le siège ou à des facteurs associés à l'accouchement.

Objectifs: 

Évaluer les effets d'une césarienne planifiée en cas de présentation par le siège d'un bébé unique, à terme, sur les mesures de l'issue de la grossesse.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 31 juillet 2011).

Critères de sélection: 

Les essais randomisés comparant la césarienne planifiée pour une présentation par le siège d'un bébé unique, à terme à un accouchement par voie basse planifié.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué l'éligibilité et la qualité des essais. Nous avons extrait et analysé les données en utilisant la méthodologie courante de la Cochrane Collaboration.

Résultats principaux: 

Trois essais (2 396 participants) ont été inclus dans la revue. L'accouchement par césarienne est intervenu chez 550/1 227 femmes (45 %) assignées à un protocole d'accouchement par voie basse. Les décès périnatals ou néonatals (à l'exclusion des anomalies mortelles) ou la morbidité néonatale grave ont été réduits avec la césarienne planifiée (risque relatif (RR) 0,33, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,19 à 0,56). Cette réduction était moins importante parmi les pays ayant une mortalité périnatale nationale élevée. Les décès périnatals ou néonatals (à l'exclusion des anomalies mortelles) ont également été réduits avec la césarienne planifiée (RR 0,29, IC à 95 % 0,10 à 0,86). Les réductions proportionnelles étaient semblables pour les pays ayant un taux national de mortalité périnatale faible et élevé. La césarienne planifiée était associée à une morbidité maternelle à court terme modérément accrue (RR 1,29, IC à 95 % 1,03 à 1,61). A trois mois après l'accouchement, les femmes assignées au groupe de la césarienne planifiée ont rapporté moins d'incontinence urinaire (RR 0,62, IC à 95 % 0,41 à 0,93) ; plus de douleur abdominale (RR 1,89, IC à 95 % 1,29 à 2,79) ; et moins de douleur périnéale (RR 0,32, IC à 95 % 0,18 à 0,58).

À deux ans, aucune différence n'était observée concernant le critère de jugement combiné de « décès ou retard de développement neurologique ». Les issues maternelles à deux ans étaient également semblables. Dans les pays à faible taux de mortalité périnatale, le protocole de césarienne planifiée était associé à des coûts de soins de santé plus faibles, exprimés en dollars canadiens de 2002 (un essai ; différence moyenne -877,00 $, IC à 95 % -894,89 à -859,11).

Notes de traduction: 
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.