Administration prophylactique de méthylxanthines pour l'extubation chez les nouveau-nés prématurés

L'utilisation de méthylxanthines peut faciliter le sevrage de la ventilation mécanique chez certains bébés.

Les méthylxanthines (telles que la caféine) sont des médicaments qui peuvent améliorer la respiration des bébés prématurés (nés avant le terme de la grossesse). Elles peuvent être administrées aux bébés prématurés lorsque l'on prévoit le sevrage de la respiration assistée (extubation de la ventilation mécanique). Il est important de souligner que les méthylxanthines semblent améliorer les chances de développement cérébral normal chez les bébés prématurés que l'on déconnecte du ventilateur.

Conclusions des auteurs: 

Les méthylxanthines augmentent les chances de succès de l'extubation chez les nouveau-nés prématurés âgés d'une semaine ou moins. L'administration de méthylxanthines permet d'améliorer des critères de jugement importants du point de vue du développement neurologique. Les futurs essais devront stratifier les nourrissons en fonction de leur âge gestationnel (un meilleur indicateur d'immaturité que le poids de naissance). La caféine, qui offre une marge thérapeutique plus large, est le traitement le plus approprié pour comparer une méthylxanthine à un placebo.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il est parfois difficile de sevrer et d'extuber les nouveau-nés prématurés de la ventilation en pression positive intermittente (VPPI) administrée pour cause d'insuffisance respiratoire. On pense que cela pourrait être en grande partie lié à une impulsion respiratoire relativement faible et à une tendance à développer une hypercapnie et de l'apnée, en particulier chez les nouveau-nés très prématurés. L'administration de méthylxanthines initiée avant l'extubation pourrait stimuler la respiration et accroître les chances de succès du sevrage de la VPPI.

Objectifs: 

Déterminer les effets de l'administration prophylactique de méthylxanthines sur l'utilisation de l'intubation et de la VPPI, ainsi que sur d'autres effets secondaires cliniquement importants chez les nouveau-nés prématurés en cours de sevrage de la VPPI pour lesquels on prévoit une extubation endotrachéale.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2010), l'Oxford Database of Perinatal Trials, MEDLINE (1966 à juillet 2010), CINAHL (1982 à juillet 2010) et EMBASE (1988 à juillet 2010).

Critères de sélection: 

Tous les essais randomisés ou quasi-randomisés publiés comparant l'administration de méthylxanthines (théophylline ou caféine) à un placebo ou à une absence de traitement pour accroître les chances de succès de l'extubation chez les nourrissons prématurés ou de faible poids de naissance ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et de son groupe de revue sur la néonatologie ont été utilisées.

Résultats principaux: 

Sept études remplissaient les critères d'inclusion. L'administration de méthylxanthines entraînait une réduction de l'échec d'extubation dans la semaine suivant le début du traitement (RR résumé de 0,48, IC à 95 %, entre 0,32 et 0,71 ; DR résumée de -0,27, IC à 95 %, entre -0,39 et -0,15 ; NST de 4, IC à 95 %, entre 3 et 7 ; six essais, 172 nourrissons). Une hétérogénéité significative était observée dans la méta-analyse de la DR, peut-être en raison d'une importante variation des taux à l'inclusion dans les groupes témoins (entre 20 et 100 %).

L'essai CAP recrutait l'effectif de nourrissons le plus important mais ne rapportait pas les taux d'extubation. Dans le groupe de la caféine, des taux inférieurs de dysplasie broncho-pulmonaire, de ligature de la PCA, de paralysie cérébrale et de décès ou d'incapacité majeure à 18-21 mois étaient observés. Chez les nourrissons recevant de la caféine, l'interruption de l'oxygénothérapie, de la ventilation en pression positive et de l'intubation endotrachéale se produisait à un plus jeune âge post-menstruel.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.