La lobéline peut-elle aider les personnes à arrêter de fumer ?

La lobéline est un alcaloïde extrait des feuilles d'une plante de tabac indienne et est largement utilisée dans les médicaments commerciaux de sevrage tabagique. Ses effets indésirables comprennent les vertiges, les nausées et les vomissements, et les comprimés et pastilles contenant de la lobéline peuvent entraîner une irritation de la gorge. La revue n'a découvert aucun essai à long terme adéquat pouvant fournir des preuves indiquant que la lobéline pouvait aider les personnes à arrêter de fumer. Une étude à grande échelle avec un suivi de six semaines n'a détecté aucune preuve d'un bénéfice à court terme, suggérant que la lobéline n'est pas un traitement efficace.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas actuellement de preuves disponibles provenant d'essais à long terme indiquant que la lobéline peut aider au sevrage tabagique et les preuves à court terme suggèrent qu'il n'existe aucun bénéfice.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La lobéline est un agoniste partiel de la nicotine qui est utilisé dans diverses préparations disponibles dans le commerce pour aider à arrêter de fumer.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de la lobéline sur le sevrage tabagique à long terme.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur le tabagisme (la recherche la plus récente a été effectuée en décembre 2011).

Critères de sélection: 

Essais randomisés comparant la lobéline à un placebo ou à un autre traitement thérapeutique qui faisaient état d'un sevrage tabagique avec un suivi d'au moins six mois.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons extrait les données en double sur le type de sujets, la dose et la forme de lobéline, les mesures de résultats, la méthode de randomisation et la réalisation du suivi.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun essai remplissant l'ensemble des critères d'inclusion. Un essai à grande échelle n'a pas permis de détecter d'effet sur l'abstinence à court terme.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.