Préparations topiques pour prévenir les vergetures dues à la grossesse

Les femmes développent souvent des vergetures au cours de la grossesse, notamment au troisième trimestre. 50 % à 90 % des femmes sont concernées. Les vergetures apparaissent sous forme de lignes ou de stries rouges, qui se décolorent lentement après la grossesse et laissent des lignes claires sur la peau. Le ventre, les seins et les cuisses sont les zones les plus fréquemment touchées. Les vergetures ne disparaissent pas entièrement, c'est pourquoi de nombreuses femmes seraient intéressées par un traitement empêchant leur apparition. Lors de cette revue, nous avons identifié des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés qui comparaient d'une part, des crèmes, lotions et pommades topiques contenant des ingrédients actifs par rapport à un placebo ou à l'absence de traitement et d'autre part, des préparations topiques contenant des ingrédients actifs par rapport à d'autres préparations topiques.

Nous avons inclus dans cette revue six essais impliquant 800 femmes. Nous avons établi que l'application d'une préparation dermique sur les zones concernées n'empêchait pas l'apparition de vergetures chez les femmes lors de la grossesse. Seuls trois essais (impliquant 461 femmes) s'intéressaient à la gravité des vergetures et n'ont pas révélé de différences notables. Les préparations utilisées étaient Alphastria, Trofolastin, Verum, l'huile d'olive et le beurre de cacao, qui contiennent tous de la vitamine E. Alphastria et Verum contiennent également de l'acide hyaluronique. Nous avons jugé que trois des six essais ne présentaient qu'un faible risque de biais. Tous les essais étaient relativement petits, quatre d'entre eux incluant moins de 100 femmes. Les essais différaient également quant au début de l'utilisation des applications topiques, les femmes commençant entre le premier trimestre et les 20 premières semaines.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucune preuve fiable étayant l'usage d'une préparation topique quelle qu'elle soit pour prévenir les vergetures pendant la grossesse. Des essais randomisés fiables, méthodologiquement rigoureux et à plus large échelle, devront de toute évidence être réalisés pour évaluer les effets des préparations topiques sur l'apparition des vergetures lors de la grossesse. De plus, il est important que les préparations couramment utilisées par les femmes pour prévenir et traiter les vergetures soient évaluées dans le cadre d'essais fiables, méthodologiquement rigoureux et de puissance statistique adéquate.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les striae gravidarum (vergetures se développant au cours de la grossesse) affectent entre 50 % et 90 % des femmes. Les vergetures apparaissent sous forme de lignes ou de stries rouges ou violettes, qui se décolorent lentement et laissent des lignes ou des marques claires sur la peau. Le ventre, les seins et les cuisses sont concernés. La cause exacte des vergetures n'est pas claire et aucune préparation n'a encore prouvé son efficacité pour prévenir leur apparition. Les vergetures sont une cause d'anxiété importante chez les femmes et affectent leur qualité de vie.

Objectifs: 

Évaluer les effets des préparations topiques dans la prévention des vergetures lors de la grossesse.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 octobre 2011) et dans les références bibliographiques des rapports trouvés.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant les préparations topiques (avec ingrédients actifs) et d'autres préparations topiques (avec ingrédients actifs), avec un placebo (préparation sans ingrédients actifs) ou avec l'absence de traitement pour prévenir les vergetures chez les femmes enceintes.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'admissibilité et la qualité méthodologique des essais et ont extrait les données. L'exactitude des données a été vérifiée. Le principal critère de jugement était la présence de vergetures et le second critère de jugement était la gravité des vergetures.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus six essais impliquant un total de 800 femmes. Pour trois de ces essais, nous avons jugé que le risque de biais était faible en ce qui concerne la génération de la séquence aléatoire, le secret de l'assignation des participantes et du personnel, le secret de l'évaluation des résultats, l'exhaustivité des résultats et la sélectivité des résultats.

Il n'y avait aucune différence moyenne statistiquement significative au niveau de l'apparition de vergetures chez les femmes ayant reçu des préparations topiques contenant des ingrédients actifs par rapport aux femmes ayant reçu un placebo ou n'ayant pas reçu de traitement (risque relatif (RR) moyen = 0,74 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % : 0,53 à 1,03 ; cinq essais, 474 femmes ; modèle à effets aléatoires, Tau² = 0,09, I² = 65 %) (Analyse 1,1).

Les résultats étaient cohérents avec les effets principaux lors de notre analyse de sensibilité excluant les études jugées à fort risque de biais en ce qui concerne la génération de la séquence aléatoire, le secret de l'assignation ou la disparition de plus de 20 % des données pour un résultat spécifique (RR = 0,81 ; IC à 95 % : 0,60 à 1,10 ; quatre essais, 424 femmes ; modèle à effets aléatoires, Tau² = 0,05, I² = 57 %).

Il n'y avait pas de différence moyenne statistiquement significative dans la gravité des vergetures (différence moyenne standardisée (DMS) = -0,31 ; IC à 95 % : -1,06 à 0,44 ; deux essais, 255 femmes ; Tau² = 0,26, I² = 87 %).

Il n'y avait aucun différence moyenne statistiquement significative au niveau de l'apparition de vergetures chez les femmes ayant reçu des préparations topiques contenant des ingrédients actifs par rapport aux femmes ayant reçu d'autres préparations topiques contenant des ingrédients actifs (RR moyen = 0,51 ; intervalle de confiance (IC) à 95% : 0,16 à 1,60 ; deux essais, 305 femmes ; modèle à effets aléatoires, Tau² = 0,53, I² = 74 %). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative dans la gravité des vergetures (différence moyenne (DM) = -0,20 ; IC à 95 % : -0,53 à 0,13 ; un essai, 206 femmes ; hétérogénéité non applicable).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.