Implantation de lentilles trifocales ou bifocales après une opération de la cataracte

Objectif de la revue
Le but de cette revue Cochrane était d'examiner si l'implantation d'une lentille contenant trois régions corrigeant la vision de loin, intermédiaire et de près (trifocale) dans les yeux lors d'une opération de la cataracte diffère d'une lentille contenant deux régions qui corrigent la vision de loin et de près (bifocale), en ce qui concerne l'efficacité et la sécurité chez les participants atteints de cataracte.

Principaux messages
Il y avait des données probantes d’un niveau de confiance faible indiquant que les personnes qui reçoivent une lentille trifocale après leur opération de la cataracte pourraient constater une amélioration de la netteté intermédiaire de la vision non corrigée (acuité visuelle) à un an par rapport à celles qui avaient reçu une lentille bifocale. Cependant, il n'y a pas de données probantes indiquant une différence entre les lentilles intraoculaires (LIO) trifocales et bifocales pour l'acuité visuelle de loin non corrigée, l'acuité visuelle de près non corrigée et la meilleure acuité visuelle de loin corrigée à un an. Leur effet sur la qualité de vie et la capacité à distinguer de fines augmentations de lumière et d'obscurité (sensibilité au contraste) reste incertain.

Qu'étudie cette revue ?
La presbytie est une affection du cristallin liée à l'âge qui entraîne une perte progressive de la capacité à faire la mise au point sur les objets proches. D'autres modifications du cristallin liées à l'âge pourraient entraîner une perte de transparence du cristallin (cataracte), entraînant une perte d'acuité visuelle et de sensibilité aux contrastes. Les lentilles trifocales ou bifocales sont une nouvelle technologie destinée à réduire la dépendance à l'utilisation de lunettes après une opération de la cataracte.

Quels sont les principaux résultats de cette revue ?
Cette revue a inclus cinq études totalisant 175 participants.

Nous avons constaté que l'implantation d'une lentille trifocale au moment de l'opération de la cataracte pourrait améliorer l'acuité visuelle intermédiaire à un an ; le niveau de confiance des données probantes était faible. La comparaison entre les lentilles trifocales et bifocales n'a pas apporté de données probantes indiquant une différence en ce qui concerne l'acuité visuelle de loin non corrigée, l'acuité visuelle de près non corrigée et la meilleure acuité visuelle de loin corrigée à un an ; le niveau de confiance des données probantes était faible. Il n'est pas certain que l'implantation de lentilles trifocales par rapport aux lentilles bifocales ait un quelconque effet sur la qualité de vie et la sensibilité au contraste.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?
Nous avons recherché les études publiées jusqu'au 26 septembre 2019.

Conclusions des auteurs: 

Il existe de données probantes d’un niveau de confiance faible montrant que, par rapport à une lentille intraoculaire (LIO) bifocale, l'implantation d'une LIO trifocale pourrait améliorer l'acuité visuelle intermédiaire non corrigée à un an. Cependant, il n'y a pas de données probantes indiquant une différence entre une LIO trifocale et bifocale pour l'acuité visuelle de loin non corrigée, l'acuité visuelle de près non corrigée et la meilleure acuité visuelle de loin corrigée à un an. Les recherches futures devraient inclure la comparaison entre les implants trifocaux et les implants bifocaux spécifiques qui corrigent l'acuité visuelle intermédiaire afin d'évaluer des résultats importants tels que la sensibilité aux contrastes et la qualité de vie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La presbytie se produit lorsque le cristallin des yeux perd en élasticité, ce qui entraîne une perte d'accommodation. Le cristallin pourrait également progressivement développer une cataracte, affectant l'acuité visuelle et la sensibilité aux contrastes. L'une des options de soins pour les personnes souffrant de presbytie et de cataracte est l'utilisation de lentilles intraoculaires (LIO) multifocales ou à champ de vision étendu après une opération de la cataracte. Bien que les lentilles de contact trifocales et bifocales soient conçues pour rétablir respectivement trois et deux points focaux, la lentille trifocale serait préférable car elle rétablit la vision de près, intermédiaire et de loin, et pourrait également fournir une plus grande gamme de vision utile et permettre une plus grande indépendance aux lunettes chez les personnes presbytes.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la tolérance de l'implantation de LIO trifocales par rapport aux LIO bifocales lors d'une opération de la cataracte chez des participants presbytes.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l’ophtalmologie) (2019, numéro 9) ; Ovid MEDLINE ; Embase.com ; PubMed ; ClinicalTrials.gov, et le Système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Nous n'avons utilisé aucune restriction de date ou de langue dans la recherche électronique des essais. Nous avons effectué la dernière recherche dans les bases de données électroniques le 26 septembre 2019. Nous avons recherché les références bibliographiques des articles extraits et les résumés de la réunion annuelle de l'Association pour la recherche en vision et ophtalmologie (ARVO) pour les années 2005 à 2015.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés qui comparaient les LIO trifocales et bifocales chez des participants de 30 ans ou plus souffrant de presbytie et subissant une opération de la cataracte.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé la méthodologie standard de Cochrane.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié cinq études menées en Europe avec un total de 175 participants. Les cinq études ont évalué l'acuité visuelle à distance non corrigée (critère de jugement principal de la revue), tandis que certaines ont également examiné nos critères de jugement secondaires, notamment l'acuité visuelle de près non corrigée, l’acuité visuelle intermédiaire et la meilleure acuité visuelle de loin corrigée, ainsi que la sensibilité aux contrastes.

Caractéristiques des études

Tous les participants avaient des cataractes bilatérales sans pathologie oculaire préexistante ni chirurgie oculaire. L'âge moyen des participants variait entre 58 et 64 ans. Une seule étude a mentionné le sexe des participants, et il s'agissait principalement de femmes. Nous avons évalué toutes les études incluses comme présentant un risque de biais peu clair pour la plupart des domaines. Deux études ont reçu un soutien financier des fabricants de lentilles évaluées dans le cadre de cette étude, et au moins un auteur d'une autre étude a déclaré avoir reçu des paiements pour avoir donné des conférences avec des fabricants de lentilles.

Résultats

Toutes les études ont comparé l’effet de l'implantation de LIO trifocale et bifocale sur l'acuité visuelle mesurée sur une échelle LogMAR. À un an, la LIO trifocale n'a pas montré de données probantes indiquant un effet sur l'acuité visuelle de loin non corrigée (différence moyenne (DM) 0,00, intervalle de confiance (IC) à 95 % de -0,04 à 0,04 ; I2 = 0 % ; 2 études, 107 participants ; données probantes d’un niveau de confiance faible) et sur l'acuité visuelle de près non corrigée (DM 0,01, IC à 95 % de -0,04 à 0,06 ; I2 = 0 % ; 2 études, 107 participants ; données probantes d’un niveau de confiance faible). L'implantation d'une LIO trifocale pourrait améliorer l'acuité visuelle à distance intermédiaire non corrigée à un an (DM -0,16, IC à 95 % de -0,22 à -0,10 ; I2= 0 % ; 2 études, 107 participants ; données probantes d’un niveau de confiance faible), mais n'a pas montré de données probantes indiquant un effet sur la meilleure acuité visuelle de loin corrigée à un an (DM 0,00, IC à 95 % de -0,03 à 0,04 ; I2= 0 % ; 2 études, 107 participants ; données probantes d’un niveau de confiance faible). Aucune étude n'a fait état de la sensibilité aux contrastes ou de la qualité de vie après un suivi d'un an. Les données d'une étude à trois mois suggèrent que la sensibilité au contraste ne diffère pas entre les groupes dans des conditions photopiques, mais qu'elle pourrait être moindre dans le groupe trifocal dans l'une des quatre fréquences dans des conditions mésopiques (DM -0,19, IC à 95 % de -0,33 à -0,05 ; 1 étude ; I2 = 0 %, 25 participants ; données probantes d’un niveau de confiance faible). Dans deux études, les chercheurs ont observé que la satisfaction des participants ou l'indépendance vis-à-vis des lunettes pourrait être plus élevée dans le groupe trifocal à six mois, bien qu'une autre étude n'ait pas trouvé de données probantes indiquant une différence de satisfaction des participants ou d'indépendance vis-à-vis des lunettes entre les groupes.

Événements indésirables

Les rapports d'événements indésirables varient selon les études. Deux études ont rapporté des informations sur les événements indésirables à un an. Une étude a rapporté que les participants n'ont pas présenté de complications peropératoires ou postopératoires, tandis que l'autre étude a rapporté que quatre yeux (11,4%) dans le groupe bifocal et trois yeux (7,5%) dans le groupe trifocal ont développé une importante opacification capsulaire postérieure nécessitant une capsulotomie au laser YAG. Le niveau de confiance des données probantes était faible.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Judith Ravetta et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.