Perceptions et expériences des travailleurs de la santé concernant l'utilisation des technologies de la santé mobile pour la prestation de services de soins de santé primaires : synthèse des données qualitatives

Quel est l’objectif de cette revue ?

Le but cette revue Cochrane de recherche qualitative était d'explorer la manière dont les travailleurs de la santé perçoivent et vivent l'utilisation des téléphones portables et des tablettes lors de la prestation de services de soins de santé primaires. Pour y répondre, nous avons analysé 43 études sur les points de vue et les expériences des travailleurs de la santé en matière de programmes de santé mobiles (mHealth).

Messages principaux

Les travailleurs de la santé ont salué les avantages de la mHealth et ont décrit comment ils utilisaient les téléphones portables pour améliorer leur travail et leurs relations entre eux et avec les clients. Cependant, ils ont également rencontré des difficultés, notamment une mauvaise couverture du réseau et un accès insuffisant à l'électricité. Les personnes qui mettent en œuvre les programmes mHealth devraient essayer de relever ces défis et de s'appuyer sur les expériences positives des travailleurs de la santé.

Qu'est-ce qui a été étudié dans cette revue ?

Les travailleurs de la santé utilisent souvent des téléphones portables et des tablettes informatiques pour fournir des services. Il est important de comprendre ce que les travailleurs de la santé pensent de ces dispositifs, car cela peut affecter la qualité des services. Nous avons recherché des études qui exploraient les points de vue et les expériences des travailleurs de la santé en matière d'utilisation d'appareils mobiles dans les soins primaires.

Quelles sont les résultats principaux de cette revue ?

Nous avons échantillonné 43 des 53 études incluses dans cette revue La plupart venaient de pays à revenu faible ou intermédiaire, et comprenaient à la fois des travailleurs de la santé non professionnels et des professionnels de la santé. Beaucoup utilisaient des téléphones portables ou des tablettes lorsqu’ils dispensaient des soins de santé aux mères, aux enfants ou aux nouveau-nés. De nombreux appareils mobiles avaient un logiciel qui a aidé les agents de santé à suivre les étapes correctes lors de la prestation de services.. Les travailleurs de la santé ont également utilisé des téléphones portables pour communiquer avec les clients et pour enregistrer les informations de santé des clients.

Nous avons une confiance modérée ou élevée dans les résultats suivants.

mHealth a changé la façon dont les travailleurs de la santé travaillaient les uns avec les autres : les travailleur de la santé appréciaient d'être plus en contact avec ses collègues et pensaient que cela améliorait la coordination et la qualité des soins. Cependant, certains ont décrit des problèmes lorsque des collègues de haut rang ne réagissaient pas ou réagissaient avec colère. Certains préféraient les contacts en face à face avec leurs collègues. Certains pensaient que la mHealth améliorait leurs rapports, tandis que d'autres le comparaient à la surveillance du « grand frère ».

La mHealth a changé la manière dont les travailleurs de la santé dispensaient les soins : Les travailleurs de la santé appréciaient la façon dont la mHealth leur permettait d'assumer de nouvelles tâches, de travailler de manière flexible et d'atteindre des clients dans les zones difficiles d'accès. Ils ont apprécié la mHealth lorsqu'elle a amélioré le retour d'information, la rapidité et le flux de travail, mais pas lorsqu'elle était lente ou prenait du temps. Certains travailleurs de la santé ont trouvé les logiciels d'aide à la décision utiles. D'autres ont estimé qu'ils menaçaient leurs compétences cliniques. La plupart des travailleurs de la santé considéraient que la mHealth est meilleure que le papier, mais d'autres estiment qu'elle crée plus de travail.

La mHealth a conduit à de nouvelles formes d'engagement et de relations avec les clients et les communautés : Le personnel de santé a estimé que la communication avec les clients par téléphone mobile améliorait les soins et les relations avec les clients, mais a estimé que certains clients avaient besoin d'un contact en face à face. Les travailleurs de la santé étaient conscients de l'importance de protéger les informations confidentielles des clients lorsqu'ils utilisent des appareils mobiles. Certains travailleurs de la santé n'étaient pas contre le fait d'être contactés par des clients en dehors des heures de travail, tandis que d'autres voulaient des limites. Les travailleurs de la santé ont décrit comment certains membres de la communauté faisaient confiance aux travailleurs de la santé qui utilisaient la mHealth alors que d'autres étaient sceptiques. Les travailleurs de la santé ont signalé des problèmes lorsque les clients devaient posséder leur propre téléphone.

L'utilisation et la perception de la mHealth par les professionnels de la santé pourraient être influencées par des facteurs liés aux coûts, au professionnel de la santé, à la technologie, au système de santé et à la société, à un mauvais accès au réseau et à l'électricité : Certains travailleurs de la santé n'ont pas hésité à couvrir les frais supplémentaires. D'autres se sont plaints que le crédit téléphonique n'était pas livré à temps. Les travailleurs de la santé qui étaient habitués à utiliser des téléphones portables étaient parfois plus positifs envers la mHealth. D'autres, moins expérimentés, étaient parfois gênés de faire des erreurs devant les clients ou s'inquiétaient de la sécurité de l'emploi. Les travailleurs de la santé voulaient une formation, un soutien technique, des appareils conviviaux et des systèmes intégrés dans les systèmes de santé électroniques existants. Les principaux problèmes rencontrés par les travailleurs de la santé étaient les mauvaises connexions au réseau, l'accès à l'électricité et le coût de la recharge des téléphones. D’autres problèmes incluaient les téléphones endommagés Des facteurs extérieurs au système de santé ont également influencé la façon dont les travailleurs de la santé ont vécu la mHealth, notamment les questions de langue, de sexe et de pauvreté. Les travailleurs de la santé ont estimé que leur engagement envers les clients les aidait à relever ces défis.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?

Nous avons recherché les études publiées jusqu'en janvier 2018.

Conclusions des auteurs: 

Nos conclusions proposent une vision nuancée des programmes de la mHealth. La complexité de la prestation des soins de santé et des interactions humaines défie les conclusions simplistes sur la façon dont les agents de santé percevront et expérimenteront leur utilisation de la mHealth. Les perceptions reflètent l'interaction entre la technologie, les contextes et les attributs humains. Des descriptions détaillées du programme, des processus de mise en œuvre et des contextes, ainsi que des études d'efficacité, aideront à démêler cette interaction pour formuler des hypothèses concernant l'efficacité de la mHealth.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La santé mobile (mHealth), désigne les pratiques de soins de santé soutenues par les appareils mobiles, tels que les téléphones portables et les tablettes. Dans le cadre des soins primaires, les travailleurs de la santé utilisent souvent des appareils mobiles pour enregistrer les clients, suivre leur état de santé et prendre des décisions concernant les soins, ainsi que pour communiquer avec les clients et les autres travailleurs de la santé. Une compréhension de comment les travailleurs de la santé se rapportent et connaissent mHealth, peut aider à son implémentation

Objectifs: 

Synthétiser l'évidence de recherches qualitatives sur les perceptions et les expériences des travailleurs de la santé en matière d'utilisation des technologies de la mHealth pour livrer des services de soins de santé primaires, et élaborer des hypothèses sur les raisons pour lesquelles certaines technologies sont plus efficaces que d'autres.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE, Embase, CINAHL, Science Citation Index et Social Sciences Citation Index en janvier 2018. Nous avons fait une recherche sur Global Health en décembre 2015. Nous avons examiné les références bibliographiques des études incluses et de références clés et avons recherché la littérature grise dans sept sources (du 16 février au 5 mars 2018). Nous avons relancé les stratégies de recherche en février 2020. Nous avons examiné ces dossiers et toutes les études que nous avons identifiées comme potentiellement pertinentes sont en attente de classification.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des études qui utilisaient des méthodes qualitatives de collecte et d’analyse de données. Nous avons inclus des études sur les programmes mHealth qui faisaient partie des services de soins de santé primaires. Ces services pourraient être mis en œuvre dans les établissements de soins de santé primaires publics ou privés, communautaires et professionnels, ou dans les foyers des clients. Nous avons inclus toutes les catégories de travailleurs de la santé, ainsi que les personnes qui ont soutenu l'exécution et la gestion des programmes de la mHealth. Nous avons exclu les participants identifiés comme membres du personnel technique qui ont développé et maintenu la technologie mHealth, sans être autrement impliqués dans la livraison du programme. Nous avons inclus des études menées dans n'importe quel pays.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué les résumés, les titres et les articles en texte intégral selon les critères d'inclusion. Nous avons trouvé 53 études qui répondaient aux critères d'inclusion et en avons sélectionné 43 pour notre analyse. Pour les 43 études échantillonnées, nous avons extrait des informations telles que le pays, la catégorie de travailleur de la santé et la technologie mHealth. Nous avons utilisé un processus d'analyse thématique. Nous avons utilisé GRADE-CERQual pour évaluer notre confiance dans les résultats.

Résultats principaux: 

La plupart des 43 études incluses dans l'échantillon provenaient de pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans de nombreuses études, les appareils mobiles étaient équipés d'un logiciel d'aide à la décision, qui montrait les étapes que les travailleurs de la santé devaient suivre lorsqu'ils prodiguaient des soins. D’autres utilisations comprenaient la communication en personne et/ou par message texte, ainsi que l’enregistrement des renseignements sur la santé des clients. Près de la moitié des études ont porté sur l'utilisation des appareils mobiles par les professionnels de la santé pour la santé de la mère, de l'enfant et du nouveau-né.

Nous avons une confiance modérée ou élevée dans les résultats suivants.

La mHealth a changé la façon dont les travailleurs de la santé travaillent les uns avec les autres : Le personnel de santé apprécie d'être plus en contact avec ses collègues et pense que cela améliore la coordination et la qualité des soins. Cependant, certains ont décrit des problèmes lorsque des collègues de haut rang ne réagissaient pas ou réagissaient avec colère. Certains préféraient les contacts en face à face avec leurs collègues. Certains pensaient que la mHealth améliorait leurs rapports, tandis que d'autres le comparaient à la surveillance du « grand frère ».

La mHealth a changé la manière dont les travailleurs de la santé dispensent les soins : Les travailleurs de la santé ont apprécié la façon dont la mHealth leur a permis d'assumer de nouvelles tâches, de travailler de manière flexible et d'atteindre des clients dans des zones difficiles d'accès. Ils ont apprécié la mHealth lorsqu'elle a amélioré le retour d'information, la rapidité et le flux de travail, mais pas lorsqu'elle était lente ou prenait du temps. Certains travailleurs de la santé ont trouvé les logiciels d'aide à la décision utiles. D'autres ont estimé qu'ils menaçaient leurs compétences cliniques. La plupart des travailleurs de la santé considèrent que la mHealth est meilleure que le papier, mais certains préfèrent le papier. Certains travailleurs de la santé considèrent que la mHealth crée plus de travail.

La mHealth a mené à de nouvelles formes d’engagement et de relations avec les clients et les communautés : Les travailleurs de la santé estimaient que communiquer avec les clients par téléphone mobile améliorait les soins et leurs relations avec leurs clients, mais ils estimaient que certains clients avaient besoin d’un contact en personne. Les travailleurs de la santé étaient conscients de l'importance de protéger les informations confidentielles des clients lorsqu'ils utilisent des appareils mobiles. Certains travailleurs de la santé n'étaient pas contre le fait d'être contactés par des clients en dehors des heures de travail, tandis que d'autres voulaient des limites. Les travailleurs de la santé ont décrit comment certains membres de la communauté faisaient confiance aux travailleurs de la santé qui utilisaient la mHealth alors que d'autres étaient sceptiques. Les travailleurs de la santé ont signalé des problèmes lorsque les clients devaient posséder leur propre téléphone.

L’utilisation et la perception des travailleurs de la santé à l’égard de la mHealth pourraient être influencées par des facteurs liés aux coûts, au personnel de santé, à la technologie, au système de santé et à la société, au manque d’accès au réseau et au manque d’accès à l’électricité : Certains travailleurs de la santé n'ont pas hésité à couvrir les frais supplémentaires. D'autres se sont plaints que le crédit téléphonique n'était pas livré à temps. Les travailleurs de la santé qui étaient habitués à utiliser des téléphones portables étaient parfois plus positifs envers la mHealth. D'autres, moins expérimentés, étaient parfois gênés de faire des erreurs devant les clients ou s'inquiétaient de la sécurité de l'emploi. Les travailleurs de la santé voulaient une formation, un soutien technique, des appareils conviviaux et des systèmes intégrés dans les systèmes de santé électroniques existants. Les principaux problèmes rencontrés par les travailleurs de la santé étaient les mauvaises connexions au réseau, l'accès à l'électricité et le coût de la recharge des téléphones. D’autres problèmes incluaient les téléphones endommagés Des facteurs extérieurs au système de santé ont également influencé la façon dont les travailleurs de la santé ont vécu la mHealth, notamment les questions de langue, de sexe et de pauvreté. Les travailleurs de la santé ont estimé que leur engagement envers les clients les aidait à relever ces défis.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par David Robinson et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.