Agents pharmacologiques contre les troubles de la mémoire dans la sclérose en plaques

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les perturbations de la mémoire sont un des troubles cognitifs les plus fréquents chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP), touchant environ 40% à 60% des patients. Les données sur l'utilisation d'agents tels que le donépézil, les extraits de Ginkgo biloba, la mémantine et la rivastigmine, par voie orale ou parentérale, semblent indiquer des résultats prometteurs. Les auteurs de cette étude ont tenté d'évaluer l'efficacité, la tolérance et la sécurité de ces traitements pharmacologiques chez les patients adultes atteints de tous les types de SEP. Parmi l'énorme littérature pertinente, seules quatre études comprenant un total de 291 participants répondaient aux critères d'inclusion bien que la qualité des études incluses fut globalement faible. Les auteurs n'ont pas trouvé de preuves convaincantes à l'appui de ces interventions pharmacologiques comme traitement efficace pour les troubles de la mémoire chez les patients souffrant de SEP. Toutefois, les quatre agents se sont avérés sûrs et bien tolérés puisque des événements indésirables tels que nausée, diarrhée, somnolence et constipation n'étaient pas fréquents, et qu'il n'a été fait état d'aucun effet indésirable grave. Jusqu’à ce que les résultats des études en cours soient disponibles, il n'existe aucune preuve convaincante de l'efficacité des traitements pharmacologiques pour les troubles de la mémoire chez les patients souffrant de SEP.

Conclusions des auteurs: 

Jusqu'à ce que les résultats des études en cours soient disponibles, il n'existe aucune preuve convaincante en faveur d'interventions pharmacologiques comme traitement efficace pour les troubles de la mémoire chez les patients souffrant de SEP. Toutefois, le donépézil, le Ginkgo biloba, la mémantine et la rivastigmine se sont avérés sûrs et bien tolérés puisque des événements indésirables tels que nausée, diarrhée, somnolence et constipation n'étaient pas fréquents, et qu'il n'a été fait état d'aucun effet indésirable grave. D'autres essais contrôlés randomisés rigoureux seront encore nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les troubles de la mémoire sont un des troubles cognitifs les plus fréquents et ont un impact négatif important sur la qualité de vie des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Quelques agents pharmacologiques semblent être efficaces pour les troubles de la mémoire chez les patients souffrant de SEP dans certains essais contrôlés randomisés existants.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité absolue et comparative, la tolérance et la sécurité des traitements pharmacologiques pour les troubles de la mémoire chez les patients adultes souffrant de SEP.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la sclérose en plaques (17 janvier 2011), dans PsycINFO (janvier 1980 - 4ème semaine d'avril 2011) et CBMdisc (janvier 1978 - 6 avril 2011), nous avons consulté les listes bibliographiques d'articles identifiés, recherché manuellement dans des revues pertinentes, dans des registres d'essais cliniques et dans les résumés publiés de congrès.

Critères de sélection: 

Tout essai contrôlé randomisé, en double-aveugle et en groupes parallèles, comparant un traitement pharmacologique à un placebo, ou à l'absence de traitement, ou à un ou plusieurs traitements pharmacologiques, sans restrictions sur la dose, la voie d'administration et la fréquence, avec une durée d'administration de 12 semaines, pour les troubles de la mémoire chez les patients adultes atteints de SEP qui présentent une altération au moins légère de la mémoire à 0,5 écarts types en dessous des données normatives en fonction de l'âge et du sexe sur une échelle de mémoire validée. Les essais randomisés de façon adéquate ou quasi-randomisés ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données. Les désaccords ont été discutés et résolus par consensus entre les auteurs de la revue. Certains investigateurs principaux des études incluses ont été contactés pour obtenir des données supplémentaires ou une confirmation.

Résultats principaux: 

Quatre ECR impliquant des patients adultes avec tous les types de SEP et des pertes de mémoire au moins légères qui évaluaient respectivement le donépézil, le Ginkgo biloba (GB), la mémantine et la rivastigmine, par rapport à un placebo dans le traitement des troubles de la mémoire dans la SEP ont été inclus. Il n'y avait eu aucun événement indésirable grave dans les groupes d'intervention. La qualité des études incluses était globalement faible, certaines variables importantes n'avaient pas été appariées entre les groupes au début de l’étude, les échantillons de sujets étaient relativement petits et le suivi était court. Trois ECR évaluant respectivement le GB, la mémantine et la rivastigmine par rapport au placebo sont actuellement en cours.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.