Administration orale de médicaments traditionnels chinois (MTC) contre l'occlusion de l'intestin grêle due à des adhérences intestinales (OIG)

L'OIG est l'une des complications les plus courantes pouvant survenir après une opération chirurgicale. Les adhérences intra-abdominales sont la complication la plus courante pouvant survenir à la suite d'une opération chirurgicale des zones abdominales. L'OIG due à des adhérences intra-abdominales postopératoires est associée à un taux élevé de ré-hospitalisation et entraînent des coûts importants. C'est pourquoi, la prise en charge non-chirurgicale est privilégiée. Les plantes médicinales chinoises sont souvent utilisées, en Chine, dans le traitement des OIG dues à des adhérences intestinales. Cette revue s'est basée sur l'examen de cinq essais randomisés comparant cinq plantes médicinales chinoises différentes et incluant un total de 664 participants. Tous les essais furent pratiqués et publiés en Chine. Aucun des essais n'a mesuré les effets indésirables. Les limites méthodologiques présentes dans ces études sont assez évidentes, et chaque conclusion basée sur leurs résultats doit être interprétée avec prudence. Cette revue systématique n'a pas décelé de preuves suffisantes afin d'appuyer l'efficacité et l'innocuité objectives des MTC chez les patients présentant des OIG dues à des adhérences intestinales. Il est urgent d'effectuer des essais complémentaires et de grande qualité évaluant les MTC par administration orale pour les cas d'OIG due à des adhérences intestinales.

Conclusions des auteurs: 

Même si plusieurs études ont évalué l'utilisation de produits issus de la MTC dans les cas d'OIG dues aux adhérences intestinales, la plupart d'entre elles ont été exclues de cette étude en raison de leurs limitations méthodologiques. Cette revue systématique n'a pas décelé de preuves suffisantes afin d'appuyer l'efficacité et l'innocuité objectives des MTC dans le traitement des patients présentant des OIG dues à des adhérences intestinales. La preuve positive devrait être interprétée avec prudence en raison du nombre insuffisant d'études basées sur de larges échantillons, l'absence d'essais bien conçus et de haute qualité, et le manque d'information concernant l'innocuité. Cependant, de plus amples études randomisées, basées sur de plus grands échantillons et de meilleure qualité, ainsi que des essais contrôlés sont nécessaires afin de produire plus de données pertinentes et précises concernant l'efficacité des plantes médicinales chinoises dans le traitement d'OIG due aux adhérences intestinales.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'occlusion de l'intestin grêle (OIG) est l'une des complications les plus courantes pouvant survenir à la suite d'une opération chirurgicale générale. Les adhérences intra-abdominales sont la cause majeure des OIG. Puisqu'une intervention chirurgicale peut générer de nouvelles adhérences, la prise en charge non-chirurgicale est préférable afin d'éviter tous signes de péritonite ou d'étranglement. Les plantes médicinales traditionnelles chinoises ont longtemps été utilisées, en Chine, comme traitement non-chirurgical des OIG dues aux adhérences intestinales. De multiples essais contrôlés ont été menés afin d'étudier de manière approfondie la valeur thérapeutique de ce traitement pour l'OIG due aux adhérences intestinales.

Objectifs: 

Le but de cette étude était d'évaluer l'efficacité et l'innocuité de la médecine traditionnelle chinoise dans le traitement des occlusions de l'intestin grêle dues aux adhérences intestinales.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de donnée suivantes, sans prendre en compte les restrictions de langue ou de publication : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, Chinese Biomedical Database (CBM), China National Knowledge Infrastructure/Chinese Academic Journals full-text Database (CNKI), et VIP (une base de données en texte intégral de revues chinoises). Les recherches ont été menées en novembre 2011.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant la prise orale de médecine chinoise avec l'administration par le canal gastrique, ou les deux comparées avec un placebo ou un traitement conventionnel parmi les participants dont le diagnostique révélait la présence d'une OIG due aux adhérences intestinales, ont été pris en compte. Chez ces patients, nous avons aussi comparé les essais de MTC (prise orale, perfusion par tube gastrique ou les deux) associé à un traitement conventionnel, avec un traitement conventionnel uniquement. Nous avons aussi pris en considération les études abordant l'efficacité et l'innocuité de la prise orale d'agents issus de la médecine traditionnelle chinoise comme traitement de l'OIG due aux adhérences intestinales.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait des données de façon indépendante. Nous avons évalué le risque de biais selon les critères méthodologiques suivants : génération de la séquence de randomisation, assignation secrète, masquage, données de résultats incomplètes, compte-rendu sélectif et autres sources de biais. Les données dichotomiques étaient présentées comme des risques relatifs (OR) avec un intervalle de confiance (IC) à 95 % ; les résultats continus étaient présentés comme des différences moyennes (DM) avec un IC à 95 %. Les données ont été analysées à l'aide du logiciel Review Manager 5.1. Lorsque les informations nécessaires n'étaient pas mentionnées dans les documents, nous avons contacté les principaux auteurs afin d'obtenir des informations complémentaires.

Résultats principaux: 

Cinq essais randomisés impliquant 664 participants ont été examinés. Cinq plantes médicinales différentes furent testées dans ces essais : une décoction Huo-Xue-Tong-Fu, une décoction Xiao-Cheng-Qi-Tang, le mélange des décoctions Xiao-Cheng-Qi-Tang et Si-Jun-Zi-Tang, une décoction Chang-Nian-Lian-Song-Jie-Tang et une décoction Fufang-Da-Cheng-Qi-Tang. Il existait des différences dans les compositions de plantes testées et les voies d'administration des traitements. Les principaux critères de jugement signalés durant les essais étaient les effets sur les douleurs abdominales, les ballonnements abdominaux, la constipation, la défécation, la période de la première défécation après traitement et le taux de réinterventions au cours de la maladie. Les seconds critères de jugement sélectionnés pour cette étude n'étaient pas disponibles, notamment les complications telles qu'une perfusion de l'intestin grêle (résection intestinale, complications du système intestinal et autres complications possibles), la durée d'hospitalisation, le coût de l'hospitalisation et le délai entre l'admission et l'opération chirurgicale. Les résultats des cinq essais ont montré que les patients sous MTC combiné avec un traitement conventionnel semblaient obtenir de meilleurs résultats que les patients ayant suivi un traitement conventionnel uniquement (OR 4,24, IC à 95 % 2,83 à 6,36).

Cependant, nous ne pouvons pas déterminer de façon catégorique l'efficacité des MTC dans cette revue, en raison de rapports inadaptés, d'une faible qualité méthodologique et de la prévalence de différents biais dans les études examinées. De plus, puisqu'aucun des essais examinés ne parle des effets indésirables, nous ne pouvons évaluer l'innocuité de la MTC chez les patients souffrant d'une OIG due aux adhérences intestinales. Tous les essais furent pratiqués et publiés en Chine.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.