Acétaminophène (paracétamol) contre le rhume chez l'adulte

Le rhume est l'infection virale des voies respiratoires supérieures la plus répandue. Aux États-Unis, les adultes contractent deux à quatre rhumes par an. Les symptômes du rhume se manifestent généralement par des obstructions nasales, des céphalées, des maux de gorge, des éternuements, de la toux, une sensation de malaise et des écoulements nasaux. Il n'existe aucun traitement efficace contre le rhume et la plupart des médicaments sont symptomatiques. L'acétaminophène (aussi connu sous le nom de «Â paracétamol ») est couramment utilisé comme ingrédient principal dans des traitements combinés contre le rhume. Toutefois, il existe peu d'informations concernant son efficacité et son innocuité. Nous avons passé en revue des études afin d'évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'acétaminophène dans le traitement du rhume chez l'adulte. Les preuves sont à jour jusqu'à février 2013.

Nous avons identifié quatre essais totalisant 758 participants. Nous avons exclu les études dans lesquelles les participants souffraient de complications. Deux des quatre études incluses dans cette revue étaient de petite taille et la qualité des preuves était médiocre à moyenne. Nous ignorons si l'acétaminophène permet de réduire les symptômes du rhume ou ses effets indésirables. Nous ne pouvons recommander ou déconseiller son administration dans la pratique courante car nous ne disposons pas de suffisamment d'essais correctement conçus pour parvenir à une conclusion. D'autres études de bonne qualité sont nécessaires pour déterminer l'efficacité de l'acétaminophène à soulager les symptômes du rhume.

Conclusions des auteurs: 

L'acétaminophène peut permettre de soulager les obstructions nasales et la rhinorrhée, mais ne semble pas améliorer certains autres symptômes du rhume (notamment les maux de gorge, la sensation de malaise, les éternuements et la toux). Toutefois, deux des quatre études incluses dans la présente revue étaient de petite taille et il était difficile de savoir si l'assignation avait été gardée secrète dans les quatre études. Les données figurant dans la présente revue ne fournissent pas suffisamment de preuves pour informer la pratique sur l'administration d'acétaminophène contre le rhume chez l'adulte. D'autres essais correctement conçus et à grande échelle sont nécessaires pour déterminer si cette intervention permet de traiter efficacement le rhume chez l'adulte.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'acétaminophène est couramment prescrit pour le traitement du rhume, mais il existe peu de preuves concernant son efficacité.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'acétaminophène dans le traitement du rhume chez l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL 2013, numéro 1, Ovid MEDLINE (de 1950 à la semaine 5 de janvier 2013), EMBASE (de 1980 à février 2013), CINAHL (de 1982 à février 2013) et LILACS (de 1985 à février 2013).

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant l'acétaminophène à un placebo ou à l'absence de traitement chez des adultes enrhumés. Les études étaient incluses à condition que les essais utilisent l'acétaminophène comme ingrédient d'un traitement combiné. Nous avons exclu les études dans lesquelles les participants souffraient de complications. Les principaux critères de jugement incluaient les scores de symptômes subjectifs et la durée des symptômes du rhume. Les critères de jugement secondaires étaient le bien-être global, les événements indésirables et des coûts financiers.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment analysé les études en vue de leur inclusion, évalué les risques de biais et extrait des données. Nous avons procédé à des analyses statistiques standard.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus quatre ECR impliquant 758 participants. Nous n'avons pas regroupé les données en raison de l'hétérogénéité de la conception des études, des résultats et des points temporels. Les études fournissaient très peu d'informations sur des effets dépassant plusieurs heures, étant donné que trois des quatre études incluses étaient des essais de courte durée de seulement quatre à six heures. Les participants traités par acétaminophène constataient des améliorations significatives au niveau des obstructions nasales dans deux des quatre études. Une étude montrait que l'acétaminophène était plus efficace qu'un placebo à réduire la gravité de la rhinorrhée, mais qu'il était moins efficace dans le traitement des éternuements et de la toux. L'acétaminophène n'améliorait pas les maux de gorge ou la sensation de malaise dans deux des quatre études. Les résultats étaient incohérents pour certains symptômes. Deux études montraient une nette amélioration des céphalées et des courbatures dans le groupe de l'acétaminophène par rapport au groupe du placebo, alors qu'une étude ne montrait aucune différence entre le groupe de l'acétaminophène et celui du placebo. Aucune des études incluses ne rapportait la durée des symptômes du rhume. Des effets secondaires mineurs (notamment des événements indésirables gastro-intestinaux, des vertiges, une sécheresse buccale, une somnolence et une transpiration accrue) dans le groupe de l'acétaminophène étaient rapportés dans deux des quatre études. L'un d'entre eux utilisait de la pseudoéphédrine combinée à de l'acétaminophène.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.