Les agonistes des récepteurs TPO pour le traitement du purpura thrombocytopénique idiopathique chronique

Le purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) chronique est une affection auto-immune acquise caractérisée par une faible numération plaquettaire. À ce jour, les traitements qui visent principalement à réduire la destruction des plaquettes, tels que les corticostéroïdes, les immunoglobulines intraveineuses et la splénectomie, sont la pierre angulaire du traitement du PTI. Toutefois, il a été suggéré que les agonistes des récepteurs TPO, tels que romiplostim et eltrombopag, qui sont destinés à renforcer la production de plaquettes, sont des nouveaux médicaments plus efficaces. Cette revue a inclus six essais totalisant 808 patients dans lesquels les agonistes des récepteurs TPO ont été comparés à un placebo ou un traitement standard.

Aucune des études n'a inclus la survie globale, c'est pourquoi nous n'avons pas pu confirmer si les agonistes des récepteurs TPO contribuent à prolonger la vie. Il subsiste une incertitude quant à savoir si les agonistes des récepteurs TPO réduisent le risque d'événements de type saignements significatifs dans le PTI chronique. Cette revue confirme la réponse des plaquettes plus importante en administrant des agonistes des récepteurs TPO. Les effets indésirables des agonistes des récepteurs TPO ont été similaires à ceux du placebo et du traitement standard. Il est nécessaire de réaliser d'autres recherches pour explorer le rôle des agonistes des récepteurs TPO dans le traitement du PTI chronique plus en détails.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existait, à ce stade, aucune preuve pour confirmer que les agonistes des récepteurs TPO sont efficaces dans le PTI chronique. Comparés au placebo ou au traitement standard, malgré une réponse significativement plus importante des plaquettes, il n'existait aucune preuve pour démontrer que les agonistes des récepteurs TPO avaient effectivement amélioré les événements de type saignements significatifs dans le PTI chronique. L'effet sur la survie globale est en attente d'analyse. Même si les études à long terme font défaut, les données actuelles ont démontré que les effets indésirables des agonistes des récepteurs TPO ont été similaires à ceux du placebo et du traitement standard.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) chronique est une affection auto-immune acquise, caractérisée principalement par une faible numération plaquettaire. Les agonistes des récepteurs de la thrombopoïétine (TPO) augmentent la production de plaquettes en stimulant le récepteur TPO chez les individus atteints de PTI chronique.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité des agonistes des récepteurs TPO chez les patients atteints de PTI chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE (de 1950 jusqu'au mois de mars 2011), EMBASE (de 1974 jusqu'au mois de mars 2011), et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 3) pour identifier tous les essais randomisés portant sur le PTI chronique. Nous avons également contacté les auteurs des études incluses et les laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent des agonistes des récepteurs TPO.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant les agonistes des récepteurs TPO administrés en monothérapie, ou en association à d'autres médicaments, un placebo, l'absence de traitement, d'autres médicaments, la splénectomie ou un autre agoniste de récepteur TPO chez les patients atteints de PTI chronique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de cette revue ont indépendamment examiné les articles, extrait les données et évalué les risques de biais dans les études incluses.

Résultats principaux: 

Six essais impliquant 808 patients ont été inclus. Cinq études ont comparé les agonistes des récepteurs TPO à un placebo (romiplostim : 100, eltrombopag : 299, placebo : 175) ; une étude a comparé les agonistes des récepteurs TPO à un traitement standard (romiplostim : 157 ; traitement standard : 77). le traitement standard incluait un grand choix de traitements, tels que les glucocorticoïdes, l'immunoglobuline anti-D, l'immunoglobuline intraveineuse, le rituximab, l'azathioprine, et de nombreux autres. La survie globale, l'un de nos principaux critères de jugement, n'a pas été étudiée dans ces ECR et nous n'avons pas pu estimer le nombre nécessaire de sujets à traiter (NST). Un autre critère de jugement principal, l'amélioration des événements de type saignements significatifs, n'a révélé aucune différence significative entre le groupe recevant les agonistes des récepteurs TPO et le groupe témoin (placebo ou traitement standard) (versus placebo, risque relatif (RR) 0,48, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,20 à 1,15 ; versus traitement standard RR 0,49, IC à 95 % 0,15 à 1,63).

Pour les critères de jugement secondaires, les agonistes des récepteurs TPO ont significativement amélioré la réponse globale des plaquettes sur le plan statistique (versus placebo RR 4,06, IC à 95 % 2,93 à 5,63 ; versus traitement standard RR 1,81, IC à 95 % 1,37 à 2,37), la réponse complète (versus placebo RR 9,29, IC à 95 % 2,32 à 37,15) et la réponse durable (versus placebo RR 14,16, IC à 95 % 2,91 à 69,01). Une réduction significative des événements de type saignements généralisés (grades OMS 1 à 4) a été observée comparativement au placebo (RR 0,8, IC à 95 % 0,68 à 0,89), mais pas comparativement au traitement standard (RR 0,97, IC à 95 % 0,75 à 1,26).

Le nombre total d'événements indésirables (grades 1 à 5) n'était pas significativement différent sur le plan statistique entre les groupes de traitement et témoin (le placebo ainsi que le traitement standard) (versus placebo RR 1,04, IC à 95 % 0,95 à 1,15 ; versus traitement standard RR 0,97, IC à 95 % 0,75 à 1,26). Le nombre total d'événements indésirables graves (grade 3 et événements indésirables de grades supérieurs) a augmenté pour les patients ayant reçu le traitement standard (RR 0,61, IC à 95 % 0,40 à 0,92), mais pas pour les patients ayant reçu le traitement par placebo (RR 0,92, IC à 95 % 0,61 à 1,38).

Il existe des biais de sélection et de performance en raison de la nature ouverte des essais et de l'assignation inadéquate.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.