L'impact des rémunérations conditionnelles sur la santé et l'utilisation des services de santé dans les pays à faibles et moyens revenus

29 articles portant sur l'impact des rémunérations conditionnelles (RC) sur l'accès aux soins et les résultats de santé ont été identifiés. Dix de ces articles (rapportant les résultats de six études) étaient conformes aux critères d'inclusion ; quatre étaient des essais randomisés. Malgré la faiblesse méthodologique de certaines études, les données probantes suggèrent que les programmes RC pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé des populations pauvres. De nombreux programmes de RC incluent plusieurs composants, tels qu'une incitation à recevoir une éducation sanitaire, des mesures de la taille et du poids, des vaccinations et des suppléments nutritifs. Les programmes de RC semblent efficaces pour améliorer le recours aux services préventifs et encourager certains comportements préventifs. Dans certains cas, les programmes ont permis une amélioration des résultats cliniques. On ignore cependant quels composants sont associés à cet effet positif.

Conclusions des auteurs: 

Les programmes de RC ont fait l'objet d'évaluations bien planifiées qui suggèrent fortement qu'ils pourraient être efficaces pour améliorer l'accès aux services préventifs. Leur réplication dans d'autres conditions (en particulier dans des environnements plus défavorisés) n'est pas encore établie car ils dépendent de l'efficacité des soins de santé primaires et des mécanismes de transfert. D'autres recherches rigoureuses sont nécessaires, notamment concernant les RC introduits dans des pays à faibles revenus, comme en Afrique subsaharienne ou en Asie du Sud.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les programmes de rémunérations conditionnelles (RC) consistent à transférer de l'argent aux ménages à condition de remplir certaines conditions prédéfinies. Les programmes RC ont été justifiés en alléguant que des subventions du côté de la demande étaient nécessaires pour remédier aux inégalités d'accès aux services médicaux et sociaux dont souffrent les populations pauvres. Leur popularité n'a cessé de croître ces dix dernières années, en particulier dans les pays à moyens revenus d'Amérique latine.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des RC pour améliorer l'accès aux soins et les résultats cliniques, en particulier pour les populations les plus pauvres des pays à faibles et moyens revenus.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté de nombreuses bases de données internationales, y compris le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE, ainsi que des études sur le développement et des bases de données économiques. Nous avons également consulté les sites et ressources Web de nombreuses agences, organisations et universités internationales pour identifier la littérature grise pertinente. Les recherches originales ont été menées entre novembre 2005 et avril 2006. Une recherche mise a jour a été effectuée dans MEDLINE en mai 2009.

Critères de sélection: 

Les RC étaient considérés comme des transferts d'argent effectués aux ménages sous réserve de respecter certaines conditions prédéfinies en matière de soins de santé. Les études devaient intégrer une mesure objective d'au moins l'un des critères de jugement suivants : utilisation des soins de santé, dépenses de santé, résultats cliniques ou résultats en matière d'équité. Les plans d'étude admissibles étaient les suivants : essais contrôlés randomisés, études de séries chronologiques interrompues ou études contrôlées avant-après portant sur l'impact des politiques de financement des soins de santé et conformes aux critères définis par le groupe de revue Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins.

Recueil et analyse des données: 

Les données probantes ont fait l'objet d'une analyse qualitative.

Résultats principaux: 

Dix articles rapportant les résultats de six interventions ont été inclus. Dans l'ensemble, la qualité du plan d'étude et l'analyse limitaient les risques de biais. Plusieurs programmes RC apportaient des preuves solides d'un impact positif sur l'utilisation des services de santé, l'état nutritionnel et les résultats cliniques, évalués respectivement par les mesures anthropométriques et les épisodes de maladie rapportés par les intéressés. Il est difficile d'attribuer spécifiquement ces effets positifs aux incitations financières car d'autres composants peuvent également entrer en ligne de compte. Plusieurs études apportent des preuves des effets positifs sur l'utilisation des services préventifs par les enfants et les femmes enceintes. Aucune preuve n'était rapportée concernant les effets sur les dépenses de santé.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.