Interventions visant à améliorer la continuité de la prise en charge pendant le suivi de patients atteints du cancer

Le cancer est une maladie très complexe caractérisée par des signes cliniques et des phases de traitement variables. Le continuum de la prise en charge du cancer inclut l'évaluation des risques, la prévention primaire, le dépistage, la détection, le diagnostic, le traitement, la survie et les soins de fin de vie. La continuité de la prise en charge est définie par la manière dont un patient subi les soins au fil du temps, à savoir de façon cohérente et associée, et est le résultat d'une bonne circulation de l'information, de bonnes compétences interpersonnelles et d'une bonne coordination des soins. Les objectifs de cette revue étaient de classer, décrire et déterminer l'efficacité des interventions évaluées dans la littérature visant à améliorer la continuité de la prise en charge pendant le suivi de patients atteints du cancer.

Trois principaux modèles de prise en charge (prise en charge des cas, soins partagés et équipe interdisciplinaire) conçus pour améliorer la continuité de la prise en charge ont été identifiés dans les 51 études incluses dans cette revue. Nous n'avons trouvé aucun instrument standard permettant de mesurer spécifiquement la continuité de la prise en charge chez les patients atteints du cancer. Selon notre analyse, aucune preuve claire n'a été établie indiquant que les interventions évaluées dans cette revue soit ont amélioré soit ont aggravé les critères de jugement liés à la santé chez les patients. Par conséquent, nos analyses ne nous ont pas permis de tirer des conclusions définitives sur l'efficacité des interventions conçues pour améliorer la continuité de la prise en charge pendant le suivi de patients atteints du cancer.

Peu d'études ont rendu compte des critères de jugement des prestataires et des soignants informels, ainsi que des résultats du processus des soins, ils n'ont donc pas pu être regroupés pour l'analyse. Les principales limitations de cette revue étaient les diverses différences entre les études incluses, en particulier dans leurs plans d'étude, leurs interventions, leurs participants, la phase des soins des patients, les critères de jugement mesurés, les établissements de soins de santé et la durée du suivi.

Il est nécessaire de réaliser des recherches plus pertinentes pour trier les interventions visant à améliorer la continuité de la prise en charge pendant le suivi de patients atteints du cancer et déterminer lesquelles sont les plus bénéfiques pour améliorer les résultats pour le patient, le prestataire et le processus des soins. Les futures recherches devront identifier les critères de jugement qui sont les plus sensibles au changement et les plus significatifs en ce qui concerne la continuité de la prise en charge. De même, il serait très utile de développer un instrument standardisé pour mesurer la continuité de la prise en charge chez les patients atteints du cancer.

Conclusions des auteurs: 

Les résultats de la présente revue Cochrane ne nous permettent pas de conclure sur l'efficacité des interventions incluses visant à améliorer la continuité de la prise en charge sur les résultats pour le patient, le prestataire des soins médicaux ou le processus des soins. D'autres recherches devront évaluer les interventions qui ciblent une amélioration dans la continuité au titre de leur principal objectif et décrire ces interventions avec les catégories proposées dans cette revue. Il est également très important que les mesures de la continuité soient validées chez des personnes atteintes du cancer qui ont fait l'objet d'un suivi dans différents établissements.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les soins dispensés par le médecin de famille sont généralement interrompus quand les patients atteints du cancer se retrouvent pris en charge par des professionnels de soins médicaux de deuxième intention et de troisième intention qui peuvent traiter également les comorbidités des patients. Cette situation peut conduire à des soins fragmentés et mal coordonnés, et aboutit à une augmentation de la probabilité de ne pas bénéficier des services de prévention recommandés ou des soins recommandés.

Objectifs: 

Classer, décrire et évaluer l'efficacité des interventions visant à améliorer la continuité de la prise en charge du cancer sur les résultats pour le patient, le prestataire des soins médicaux et le processus des soins.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (EPOC), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), PubMed, EMBASE, CINAHL et PsycINFO, en appliquant une stratégie incorporant un filtre méthodologique EPOC. Les listes bibliographiques des rapports des études incluses et des revues pertinentes ont également été examinées, et ISI Web of Science et Google Scholar ont été utilisés pour identifier les rapports pertinents ayant cité les études incluses dans cette revue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (y compris des essais en cluster), des essais cliniques contrôlés, des études contrôlées avant-après et des séries temporelles interrompues (STI), évaluant les interventions visant à améliorer la continuité de la prise en charge du cancer, ont été pris en compte pour l'inclusion dans cette revue. Nous avons inclus les études ayant concerné une majorité (> 50 %) d'adultes atteints du cancer ou de prestataires de soins médicaux destinés aux adultes atteints du cancer. Les principaux critères de jugement pris en compte pour l'inclusion étaient les processus des services de soins médicaux, les résultats mesurés objectivement pour les professionnels de la santé, les soignants informels et les patients, et les mesures déclarées effectuées avec des échelles considérées valides et fiables. La satisfaction des professionnels de la santé a été incluse comme critère de jugement secondaire.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs ont décrit les interventions, extrait des données et évalué les risques de biais. Les auteurs ont contacté plusieurs chercheurs afin d’obtenir les informations manquantes. Les interventions ont été regroupées par type de continuité ciblée, modèle de prise en charge ou stratégie d'intervention et ont été comparées aux soins habituels. Étant donné la diversité clinique et méthodologique prévue, les changements moyens dans les résultats (et les intervalles de confiance d'amorce) parmi les groupes des études qui partageaient des caractéristiques spécifiques intéressantes ont été choisis pour analyser l'efficacité des interventions incluses.

Résultats principaux: 

Cinquante-et-une études ont été incluses. Elles utilisaient trois modèles différents, notamment la prise en charge des cas, les soins partagés, et les équipes interdisciplinaires. Six stratégies d'intervention supplémentaires ont été utilisées en plus de ces modèles : (1) le dossier tenu par le patient, (2) le suivi par téléphone, (3) la communication et la discussion de cas entre des professionnels de santé éloignés, (4) le changement du système de dossier médical, (5) les protocoles de soins, les directives et les recommandations, et (6) la coordination des évaluations et du traitement.

D'après les estimations de l'ampleur de l'effet médian, aucune différence significative dans les résultats liés à la santé chez les patients n'a été observée entre les patients assignés aux interventions et ceux assignés aux soins habituels. Un nombre limité d'études ont rendu compte de la santé psychologique, de la satisfaction des prestataires, ou des mesures du processus des soins. Cependant, elles n'ont pas pu être regroupées pour calculer les estimations de l'ampleur de l'effet médian en raison d'une grande hétérogénéité entre les études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.