Prise en charge multidisciplinaire des adultes atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA) / maladie du motoneurone (MMN)

La maladie du motoneurone, également connue sous le nom de sclérose latérale amyotrophique, est une maladie neurologique mortelle qui entraine une paralysie des muscles des membres, de la déglutition et de la respiration. Comme il n'existe actuellement aucun traitement curatif pour la MMN, sa gestion se concentre sur les traitements symptomatiques, la rééducation et les soins palliatifs délivrés par une équipe multidisciplinaire qui intègre différentes disciplines (par exemple, médecins, infirmières, thérapeutes) travaillant de manière coordonnée et organisée.

Cette revue n'a pas trouvé d'essais contrôlés randomisés de bonne qualité qui aient examiné l'efficacité d'une telle prise en charge multidisciplinaire, ni lors de la publication originelle en 2009 ni pour la mise à jour en 2011. Des preuves provenant d'études de faible qualité suggèrent que cette prise en charge peut améliorer certains aspects de la qualité de vie, réduire la fréquence et la durée des hospitalisations et améliorer l'invalidité des personnes atteintes de SLA ou MMN. Les preuves concernant l'impact de la prise en charge multidisciplinaire sur la survie sont contradictoires.

Les lacunes de la recherche actuelle ne devraient pas être interprétées comme une preuve de l'inefficacité de la PCMD. De nouvelles recherches sont nécessaires concernant les types d'étude appropriés, les besoins du personnel soignant et divers aspects de la prise en charge multidisciplinaire chez les personnes atteintes de MMN.

Conclusions des auteurs: 

En l'absence d'essais contrôlés randomisés et d'essais cliniques contrôlés, les meilleures preuves à ce jour sont basées sur trois études observationnelles de 'faible' qualité et sur deux autres de 'très faible qualité'. Ces études suggèrent qu'il y aurait des 'preuves de très faible qualité' montrant un avantage pour les domaines de santé mentale (uniquement) de la qualité de vie sans accroissement du coût des soins de santé, des 'preuves de faible qualité' montrant une diminution de l'hospitalisation grâce à la PCMD de faible intensité dans un cadre ambulatoire, ainsi que des 'preuves de très faible qualité' indiquant une amélioration de l'invalidité suite à une PCMD dans un cadre très intensif. Les preuves sur la survie sont contradictoires. Ces conclusions sont hésitantes et les lacunes de la recherche actuelle ne devraient pas être interprétées comme une preuve de l'inefficacité de la PCMD. Des recherches supplémentaires, conçues s selon un schéma expérimental approprié sont nécessaires afin d'évaluer, les , résultats, les besoins du personnel soignant le cadre optimal , le type, l'intensité ou la fréquence et le rapport cout efficacité de la PCMD chez les personnes atteintes de MMN. Les recherches futures devraient se concentrer sur des études observationnelles afin d'évaluer la prise en charge et les résultats dans le cadre de la vie réelle. L'interface entre neurologie, rééducation et soins palliatifs devrait être explorée pour apporter un soutien sur le long terme aux patients atteints de MMN.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La prise en charge multidisciplinaire (PCMD) est de plus en plus considérée comme un moyen important dans la gestion symptomatique et de soutien de la maladie du motoneurone (MMN), mais les preuves factuelles pour son efficacité ne sont pas claires. Ceci est la première mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2009..

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la PCMD chez les adultes atteints de MMN, en particulier les types d'approche qui sont efficaces (cadres, intensité) et les critères de jugement sur lesquels ils ont une influence.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuro-musculaires (5 juillet 2011), CENTRAL (2011, numéro 3, recherche réalisée le 20 juillet 2011), MEDLINE (de 1966 à juin 2011), EMBASE (de 1980 à juin 2011), CINAHL Plus (de 1937 à juin 2011), AMED (de 1985 à juin 2011) et LILACS (de 1982 à juin 2011).

Critères de sélection: 

Des essais cliniques contrôlés et randomisés comparant la PCMD dans la MMN, soit avec les services locaux habituellement disponibles, soit avec des niveaux moindres d'intervention ; ou des études comparant la PCMD dans des cadres différents ou à différents niveaux d'intensité.

Les études basées sur d'autres schémas expérimentaux (telles que les études observationnelles) n'ont été incluses que dans la Discussion étant donné que de telles études ne pouvaient contribuer que de façon limitée à la synthèse des meilleures preuves.

Recueil et analyse des données: 

Une synthèse des études ayant le meilleur niveau de preuve a été réalisée, en se basant sur la qualité méthodologique. Nous avons regroupé des études selon le cadre et l'intensité (forte ou faible) de la thérapie..

Résultats principaux: 

Aucun essai contrôlé randomisé ni aucun essai clinique contrôlé n'a été identifié pour la revue initiale ou pour cette mise à jour. Nous avons résumé les résultats de cinq études observationnelles (dont une avec deux rapports) dans la section Discussion de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.