Comparaison des DIU au cuivre et des injections d'hormones et implants à longue durée d'action pour la contraception

Des millions de femmes dans le monde comptent sur la contraception réversible au long cours pour éviter une grossesse non désirée. L'utilisation d’un dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre ou l'injection d'un progestatif sont deux méthodes très répandues.

Nous avons révisé les études comparant ces deux méthodes très efficaces et trouvé que le DIU offrait une meilleure prévention des grossesses que l'acétate de médroxyprogestérone-retard (AMPR). Les résultats d'un essai de petite taille peuvent s'avérer intéressants pour les femmes porteuses du VIH car ils montrent que celles qui utilisaient un DIU comme moyen de contraception risquaient moins une aggravation de leur infection par le VIH que celles utilisant une contraception hormonale. Une étude de grande taille et de bonne qualité est nécessaire d'urgence pour préciser cette observation.

Conclusions des auteurs: 

Au sein des populations étudiées, le DIU était plus efficace que la contraception hormonale pour la prévention de la grossesse. Des recherches de bonne qualité sont nécessaires d'urgence pour comparer les effets éventuels de ces deux méthodes de contraception couramment utilisées sur l'infection par le VIH, la séroconversion et la progression du SIDA.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une contraception efficace est essentielle pour réduire les grossesses non désirées et les effets que celles-ci ont sur les individus, la société et les ressources de la santé publique. Les dispositifs intra-utérins (DIU) et les progestatifs retard sont deux méthodes contraceptives réversibles à longue durée d'action, présentant des profils de risques et de bénéfices différents.

Objectifs: 

Comparer les bénéfices et risques de l'utilisation d'un DIU au cuivre par rapport aux progestatifs retards en ce qui concerne les aspects liés à la contraception et autres.

La stratégie de recherche documentaire: 

En juin 2009, nous avons consulté le registre Cochrane des essais sur la grossesse et l’accouchement, le registre Cochrane des essais contrôlés, Pubmed, Popline, Clinical Trials.gov, le méta-registre des essais contrôlés, EMBASE et LILACS, et nous avons contacté des auteurs d’études.

Critères de sélection: 

Essais randomisés comparant des utilisatrices de DIU au cuivre et de progestatifs retard.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué l'éligibilité et la qualité des essais, puis extrait et saisi en double les données.

Résultats principaux: 

Deux études ont été incluses dans la revue. Dans une étude portant sur des femmes infectées par le VIH, le DIU était comparé au progestatif retard ou à un contraceptif oral, selon la méthode choisie par les femmes. Comme la plupart des femmes avaient choisi le progestatif retard, nous avons inclus cette étude dans la revue, au sein d'un sous-groupe de contraception hormonale mixte.

Dans l'ensemble, le DIU au cuivre était plus efficace que les progestatifs retard/la contraception hormonale pour la prévention des grossesses (risque relatif RR 0,47 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,26 et 0,85). La progression de l’infection par le VIH a été freinée dans le groupe DIU (RR 0,66 ; IC à 95% entre 0,46 et 0,96). Aucune différence significative dans les taux de maladie inflammatoire pelvienne n'a été relevée entre les deux groupes. L'abandon de la méthode attribuée était moins fréquent avec le DIU dans une étude et avec la contraception hormonale dans l'autre étude (dans laquelle les femmes étaient autorisées à alterner plusieurs méthodes hormonales).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.