Le soutien éducatif, l'orientation professionnelle et l'accompagnement social pourraient permettre d'accroître les inscriptions des étudiants et de réduire le taux d'abandon scolaire chez les étudiants « à risque » du secteur de la santé.

Un programme complet d'orientation professionnelle, de mentorat et de soutien éducatif, social et financier pourrait permettre d'augmenter le taux de réussite chez les étudiants du secteur de la santé qui risquent d'abandonner leurs études. Les futures recherches devraient s'attacher à déterminer l'importance du taux d'abandon scolaire dans les établissements de formation des professionnels de santé, à identifier les étudiants risquant d'abandonner leurs études et à déterminer l'applicabilité des innovations développées dans les pays occidentaux au contexte des pays à faible et moyen revenus. Il est important de pouvoir évaluer des interventions continues et planifiées portant sur la formation diplomante des professionnels de santé.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes permettant d'estimer les effets probables des interventions portant sur la formation diplomante pour accroître l'offre de travailleurs de santé sont généralement insuffisantes ou inexistantes, en particulier dans les PFMR. Des innovations prometteuses, développées dans un pays à revenus élevés, consistent à apporter un soutien financier aux étudiants du secteur de la santé ou à introduire des mécanismes permettant d'identifier et d'encourager les étudiants potentiels et à offrir un soutien aux étudiants « à risque ». Ces innovations et d'autres interventions prometteuses devraient être évaluées dans des PFMR.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La crise actuelle et future découlant d'une pénurie de travailleurs de santé dans les pays à faible et moyen revenus (PFMR) exige d'identifier au plus vite des stratégies efficaces pour accroître le nombre de travailleurs de santé afin de permettre aux responsables politiques, aux éducateurs et aux responsables du secteur de la santé de prendre les mesures qui s'imposent.

Objectifs: 

Évaluer les effets des changements de la formation diplomante des professionnels de santé sur l'offre de travailleurs de santé.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2007, Numéro 3), EMBASE, Ovid (1980 à la 3ème semaine d'octobre 2007), MEDLINE, Ovid (1950 à la 3ème semaine d'octobre 2007), CINAHL (octobre 2007), LILACS (4ème semaine de novembre 2007), ERIC (1966 à la 3ème semaine de février 2008) et Sociological Abstracts (octobre 2007). Nous avons également consulté les documents de l'OMS (WHOLIS) (février 2008), de la Banque mondiale et de Google Scholar ainsi que les ressources humaines des sites Web du domaine de la santé pour obtenir de la littérature grise. Les principaux experts dans le domaine des ressources humaines de la santé ont été contactés pour identifier les études non publiées. Les références bibliographiques des études incluses ont été consultées pour identifier des articles supplémentaires.

Critères de sélection: 

Nous avons considéré les essais contrôlés randomisés, les essais contrôlés non randomisés, les études contrôlées avant-après et les études de séries chronologiques interrompues mesurant l'augmentation de l'offre de travailleurs de santé ou l'amélioration du ratio patients-professionnels de santé en tant que critères de jugement principaux. Bien que cette revue porte spécifiquement sur les PFMR, les études ont été incluses indépendamment de leur pays d'origine.

Recueil et analyse des données: 

En raison de l'hétérogénéité des deux études incluses, il n'a pas été possible d'effectuer de méta-analyse ; les données ont donc été présentées séparément pour chaque étude.

Résultats principaux: 

Deux des 7 880 études identifiées dans les bases de données électroniques étaient conformes aux critères d'inclusion. Ces deux études étaient de type contrôlées avant-après, présentaient un risque de biais moyen à élevé et étudiaient les effets des interventions visant à améliorer la rétention de groupes minoritaires dans les établissements de formation des professionnels de santé. Ces études rapportaient qu'une intervention consistant en un programme d'activités de soutien aux étudiants composé d'un accompagnement social et éducatif, d'une orientation professionnelle et d'un mentorat entraînait une augmentation du nombre d'étudiants issus de minorités qui s'inscrivaient dans des établissements de formation de professionnels de santé et obtenaient leur diplôme.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.