L'iléostomie ou la colostomie de protection en résection antérieure pour un carcinome rectal est associée à un écoulement anastomotique moindre, mais ne présente pas d'avantage en termes de mortalité à 30 jours ou à long terme.

Un écoulement anastomotique est la rupture d'une ligne de suture dans une anastomose chirurgicale avec l'écoulement conséquent de liquides intestinaux après une intervention chirurgicale. L'écoulement anastomotique est l'une des complications les plus graves se produisant après une intervention chirurgicale pour un cancer rectal. Un écoulement anastomotique peut augmenter la morbidité, la mortalité et la durée du séjour hospitalier. L'utilisation de stomie de protection pourrait prévenir la survenue d'un écoulement anastomotique. Cette revue examinait 6 essais randomisés et a déterminé que le taux d'écoulement anastomotique est significativement plus faible avec l'utilisation d'une stomie de protection. Cependant, il n'existe pas de preuve démontrant que la mortalité peut être réduite grâce à une stomie de protection.

La valeur de cette revue est limitée par la faible qualité méthodologique des essais inclus et l'absence de données sur les résultats à long terme.

Conclusions des auteurs: 

La stomie de protection semble être utile pour prévenir l'écoulement anastomotique et les ré-opérations d'urgence chez les patients subissant une résection antérieure basse pour un cancer du rectum. Cependant, la stomie de protection ne semble pas offrir d'avantage en termes de mortalité à 30 jours ou à long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'écoulement anastomotique est l'une des complications les plus importantes se produisant après une résection chirurgicale antérieure basse pour un cancer rectal. Il a été démontré que l'écoulement anastomotique est associé à une augmentation de la morbidité, de la mortalité des ré-opérations fréquentes ou du drainage radiologique et à une prolongation du séjour hospitalier. Une stomie de décharge peut être utile pour les patients se soumettant à une opération du rectum.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité d'une stomie de décharge de protection en résection antérieure basse pour un carcinome rectal.

Stratégie de recherche documentaire: 

Les recherches ont été réalisées en novembre 2009. Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE (à partir de 1966) et EMBASE (à partir de 1980).

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques randomisés comparant l'utilisation de stomie versus absence de stomie chez des patients subissant une résection antérieure basse pour un cancer du rectum.

Recueil et analyse des données: 

Six essais contrôlés randomisés ont été identifiés et inclus dans cette revue. Cinq essais étaient publiés intégralement dans des revues évaluées par des pairs. Nous avons tenté d'obtenir d'autres informations auprès des auteurs de l'essai qui était disponible uniquement sous la forme de résumé. Les études analysaient les résultats suivants : écoulement anastomotique clinique, ré-opération urgente, mortalité et durée du séjour hospitalier postopératoire. Les auteurs de la revue ont extrait les données de manière indépendante, les rapports de risque (RR) ont été estimés pour les résultats dichotomiques et la différence moyenne standardisée a été estimée pour le résultat continu.

Résultats principaux: 

Tous les essais rapportaient des résultats pour l'écoulement anastomotique clinique, la ré-opération urgente et la mortalité. Seuls deux essais rapportaient les résultats pour la durée du séjour hospitalier postopératoire.

Par rapport aux groupes témoin, l'utilisation de stomie de protection était significativement associée à une diminution de l'écoulement anastomotique (RR 0,33 ; IC à 95 % [0,21, 0,53]) et moins de ré-opérations d'urgence (RR 0,23 ; IC à 95%, entre 0,12 et 0,42). Aucune différence significative n'était rapportée en termes de mortalité (RR 0,58 ; IC à 95%, entre 0,14 et 2,33). Il n'existait pas de preuve d'hétérogénéité statistique dans aucune des comparaisons.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.