Interventions portant sur le lymphome de Hodgkin associé au sida non préalablement traité chez l'adulte

Aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés ne permet d'établir l'efficacité et l'innocuité des différentes interventions visant à traiter la maladie de Hodgkin associée au sida en termes de survie globale et de survie sans maladie chez les adultes atteints du sida vierges de tout traitement. Le lymphome est un cancer du système lymphatique. Les lymphomes appartiennent à deux grandes catégories : la maladie de Hodgkin et les lymphomes non hodgkiniens. La maladie de Hodgkin est la malignité non indicatrice du sida la plus courante chez les patients infectés par le VIH. Aucun essai contrôlé randomisé examinant l'efficacité et l'innocuité des différentes interventions visant à traiter la maladie de Hodgkin associée au sida en termes de survie globale et de survie sans maladie chez des adultes atteints du sida vierges de tout traitement n'a été identifié.

Conclusions des auteurs: 

Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires afin de déterminer l'efficacité et l'innocuité des interventions visant à traiter la MH associée au sida chez les adultes atteints du sida et vierges de tout traitement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La maladie de Hodgkin (MH) est la malignité non indicatrice du sida la plus courante chez les patients infectés par le VIH. Le comportement anormalement agressif de la tumeur implique une fréquence plus élevée de sous-types histologiques défavorables, une implication extraganglionnaire avancée au moment de la présentation (canal anal, estomac) et un mauvais résultat thérapeutique par rapport à la MH non associée au VIH. La stratégie thérapeutique la plus efficace reste sujette à débat et la survie médiane globale est courte, entre 12 et 18 mois. Il est donc nécessaire d'établir l'efficacité et l'innocuité des différentes interventions dans la MH associée au sida en termes de survie globale et de survie sans maladie chez les adultes atteints du sida et vierges de tout traitement.

Objectifs: 

Évaluer les effets des différentes interventions visant à traiter la maladie de Hodgkin associée au sida, y compris la chimiothérapie, la greffe de moelle osseuse (GMO) et la thérapie génique, sur la survie globale et la survie sans maladie des adultes atteints du sida et vierges de tout traitement.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais du groupe Cochrane sur le VIH/sida (septembre 2006), qui inclut les références identifiées au moyen de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, et de recherches manuelles dans des revues médicales et des recueils de résumés d'actes de congrès pertinents. Nous avons également effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 3, 2006), MEDLINE (de 1966 à septembre 2006), EMBASE (de 1974 à septembre 2006), LILACS (de 1982 à septembre 2006), ISI Web of Knowledge (de 1993 à septembre 2006) et AIDSearch (de 1980 à décembre 2006).

Date de la recherche la plus récente : décembre 2006.

Critères de sélection: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés publiés et non publiés.

Recueil et analyse des données: 

Notre intention était de résumer les données conformément aux méthodologies standard de la Collaboration Cochrane, mais aucun essai contrôlé randomisé éligible n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas pu identifier d'essais contrôlés randomisés portant sur des interventions visant à traiter la MH associée au sida chez des adultes atteints du sida et vierges de tout traitement.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.