Comparaison entre une alimentation par sonde riche en glucides et en protéines, mais pauvre en lipides et une alimentation par sonde pauvre en glucides, mais riche en protéines et en lipides chez des patients souffrant de graves brûlures

Les patients souffrant de graves brûlures ont des besoins métaboliques importants. C'est pour cette raison, entre autres, qu'une formule leur est administrée via une sonde insérée directement dans l'estomac ou l'intestin grêle, un processus dénommé « alimentation entérale ». Une alimentation entérale agressive de patients brûlés avec un régime alimentaire riche en protéines est un composant clé du traitement de personnes gravement brûlées. Toutefois, les proportions optimales de lipides et de glucides des formules alimentaires sont inconnues. Cette revue portant sur 93 patients brûlés dans deux essais contrôlés randomisés a révélé qu'une alimentation entérale riche en glucides et en protéines, mais pauvre en lipides, réduisait l'incidence de la pneumonie comparée à une alimentation entérale pauvre en glucides, mais riche en protéines et en lipides chez des patients hospitalisés pour des brûlures graves. Aucune conclusion n'a pu être tirée quant aux effets des différents schémas posologiques d'alimentation entérale sur la mortalité.

La portée des découvertes de cette revue était limitée par le nombre, la taille et la qualité des essais éligibles. D'autres recherches sont requises avant que des conclusions scientifiques fiables et des recommandations cliniques solides puissent être émises.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves disponibles suggèrent que l'administration d'une alimentation entérale riche en glucides et en protéines, mais pauvre en lipides chez des patients dont les brûlures représentent au moins 10 % la surface corporelle totale (SCT), peut réduire l'incidence de la pneumonie par rapport à l'administration d'une alimentation pauvre en glucides, mais riche en protéines et en lipides. Ces preuves disponibles ne sont pas concluantes quant aux effets de l'une des deux alimentations entérales sur la mortalité. Notez que ces preuves se limitent à deux études réalisées à petit échelle et dont les risques de biais sont considérés comme étant modérés. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées dans ce domaine avant de pouvoir tirer des conclusions fiables.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des brûlures graves augmentent les besoins métaboliques des patients. Une alimentation entérale agressive et riche en protéines est administrée suite à une brûlure afin d'améliorer leur rétablissement et leur guérison.

Objectifs: 

Examiner les preuves de résultats cliniques améliorés chez des patients brûlés traités avec une alimentation entérale riche en glucides et en protéines, mais pauvre en lipides (alimentation entérale riche en glucides) par rapport à ceux traités avec une alimentation entérale pauvre en glucides, mais riche en protéines et en lipides (alimentation entérale riche en lipides).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures (recherches du 28 novembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library 2011, numéro 4), MEDLINE (Ovid) de 1950 à novembre (semaine 3) 2011, EMBASE (Ovid), ISI Web of Science : Science Citation Index Expanded (SCI-EXPANDED) (de 1970 à novembre 2011), ISI Web of Science : Conference Proceedings Citation Index-Science (CPCI-S) (de 1990 à novembre 2011), PubMed (recherches du 28 novembre 2011). Les registres d'essais en ligne et les actes de conférence ont également fait l'objet de recherches jusqu'au mois d'avril 2010.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une alimentation entérale riche en glucides à celle riche en lipides pour le traitement de patients dont les brûlures représentent au moins 10 % la surface corporelle totale (SCT) immédiatement après la brûlure, avec des données concernant au moins l'un des résultats spécifiés au préalable.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont collecté et analysé les données suivantes : la mortalité, l'incidence de la pneumonie et les jours de ventilation. Seule une méta-analyse a pu être réalisée pour les résultats relatifs à la mortalité et l'incidence de la pneumonie. Un modèle à effets aléatoires était utilisé pour l'ensemble des comparaisons.

Résultats principaux: 

Deux ECR, contenant les résultats de 93 patients, étaient inclus dans cette revue. Les patients bénéficiant d'une formule alimentaire riche en glucides affichaient un rapport de cotes (RC) de 0,12 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,04 à 0,39) pour le développement d'une pneumonie par rapport à ceux bénéficiant d'une formule entérale riche en lipides (valeur de P = 0,0004). Les patients bénéficiant d'une formule riche en glucides affichaient un RC de 0,36 (IC à 95 % 0,11 à 1,15) pour les risques de décès par rapport à ceux bénéficiant d'une formule entérale riche en lipides ; mais cette différence n'a pas atteint de signification statistique (valeur de P = 0,08). Les risques de biais dans ces études étaient considérés comme étant élevés à modérés.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.