Aucune preuve ne permet de recommander que les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules reçoivent une radiothérapie prophylactique au niveau du cerveau après un traitement potentiellement curatif par chirurgie ou radiothérapie

Les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules présentent un risque significatif de propagation de tumeurs (métastases) dans le cerveau après un traitement potentiellement curatif. Actuellement, quatre essais de recherche ont été publiés intégralement ; ils incluaient différents groupes de patients ayant reçu des doses de radiothérapie différentes et mesuraient différents résultats. Aucun de ces essais n'a montré que les patients ayant reçu un traitement de radiothérapie prophylactique au niveau le cerveau ont vécu plus longtemps que ceux qui n'en n'ont pas reçu, bien qu'un nombre moins important d'entre eux ait développé des métastases. Un cinquième essai (RTOG 0214) n'a pas encore été publié intégralement et est débattu dans la section de résultats.

Conclusions des auteurs: 

Cette mise à jour de la revue publiée en 2005 ne contient pas de nouvel essai publié intégralement. Un seul nouvel essai, qui a été publié en tant que résumé, ne met en évidence aucun bénéfice sur la survie générale des patients recevant une irradiation crânienne prophylactique. Les preuves sont insuffisantes pour soutenir l'utilisation de l'ICP en pratique clinique. Lorsque cela est possible, il devrait être proposé aux patients de participer à un essai clinique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), l'incidence de métastases cérébrales après un traitement radical est relativement élevée. Actuellement le rôle de l'irradiation crânienne prophylactique (ICP) dans ce groupe de patients n'est pas clair. Cette revue est une mise à jour de la revue originale publiée en 2005.

Objectifs: 

Déterminer si l'ICP jour un rôle dans la prise en charge des patients atteints de CBNPC ayant reçu un traitement radical.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté les bases de données électroniques MEDLINE, EMBASE, CENTRAL (la librairie Cochrane) et LILACS, effectué une recherche manuelle dans des journaux et ouvrages pertinents et révisé les articles utilisés pour identifier des essais potentiellement admissibles.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant l'ICP et l'absence d'ICP chez des patients atteints de CBNPC ayant reçu un traitement radical.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont réalisé indépendamment la sélection des études, l'extraction des données et l'évaluation du risque de biais.

En raison du nombre réduit de patients et des variations des doses de radiothérapie (RT), il n'a pas été possible de réaliser une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Quatre ECR ont été inclus dans cette revue. Aucun autre essai n'a été identifié pour être inclus dans cette mise à jour. Un seul nouvel essai étudiant le rôle de l'ICP a été réalisé depuis la revue initiale et n'a été publié que sous la forme de résumé (RTOG 0214). L'ICP peut réduire l'incidence de métastases cérébrales, mais il n'existe pas de preuves d'un bénéfice en termes de survie. Aucune preuve ne permet d'affirmer qu'un régime est plus avantageux et l'effet de l'ICP sur la qualité de vie (QdV) n'est pas connu.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.