Effet des inotropes sur la morbidité et la mortalité des nouveau-nés prématurés présentant un faible débit sanguin systémique ou organique

Un faible débit sanguin systémique est fréquent chez les nouveau-nés extrêmement prématurés et peut entraîner des lésions cérébrales et intestinales, des troubles du développement et le décès du patient. On ignore quelle est la stratégie la plus efficace dans la prévention ou le traitement de cette pathologie. La stratégie habituellement utilisée pour soutenir le système cardio-vasculaire des nouveau-nés prématurés consiste à administrer aux nourrissons souffrant d'hypotension des agents (inotropes) visant à accroître la pression artérielle. Néanmoins, de nombreux nourrissons présentant un faible débit sanguin ont une pression artérielle normale. Nous avons identifié un essai examinant l'effet des inotropes chez des nourrissons présentant un faible débit sanguin systémique. Cet essai rapportait que de nombreux nourrissons ne répondaient pas aux deux inotropes les plus utilisés (dobutamine et dopamine), et qu'aucun des deux agents n'était plus efficace que l'autre pour améliorer les résultats des bébés très prématurés. D'autres recherches sont nécessaires afin de déterminer la stratégie la plus efficace dans la prévention ou le traitement du faible débit sanguin systémique ou organique chez ces bébés très immatures.

Conclusions des auteurs: 

Chez les nouveau-nés prématurés présentant un faible débit sanguin systémique, certaines preuves indiquent que la dobutamine est plus efficace que la dopamine pour augmenter et maintenir le débit sanguin systémique. Le seul essai éligible ne rapportait aucune différence notable avérée en termes de résultats cliniques. Néanmoins, la puissance statistique de cette étude était insuffisante pour étayer ou réfuter les effets du traitement sur les résultats cliniques. On ignore quelle est la stratégie la plus efficace pour améliorer le statut cardio-vasculaire des nourrissons immatures au cours du premier jour de vie. D'autres essais sont nécessaires afin d'identifier des stratégies efficaces pour prévenir et améliorer le faible débit sanguin systémique et organique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Un faible débit sanguin systémique (DSS) est fréquemment observé chez les nouveau-nés extrêmement prématurés le jour suivant la naissance, et est associé à des hémorragies péri/intraventriculaires (HPIV), une entérocolite nécrosante (ECN), une mortalité et des troubles du développement.

Objectifs: 

Déterminer les effets d'inotropes spécifiques sur la morbidité et la mortalité des nouveau-nés prématurés présentant un faible débit sanguin systémique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches mises à jour ont été effectuées dans CENTRAL (Bibliothèque Cochrane, numéro 1, 2010), MEDLINE (1966 à mai 2010), EMBASE (1980 à mai 2010) et CINAHL (1982 à mai 2010), complétées par des recherches dans les résumés des actes de congrès et les références bibliographiques des revues, ainsi que par des contacts avec des experts.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur des inotropes chez des nouveau-nés prématurés présentant un faible débit sanguin systémique ou organique au cours de la période néonatale.

Recueil et analyse des données: 

L'évaluation de l'éligibilité et de la qualité des essais ainsi que l'extraction des données ont été effectuées par chaque auteur de revue de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Aucune nouvelle étude n'a été identifiée lors de la mise à jour. Aucune étude comparant un inotrope à une absence de traitement chez des nouveau-nés prématurés présentant un faible DSS n'a été identifiée. Une étude comparait de la dobutamine à de la dopamine chez des nouveau-nés prématurés présentant un faible débit de la VCS. Cette étude était de bonne qualité méthodologique. Aucune différence significative n'était rapportée en termes de mortalité jusqu'à la sortie d'hôpital, d'HPIV, d'HPIV de grade 3 ou 4 ou d'ECN. À trois ans, aucune différence significative n'était observée en termes de paralysie cérébrale, de surdité, de quotient de développement > 2 sd en dessous de la moyenne ou d'incapacité combinée. Les nourrissons survivants qui recevaient de la dobutamine présentaient un quotient de développement significativement supérieur. Aucune différence significative n'était observée en termes de décès ou d'incapacité au dernier point-temps rapporté (RR de 0,95, IC à 95 %, entre 0,66 et 1,38). Concernant les critères de jugement secondaires, aucune différence significative n'était observée en termes de leucomalacie périventriculaire, de dysfonctionnement rénal, d'hémorragie pulmonaire, de rétinopathie du prématuré ou de MPC à 36 semaines. Aucune différence significative n'était observée en termes d'échec du traitement. La dobutamine produisait une augmentation significativement supérieure du débit de la VCS à la dose la plus élevée, tandis que la dopamine produisait une augmentation significativement supérieure de la PA moyenne.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.