Interventions en milieu hors scolaire destinées aux jeunes pour prévenir la consommation de drogue

La consommation de drogue est courante chez les jeunes, y compris ceux qui sont encore scolarisés. Il ne s'agit pas d'un problème médical en soi, mais elle peut affecter leur santé physique et mentale, ainsi que leur fonctionnement social. La drogue peut entraîner une dépendance et la consommation de drogues douces illicites peut évoluer vers une consommation de drogues
plus dures. Dans les établissements scolaires, des programmes ont été mis en œuvre pour prévenir ou réduire la consommation de drogue chez les jeunes. Les interventions menées en milieu non scolaire incluent les maisons
de quartier, les centres de soins généralistes, les universités, avec les familles et au sein de la communauté. Ces stratégies peuvent cibler des populations entières ou des groupes spécifiques,
souvent ceux particulièrement à risque.
Les auteurs de cette revue ont identifié 17 études contrôlées, 9 études randomisées composées de 253 clusters et 8 études randomisées individuellement et composées de 1 230
participants. Toutes ces études, sauf deux, ont été réalisées aux États-Unis. Les autres études se sont déroulées au Royaume-Uni et en Chine. Les périodes de suivi variaient à partir de
la fin de l'intervention jusqu'à six ans. Le nombre d'études était insuffisant et chaque intervention était trop différente pour émettre des conclusions définitives, à savoir si
les interventions menées en milieu non scolaire permettent de prévenir ou de réduire la consommation de drogue chez les jeunes. Les interventions suggérant des effets bénéfiques doivent faire l'objet d'évaluations supplémentaires avant que
leur efficacité soit définitivement établie. L'une des deux études concernant des entretiens motivationnels suggérait que cette intervention était bénéfique sur
la consommation de cannabis signalée. Trois interventions réalisées avec les familles (« Focus on Families », « Iowa Strengthening Families Program » et « Preparing for the Drug-Free Years »)
ont été évaluées dans deux études distinctes et pouvaient être bénéfiques pour prévenir la consommation de cannabis signalée. Ces deux derniers programmes étaient
comparés au programme scolaire « Life Skills Training ». L'ensemble des huit études concernant les interventions réalisées avec les familles incluaient des contacts avec les parents, en groupes
familiaux ou lors de sessions distinctes destinées aux parents et à leurs enfants. Les interventions communautaires à composantes multiples n'avaient aucun effet réel sur la
consommation de drogue. Cinq études étaient dénombrées, dont quatre ajoutaient le composant communautaire à un programme éducatif sur la consommation de drogue en milieu scolaire. L'enseignement éducatif et aux aptitudes sociales
était inefficace dans deux études.
Nombre d'entre elles n'étaient pas mises en aveugle et un nombre élevé de participants étaient perdus de vue. Aucune étude ne signalait de résultats en termes de coûts.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves concernant l'efficacité des interventions incluses sont insuffisantes. Les entretiens motivationnels et certaines interventions menées avec les familles peuvent avoir des effets bénéfiques. Le rapport coût-efficacité n'a pas encore été évoqué dans les études et d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si l'une de ces interventions peut être recommandée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les interventions visant à prévenir ou à réduire la consommation de drogue chez les jeunes pouvaient être menées en milieu scolaire ou autre. La présente revue a pour objectif de résumer la littérature actuelle concernant l'efficacité des interventions dispensées en milieu non scolaire.

Objectifs: 

(1) - Récapituler les preuves actuelles concernant l'efficacité des interventions menées en milieu non scolaire et visant à prévenir ou à réduire la consommation de drogue chez les jeunes de moins de 25 ans ;
(2) - Examiner si les effets des interventions varient selon le type et le cadre de l'intervention, ainsi que l'âge des jeunes ciblés ;
(3) - Identifier les domaines dans lesquels d'autres recherches sont nécessaires.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL - The Cochrane Library, numéro 4, 2004), MEDLINE (de 1966 à 2004), EMBASE (de 1980 à 2004), PsycInfo (de 1972 à 2004), SIGLE (de 1980 à 2004), CINAHL (de 1982 à 2004) et ASSIA (de 1987 à 2004). Les listes bibliographiques des articles de la revue et les études extraites ont également fait l'objet de recherches.

Critères de sélection: 

Essais randomisés qui évaluaient une intervention ciblant la consommation de drogue chez les jeunes de moins de 25 ans, en milieu non scolaire, par rapport à l'absence d'intervention ou à une autre intervention signalant des résultats significatifs pertinents pour la revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données. Les résultats ont été reportés dans un tableau et les études étaient considérées comme étant trop différentes pour être combinées dans une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Dix-sept études, neuf études contrôlées randomisées en cluster composées de 253 clusters, huit études randomisées individuellement de 1 230 participants, évaluant quatre types d'interventions : entretien motivationnel ou brève intervention, enseignement éducatif ou aux aptitudes sociales, interventions menée avec les familles et interventions communautaires à composantes multiples. De nombreuses études présentaient des défauts méthodologiques, surtout la perte de vue d'un grand nombre de participants. Il y avait un nombre insuffisant d'études pour émettre des conclusions définitives. Une étude concernant les entretiens motivationnels suggérait que cette intervention était bénéfique contre la consommation de cannabis. Trois interventions menées avec les familles (« Focus on Families », « Iowa Strengthening Families Program » et « Preparing for the Drug-Free Years »), dont chacune était évaluée dans une seule étude, suggéraient qu'elles pouvaient être bénéfiques pour la prévention de la consommation de cannabis. Les études concernant les interventions communautaires à composantes multiples n'ont montré aucun effet réel sur les résultats liés à la consommation de drogue et les deux études concernant un enseignement éducatif et aux aptitudes sociales n'ont trouvé aucune différence entre l'intervention et les groupes témoins.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.