Programmes multidisciplinaires de réhabilitation suite au remplacement de l'articulation de la hanche et du genou pour l'arthropathie chronique

Le remplacement de l'articulation est une procédure courante et le traitement de choix pour les douleurs articulaires réfractaires et le handicap associés à l'arthropathie de la hanche ou du genou. La réhabilitation multidisciplinaire est considérée comme un élément indispensable au succès du remplacement de l'articulation.

Cinq essais (619 participants) étaient conformes aux critères d'inclusion ; deux portaient sur la réhabilitation de malades hospitalisés (261 participants) et trois sur une réhabilitation à domicile (358 participants). Aucun essai n'étudiait les programmes en centre pour les patients externes. Les différences en matière de conception des études et de résultats utilisés n'ont pas permis de combiner les données. L'évaluation méthodologique a montré que tous les essais étaient de faible qualité. Pour les patients hospitalisés, une mise en œuvre précoce de la réhabilitation et du cheminement clinique permettait d'atteindre plus rapidement les jalons fonctionnels (incapacité) (mesure d'indépendance fonctionnelle (MIF) transfert, DMP de 0,5, IC à 95 %, entre 0,15 et 0,85, nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement = 6, MIF ambulation DMP de 1,55 (IC à 95 %, entre 0,96 et 2,14), nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement = 3), de réduire la durée du séjour à l'hôpital, de limiter les complications postopératoires et de réduire les coûts au cours des trois à quatre premiers mois. Les soins multidisciplinaires à domicile amélioraient le gain fonctionnel (score de hanche Oxford (OHS, Oxford Hip Score) DMP à 6 mois -7,00 (IC à 95 %, entre -10,36 et -3,64), NST = 2), et la qualité de vie et réduisaient la durée du séjour à l'hôpital à moyen terme (six mois). Aucun essai n'étudiait les résultats à plus long terme suite au remplacement de la hanche uniquement.

L'hétérogénéité et la faible qualité des essais inclus n'ont pas permis d'effectuer une méta-analyse combinée. Une preuve de niveau argent indique qu'une réhabilitation multidisciplinaire précoce suite au remplacement de l'articulation de la hanche ou du genou peut améliorer les résultats en termes d'activité et de participation. L'intensité optimale, la fréquence et les effets de la réhabilitation sur une longue période ainsi que les coûts pour le système de santé doivent être étudiés plus en détail. Les futures recherches devront se concentrer sur l'amélioration de la rigueur méthodologique et scientifique des essais cliniques et l'utilisation de mesures de résultats standardisées pour que les résultats puissent être combinés en vue d'une analyse statistique.

Conclusions des auteurs: 

L'hétérogénéité et la faible qualité des essais inclus n'ont pas permis d'effectuer une méta-analyse combinée. Une preuve de niveau argent indique qu'une réhabilitation multidisciplinaire précoce suite au remplacement de l'articulation de la hanche ou du genou peut améliorer les résultats en termes d'activité et de participation. L'intensité optimale, la fréquence et les effets de la réhabilitation sur une longue période ainsi que les coûts pour le système de santé doivent être étudiés plus en détail. Les futures recherches devront se concentrer sur l'amélioration de la rigueur méthodologique et scientifique des essais cliniques et l'utilisation de mesures de résultats standardisées pour que les résultats puissent être combinés en vue d'une analyse statistique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le remplacement de l'articulation est une procédure courante et le traitement de choix pour les douleurs articulaires réfractaires et le handicap associés à l'arthropathie de la hanche ou du genou. La réhabilitation multidisciplinaire est considérée comme un élément indispensable au succès du remplacement de l'articulation.

Objectifs: 

Évaluer les preuves de l'efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire sur l'activité et la participation des adultes suite au remplacement de l'articulation de la hanche ou du genou pour l'arthropathie chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre du groupe de revue Cochrane sur les troubles musculo-squelettiques, le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE et CINAHL jusqu'en septembre 2006.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la réhabilitation multidisciplinaire organisée aux activités de routine suite au remplacement de la hanche ou du genou et incluant des mesures de résultats de l'activité et de la participation conformément à la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (ICF).

Recueil et analyse des données: 

Quatre auteurs ont extrait les données et évalué la qualité méthodologique des essais inclus de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Cinq essais (619 participants) étaient conformes aux critères d'inclusion ; deux portaient sur la réhabilitation de malades hospitalisés (261 participants) et trois sur une réhabilitation à domicile (358 participants). Aucun essai n'étudiait les programmes en centre pour les patients externes. Les différences en matière de conception des études et de résultats utilisés n'ont pas permis de combiner les données. L'évaluation méthodologique a montré que tous les essais étaient de faible qualité. Pour les patients hospitalisés, une mise en œuvre précoce de la réhabilitation et du cheminement clinique permettait d'atteindre plus rapidement les jalons fonctionnels (incapacité) (mesure d'indépendance fonctionnelle (MIF) transfert, DMP de 0,5, IC à 95 %, entre 0,15 et 0,85, nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement = 6, MIF ambulation DMP de 1,55 (IC à 95 %, entre 0,96 et 2,14), nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement = 3), de réduire la durée du séjour à l'hôpital, de limiter les complications postopératoires et de réduire les coûts au cours des trois à quatre premiers mois. Les soins multidisciplinaires à domicile amélioraient le gain fonctionnel (score de hanche Oxford (OHS, Oxford Hip Score) DMP à 6 mois -7,00 (IC à 95 %, entre -10,36 et -3,64), NST = 2), et la qualité de vie et réduisaient la durée du séjour à l'hôpital à moyen terme (six mois). Aucun essai n'étudiait les résultats à plus long terme suite au remplacement de la hanche uniquement.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.