La neurostimulation transcutanée (TENS) permet de réduire la douleur de la main chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

Il existe trois méthodes thérapeutiques principales pour l'administration de la TENS. La TENS conventionnelle (C-TENS) est administrée à une fréquence de stimulation élevée et à une faible intensité. Bien que le soulagement de la douleur soit presque immédiat, l'effet se dissipe généralement dès l'arrêt de la TENS. La deuxième méthode est la TENS de type acupuncture (AL-TENS). Elle est administrée à basse fréquence et à haute intensité, à un niveau proche de la limite de tolérance du patient. Beaucoup de personnes trouvent cette méthode désagréable. La troisième méthode d'application est la TENS en salves au moyen d'impulsions à haute fréquence et à faible intensité. Les résultats de cette revue Cochrane indiquent que l'AL-TENS permet de réduire la douleur et la sensibilité articulaire par rapport à un placebo. Aucun bénéfice n'a été observé pour la douleur à la préhension. Davantage de personnes soumises à une TENS conventionnelle ont observé une diminution de l'activité de la maladie par rapport aux personnes soumises à une TENS de type acupuncture.

Conclusions des auteurs: 

Les effets de la TENS sont contradictoires pour les résultats de la douleur chez les patients atteints de PR. L'AL-TENS a un effet bénéfique concernant la réduction de l'intensité de la douleur et l'amélioration des scores de force musculaire par rapport au placebo, mais la C-TENS n'apporte aucun bénéfice clinique en matière d'intensité de la douleur par rapport au placebo. La C-TENS offrait cependant un bénéfice clinique par rapport à l'AL-TENS en termes d'évaluation du changement de la maladie par les patients. Des études mieux conçues présentant un protocole normalisé et un nombre de sujets approprié sont nécessaires pour établir avec certitude les effets de la C-TENS et de l'AL-TENS pour le traitement de la PR de la main.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie chronique, inflammatoire et systémique. Elle affecte généralement les petites articulations périphériques (telles que les doigts et le poignet). Les principaux objectifs du traitement de la PR consistent à prévenir la déformation articulaire, à préserver la fonction articulaire et à réduire l'inflammation et la douleur. La neurostimulation transcutanée (TENS) est une forme d'électrothérapie considérée comme analgésique selon la théorie de la porte.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et la sécurité de la TENS pour le traitement de la PR de la main. Les principaux critères de jugement d'intérêt étaient le soulagement de l'intensité de la douleur à la préhension et au repos, le soulagement de la sensibilité articulaire, le nombre d'articulations sensibles et l'évaluation de la maladie par le patient. L'objectif secondaire consistait à déterminer le mode d'application de la TENS le plus efficace pour contrôler la douleur.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté les études pertinentes en anglais dans le registre Cochrane du domaine « Médecine physique et de réadaptation », le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, HEALTHSTAR, Sports Discus, CINAHL, Current Contents et la base de données PEDro jusqu'en octobre 2002.

Critères de sélection: 

Deux évaluateurs indépendants ont sélectionné les essais conformes aux critères d'inclusion prédéfinis.

Recueil et analyse des données: 

Les résultats des études ont été extraits par deux évaluateurs indépendants. Les résultats continus ont été analysés à l'aide de la différence moyenne pondérée (DMP) en utilisant un modèle à effets fixes.

Résultats principaux: 

Trois ECR portant sur 78 participants ont été inclus dans cette revue. L'AL-TENS et la C-TENS ont été comparées à un placebo et entre elles. L'administration de 15 minutes d'AL-TENS par semaine pendant 3 semaines a permis d'observer une réduction significative de la douleur au repos (bénéfice relatif de 67 %, bénéfice absolu de 45 points sur une échelle EVA de 100 mm) mais pas de la douleur à la préhension par rapport au placebo. L'AL-TENS entraînait également une amélioration clinique des scores de force musculaire avec une différence relative de 55 % et un bénéfice absolu de 0,98 par rapport au placebo. Aucune différence significative n'a été observée entre un traitement de 20 minutes à la C-TENS et à l'AL-TENS, et entre un traitement à la C-TENS par rapport à un placebo en termes de réduction des scores moyens de douleur au repos ou à la préhension ou du nombre d'articulations sensibles. Les résultats montraient une réduction statistiquement significative de la sensibilité articulaire mais aucun bénéfice clinique de la C-TENS par rapport au placebo pour le soulagement de la sensibilité articulaire. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre un traitement de 15 jours à la C-TENS et à l'AL-TENS pour le soulagement de la douleur articulaire, mais un bénéfice cliniquement important de la C-TENS par rapport à l'AL-TENS a été rapporté concernant l'évaluation du changement de la maladie par les patients (différence de risque de 21 %, NST de 5).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.