Les preuves issues d'essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour évaluer l'efficacité des interventions chirurgicales et non chirurgicales dans le névrome de Morton. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Le névrome de Morton est une pathologie courante et douloureuse qui affecte les espaces interdigitaux du pied. Des preuves limitées issues d'un seul essai contrôlé randomisé indiquaient qu'une chirurgie consistant à couper le nerf affecté pour l'implanter dans un tendon du muscle pourrait entraîner de meilleurs résultats à long terme que l'ablation chirurgicale standard du nerf. Peu de preuves issues d'essais contrôlés randomisés étayent l'efficacité des semelles. Aucun essai contrôlé randomisé ne documentait l'effet des injections de corticostéroïdes. Les événements indésirables étaient courants après la chirurgie. Des essais bien planifiés sont nécessaires afin d'orienter la pratique clinique.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour évaluer l'efficacité des interventions chirurgicales et non chirurgicales dans le névrome de Morton. Des essais bien planifiés sont nécessaires afin de commencer à établir une base factuelle pour le traitement de la douleur associée au névrome de Morton.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le névrome de Morton est une névralgie paroxystique courante qui affecte les espaces interdigitaux du pied, généralement au niveau du troisième orteil. La douleur est souvent suffisamment débilitante pour que les patients aient peur de marcher ou même de poser le pied par terre. Les semelles, les injections de corticostéroïdes, l'excision du nerf, la transposition du nerf et la neurolyse du nerf sont les traitements couramment utilisés. Leur efficacité est cependant mal connue.

Objectifs: 

Examiner les preuves issues d'essais contrôlés randomisés concernant l'efficacité des interventions chez les adultes atteints de névrome de Morton.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (recherche effectuée en janvier 2003), MEDLINE (janvier 1966 à la 2ème semaine de janvier 2003), EMBASE (janvier 1980 à la 2ème semaine de février 2003) et CINAHL (janvier 1982 à la 1ère semaine de février 2003).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés (méthodes d'assignation des participants à une intervention sur des bases non strictement randomisées, par exemple la date de naissance, le numéro d'enregistrement à l'hôpital ou l'alternance) portant sur des interventions dans le névrome de Morton ont été sélectionnés. Les études qui ne randomisaient pas les participants pour des groupes expérimentaux ont été exclues.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont sélectionné les essais à inclure dans la revue, évalué leur qualité méthodologique et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Trois essais impliquant 121 participants ont été inclus. Il existe, au mieux, des données très limitées indiquant que la transposition du nerf digital plantaire sectionné pourrait entraîner de meilleurs résultats à long terme que la résection standard du nerf. Aucune preuve n'étaye l'efficacité des semelles anti-supination. Il existe, au mieux, des données très limitées suggérant que les incisions dorsales pour la résection du nerf digital plantaire pourraient permettre d'obtenir des cicatrices postopératoires moins symptomatiques que l'excision plantaire du nerf.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.