Soutien nutritionnel par l'intestin entéral) versus par injection parentéral) pour les personnes atteintes de pancréatite aiguë

Le pancréas est une glande qui se situe derrière l'estomac. Il produit des enzymes qui facilitent la digestion. Une pancréatite aiguë est une inflammation siégeant dans le pancréas et provoquant de graves douleurs d'estomac. Le rétablissement nécessite une nutrition additionnelle. Cependant, le pancréas a besoin de repos pour se régénérer. La nutrition doit donc être apportée par un tube dans l'intestin entérale) ou par injection parentérale). Cette revue a découvert que les patients atteints de pancréatite aiguë recevant une nutrition entérale étaient moins souvent victimes de décès, d'infections systémiques, d'insuffisance multi-organes et nécessitaient moins souvent des interventions chirurgicales. Ces données suggèrent que la nutrition entérale NE) doit être considérée comme le soin standard pour les patients atteints de pancréatite aiguë nécessitant un soutien nutritionnel.

Conclusions des auteurs: 

Chez les patients atteints de pancréatite aiguë, la nutrition entérale a réduit significativement la mortalité, l'insuffisance multi-organes, les infections systémiques et la nécessité d'interventions chirurgicales comparé à ceux qui recevaient une NPT. De plus, on a observé une tendance à la réduction de la durée d'hospitalisation. Ces données suggèrent que la NE doit être considérée comme le soin standard pour les patients atteints de pancréatite aiguë nécessitant un soutien nutritionnel.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La pancréatite aiguë crée un état de stress catabolique favorisant une réponse inflammatoire systémique et une détérioration nutritionnelle. L'apport adéquat de nutriments joue un rôle important dans le rétablissement. La nutrition parentérale totale NPT) est une pratique standard pour apporter des nutriments exogènes aux patients atteints de pancréatite aiguë grave. Cependant, les données récentes suggèrent que la nutrition entérale NE) n'est pas seulement réalisable, mais qu'elle est également plus sûre et plus efficace. Par conséquent, nous avons cherché à mettre à jour notre revue systématique afin de réévaluer le niveau de preuve.

Objectifs: 

Comparer l'effet de la NPT versus NE sur la mortalité, la morbidité et la durée de l'hospitalisation chez les patients atteints de pancréatite aiguë.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les essais ont été identifiés par des recherches informatisées dans le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE et EMBASE. Des études supplémentaires ont été identifiées par des recherches dans Scisearch, dans les bibliographies d'articles de revue et dans les essais identifiés. Les recherches ont été effectuées en août 2000 et mises à jour en septembre 2002, octobre 2003, novembre 2004 et novembre 2008. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés comparant la NPT à la NE chez des patients atteints de pancréatite aiguë.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont indépendamment extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais. Une fiche standardisée a été utilisée pour extraire les données pertinentes.

Résultats principaux: 

Huit essais, totalisant 348 participants, ont été inclus. En comparant la NE à la NPT dans les cas de pancréatite aiguë, le risque relatif RR) était pour les décès de 0,50 IC à 95 % 0,28 à 0,91), pour l'insuffisance multi-organes IMO) de 0,55 IC à 95 % 0,37 à 0,81), pour l'infection systémique de 0,39 IC à 95 % 0,23 à 0,65), pour les interventions chirurgicales de 0,44 IC à 95 % 0,29 à 0,67), pour les complications septiques locales de 0,74 IC à 95 % 0,40 à 1,35) et pour les autres complications locales de 0,70 IC à 95 % 0,43 à 1,13). La durée moyenne d'hospitalisation a été réduite de 2,37 jours dans les groupes de NE vs NPT IC à 95 % -7,18 à 2,44). De plus, une analyse en sous-groupes pour la NE vs NPT chez des patients atteints de pancréatite aiguë grave a montré un RR pour les décès de 0,18 IC à 95 % 0,06 à 0,58) et un RR pour l'IMO de 0,46 IC à 95 % 0,16 à 1,29).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.