Les programmes en milieu scolaire sont-ils efficaces sur le long terme pour empêcher que les jeunes ne commencent à fumer ?

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.


Nous avons identifié 23 essais contrôlés randomisés de haute qualité portant sur des programmes en milieu scolaire visant à éviter que ne se mettent à fumer les enfants qui ne l'ont encore jamais fait. Les interventions comprenaient la communication d'informations, les approches d'influence sociale, l'entraînement aux habiletés sociales et les interventions communautaires. Il y a de légères preuves que l'information seule soit efficace. La majorité des études portaient sur une intervention d'influences sociales. Bien que la moitié des études de qualité supérieure dans ce groupe aient constaté des effets à court terme sur le comportement des enfants vis-à-vis du tabac, l'essai le plus long et de la qualité la plus élevée (le projet Hutchinson de prévention du tabagisme) n'avait pas montré d'effet à long terme de 65 cours répartis sur huit années. Il y avait peu de preuves des effets des interventions incluant le développement de compétences sociales génériques, il en était de même pour les interventions ayant une approche multi-modale comprenant des initiatives communautaires.

Conclusions des auteurs: 

Il y a un examen rigoureux des effets de la communication d'information sur le tabagisme. Il y a des essais contrôlés randomisés bien menés ayant examiné les effets des interventions d'influences sociales : dans la moitié du groupe des études de meilleure qualité, les participants du groupe d'intervention fumaient moins que ceux du Groupe contrôle, mais de nombreuses études ne sont pas parvenues à détecter un effet de l'intervention. Il n'y a que trois Essais Randomisés Contrôlés de haute qualité ayant testé l'efficacité de combinaisons d'interventions d'influences sociales et de compétence sociale, et quatre ayant testé les interventions multi-modales ; la moitié avait mis en lumière des résultats positifs significatifs.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les taux de tabagisme chez les adolescents sont en hausse dans certains pays. Aider les jeunes à ne pas commencer à fumer est un objectif de santé publique d'importance reconnue, mais il n'est pas certain que l'on sache comment s'y prendre pour y parvenir. Les écoles offrent un canal de communication avec une grande partie de la jeunesse, et les programmes de prévention du tabagisme en milieu scolaire ont été beaucoup développés et évalués.

Objectifs: 

Passer en revue tous les essais contrôlés randomisés d'interventions comportementales à l'école visant à éviter que les enfants (âgés de 5 à 12 ans) et les adolescents (âgés de 13 à 18 ans) ne commencent à fumer.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) et dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme, ainsi que dans MEDLINE, EMBASE, PsyclNFO, ERIC, CINAHL, Health Star, Dissertation Abstracts et dans les études identifiées dans les bibliographies d'articles. Des recherches individuelles ont été faites dans MEDLINE concernant 133 auteurs ayant entrepris des essais contrôlés randomisés dans ce domaine.

Critères de sélection: 

Types d'études : celles dans lesquelles des élèves, des classes, des écoles ou des districts scolaires ont été randomisés entre groupes d'intervention et de contrôle puis suivis pendant au moins six mois.
Types de participants : enfants (âgés de 5 à 12 ans) ou adolescents (âgés de 13 à 18 ans) en milieu scolaire.
Types d'interventions : programmes pédagogiques, y compris ceux associant interventions familiales et communautaires, visant à dissuader de fumer. Nous avons inclus des programmes d'études de nature informative, d'autres basés sur des approches d'influences sociales ou sur l'enseignement de compétence sociale générique, ainsi que des programmes ayant inclus des interventions extra-scolaires au sein de la communauté. Nous avons inclus des programmes centrés sur les drogues ou l'alcool dans la mesure où des résultats étaient rapportés pour le tabac.
Types de critères de jugement : Prévalence du non-usage de tabac lors du suivi chez les personnes ne fumant pas au départ. Nous n'avons pas exigé, pour l'inclusion dans l'étude, de validation biochimique de la consommation déclarée de tabac.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué si les références identifiées étaient des études randomisées contrôlées. Nous avons évalué la qualité de la conception et de la réalisation, et extrait les données de résultat. En raison de la forte hétérogénéité de la conception et des critères de jugement, nous n'avons calculé de résultats regroupés que pour les essais qui pouvaient être analysés ensemble et pour lesquels des données statistiques étaient disponibles. Nous avons synthétisé les données au moyen principalement d'une revue narrative systématique. Nous avons regroupé les études par méthode d'intervention (information, compétence sociale, influences sociales, combinaison d'influences sociales et de compétence sociale, programmes multimodaux). Dans chaque groupe nous avons séparé les études en trois catégories (risque de biais faible, moyen et élevé) en fonction de la validité, à l'aide de critères de qualité portant sur la conception de l'étude.

Résultats principaux: 

Sur les 94 essais contrôlés randomisés identifiés, nous en avons classé 23 en première catégorie (les plus valides). Il y avait une étude de première catégorie sur la communication d'information et deux sur l'enseignement de compétence sociale. Il avait treize études de première catégorie sur des interventions d'influences sociales. Parmi celles-ci, neuf avaient constaté un certain effet positif de l'intervention sur la prévalence du tabagisme et quatre n'étaient pas parvenues à détecter d'effet sur la prévalence du tabagisme. La plus grande et la plus rigoureuse étude, le projet Hutchinson de prévention du tabagisme, n'avait pas trouvé d'effet à long terme sur le comportement tabagique d'un programme intensif s'étalant sur huit ans. Il y avait trois Essais Randomisés Contrôlés de première catégorie sur des interventions combinant influences sociales et compétence sociale : un avait abouti à des résultats significatifs et un autre seulement pour l'enseignement dispensé par des éducateurs médicaux en comparaison avec l'auto-instruction. Il n'y avait pas de preuves de bonne qualité concernant l'efficacité des combinaisons d'approches d'influences sociales et de compétence sociale. Il y avait une étude de première catégorie fournissant des données sur les influences sociales comparées avec la communication d'information. Il y avait quatre études de première catégorie sur les approches multi-modales mais elles ne donnaient que peu de preuves de l'efficacité des approches multimodales, initiatives communautaires y compris.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.