Il n'est plus nécessaire de mettre à jour cette revue puisque la cytologie en milieu liquide a remplacé le frottis cytologique.

Le dépistage cervical (test de Papanicolaou) est un moyen efficace de détecter les anomalies précancéreuses du col de l'utérus (néoplasie cervicale intra-épithéliale). Le résultat des tests peut être affecté par les compétences du professionnel et la conception du dispositif utilisé. Les frottis inadéquats peuvent produire des résultats incorrects, ce qui peut être source de stress et d'inconvénients pour les femmes qui doivent se soumettre à un nouveau dépistage. Cette revue des essais a observé que la spatule d'Ayre couramment utilisée n'était pas aussi efficace pour prélever les cellules que la spatule à extrémité allongée. La combinaison d'une cytobrosse et d'une spatule à extrémité allongée semble être la méthode la plus efficace.

Conclusions des auteurs: 

Les différents modèles de spatules à extrémité allongée semblent plus efficaces pour prélever des cellules endocervicales que la spatule d'Ayre couramment utilisée. Une combinaison de cytobrosse et de spatule à extrémité allongée semble constituer la méthode la plus efficace. Le taux de détection de cellules endocervicales semble être un critère de substitution valide et pratique pour évaluer la capacité de détection de la dyscaryose et les taux de frottis adéquats. La capacité de détection de la maladie associée à la spatule à extrémité allongée avec le cytobrosse par rapport à une spatule seule devrait être évaluée dans le cadre d'un essai.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il n'est plus nécessaire de mettre à jour cette revue puisque la cytologie en milieu liquide a remplacé le frottis cytologique.

Les importantes variations enregistrées avec les différents frottis cervicaux en termes de détection de la maladie peuvent être partiellement dues aux différents dispositifs et techniques de prélèvement utilisés.

Objectifs: 

Évaluer si la conception du dispositif de frottis cervical affecte les taux de frottis inadéquats et de détection de la maladie; et si la présence de cellules endocervicales dans le frottis affecte la détection de la maladie.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les

cancers gynécologiques ainsi que MEDLINE jusqu'en juillet 1997. Nous avons également effectué une recherche manuelle dans 16

revues.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés et quasi-randomisés ainsi que les études comparatives non randomisées comparant des dispositifs de prélèvement pour frottis cervicaux chez des femmes dans le cadre d'un dépistage primaire, d'une colposcopie suite à un frottis anormal ou d'une colposcopie suite à un traitement.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont résumé les données de manière indépendante. La qualité des études a été évaluée.

Résultats principaux: 

Trente-six essais et six études observationnelles comparatives ont été inclus. La spatule d'Ayre était moins efficace que les spatules à extrémité allongée pour prélever des cellules endocervicales dans huit essais (rapport des cotes de 2,25, intervalle de confiance à 95%, entre 2,06 et 2,44).

Une combinaison de spatule et de cytobrosse était plus efficace que la spatule seule pour prélever des cellules endocervicales (rapport des cotes de 3,33, intervalle de confiance à 95%, entre 3,05 et 3,63), et le même effet était observé concernant le taux de frottis adéquats (rapport des cotes de 1,51, intervalle de confiance à 95%, entre 1,19 et 1,92). Les spatules à extrémité allongée étaient également plus efficaces pour détecter une dyscaryose dans sept essais (rapport des cotes de 1,21, intervalle de confiance à 95%, entre 1,10 et 1,33). Sur la base des données issues de deux essais et de trois études observationnelles, les frottis qui contenaient des cellules endocervicales étaient plus susceptibles de détecter une dyscaryose, particulièrement en cas de maladie sévère. Le nombre de frottis contenant des cellules endocervicales augmentait proportionnellement à la gravité de la maladie.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.