Les communications dans les médias de masse peuvent encourager une utilisation plus importante des services de santé.

Les informations de santé fournies dans les médias de masse peuvent modifier l'utilisation des services de santé par le biais de campagnes planifiées ou non planifiées. Les futures recherches pourraient étudier la meilleure manière de composer des messages médiatiques et évaluer leur impact sur le public et les professionnels de santé. Davantage d'informations sont nécessaires pour étudier si la couverture médiatique permet de favoriser une utilisation appropriée des services par les patients qui en ont le plus besoin.

Conclusions des auteurs: 

Malgré le manque d'informations concernant des aspects essentiels des interventions dans les médias de masse et la mauvaise qualité des recherches primaires disponibles, certaines preuves indiquent que ces moyens de communication peuvent avoir une influence notable sur l'utilisation des soins de santé. Bien que les résultats de cette revue puissent être affectés par un biais de publication, les personnes engagées dans la promotion d'une meilleure intégration des informations issues de la recherche dans la pratique clinique devraient considérer les médias de masse comme l'un des outils permettant d'encourager l'utilisation de services efficaces et de décourager l'utilisation de ceux dont l'efficacité n'est pas prouvée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les médias de masse couvrent souvent des sujets en rapport avec la santé, constituent la principale source d'information concernant les questions de santé importantes et sont ciblés par ceux qui souhaitent influencer le comportement des professionnels de santé et des patients.

Objectifs: 

Évaluer les effets des médias de masse sur l'utilisation des services de santé.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe de revue Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (de 1996 à 1999), MEDLINE, EMBASE, Eric, PsycLit (jusqu'en 1999), ainsi que les références bibliographiques des articles. Nous avons effectué une recherche manuelle dans les revues Communication Research (février 1987 à août 1996), European Journal of Communication (1986 à 1994), Journal of Communication (de l'hiver 1986 à l'été 1996), Communication Theory (février 1991 à août 1996), Critical Studies in Mass Communication (de mars 1984 à mars 1995) et Journalism Quarterly (de 1986 à l'été 1996).

Critères de sélection: 

Les essais randomisés, les essais cliniques contrôlés, les études contrôlées avant-après et les analyses de séries chronologiques interrompues portant sur les interventions dans les médias de masse. Les participants étaient des professionnels de santé, des patients et le grand public.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont extrait les données et évalué la qualité des études de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Vingt études ont été incluses. Toutes utilisaient des séries chronologiques interrompues. Quinze études évaluaient l'impact des campagnes officielles dans les médias de masse et cinq études évaluaient l'impact de la couverture médiatique des questions de santé. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique était variable. Six études ne contenaient aucune analyse statistique et neuf études utilisaient des tests statistiques inappropriés (ne tenant pas compte de l'effet de la tendance temporelle). Toutes les études sauf une concluaient que les médias de masse étaient efficaces. Ces résultats positifs ont été confirmés par notre nouvelle analyse de sept études. L'effet en direction du changement souhaité était constant dans toutes les études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.