Administration d'oxygène à la mère en cas de retard de croissance fœtale suspecté.

Les preuves ne sont pas suffisantes pour déterminer si une oxygénothérapie continue pour les femmes enceintes apporte un bénéfice aux bébés dans l'utérus dont la taille est plus petite que prévue.

Les bébés qui reçoivent trop peu d'oxygène par le sang de leur mère peuvent se développer plus lentement que prévu avant la naissance (retard de croissance fœtale). En cas de manque extrême d'oxygène, le bébé peut mourir dans l'utérus. Parfois, il peut être suggéré que la mère respire de l'oxygène supplémentaire par un masque 24 heures par jour (oxygénothérapie) jusqu'à la naissance du bébé. La revue d'essais a découvert que les preuves étaient insuffisantes pour déterminer si la croissance du bébé s'améliorait lorsque les femmes étaient placées sous oxygénothérapie continue à partir du milieu de la grossesse jusqu'à la naissance du bébé. Il existe des preuves d'une moindre mortalité chez les bébés, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour évaluer les bénéfices et les risques de l'oxygénothérapie maternelle pour le retard de croissance fœtale suspecté. Des essais supplémentaires portant sur l'hyperoxygénation maternelle semblent nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypoxémie fœtale est souvent une caractéristique du retard de croissance fœtale. Il a été suggéré que l'issue périnatale après un retard de croissance fœtale suspecté pourrait être amélioré en administrant aux mères de l'oxygène en continu jusqu'à l'accouchement.

Objectifs: 

L'objectif était d'évaluer les effets de l'oxygénothérapie maternelle dans les cas de retard de croissance fœtale suspecté sur la croissance fœtale et l'issue périnatale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juin 2009).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés de manière acceptable comparant l'oxygénothérapie maternelle à l'absence d'oxygénothérapie dans les cas de retard de croissance fœtale suspecté.

Recueil et analyse des données: 

L'éligibilité et la qualité des essais ont été évaluées.

Résultats principaux: 

Trois études impliquant un total de 94 femmes ont été incluses. L'oxygénation, comparé à l'absence d'oxygénation, a été associée à un plus faible taux de mortalité périnatale (risque relatif 0,50, intervalle de confiance à 95 % 0,32 à 0,81). Cependant, un plus grand âge gestationnel dans les groupes d'oxygénation pourrait expliquer la différence de taux de mortalité.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.