Moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO pour la prévention du paludisme

Contexte

Les moustiquaires imprégnées d'insecticides aux pyréthrinoïdes sont un moyen efficace de réduire la transmission du paludisme et ont été déployées dans toute l'Afrique. Cependant, les moustiques qui propagent le paludisme sont maintenant en train de développer une résistance à ce type d'insecticide. Une façon de surmonter cette résistance est d'ajouter à la moustiquaire un autre produit chimique, le butoxyde de pipéronyle (PBO). Le PBO n'est pas un insecticide mais bloque la substance (une enzyme) présente à l'intérieur du moustique qui empêche les pyréthrinoïdes de fonctionner.

Quel est l’objectif de cette revue ?

L'objectif de cette étude Cochrane était de déterminer si les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO offrent une protection supplémentaire contre le paludisme par rapport aux moustiquaires classiques imprégnées de pyréthrinoïdes uniquement.

Messages clés

Les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sont plus efficaces que les moustiquaires classiques imprégnées de pyréthrinoïdes uniquement pour tuer les moustiques et les empêcher de se nourrir de sang dans les régions où les populations de moustiques sont très résistantes aux insecticides à base de pyréthrinoïdes (données probantes de qualité élevée). Les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO réduisent probablement le nombre d'infections palustres (données probantes de qualité modérée), bien que d'autres études de haute qualité mesurant des critères de jugement cliniques soient nécessaires.

Quel est l’objet de la revue ?

Nous avons inclus 15 essais réalisés entre 2010 et 2018 qui comparent les moustiquaires classiques imprégnées de pyréthrinoïdes aux moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO. Il s'agissait de deux essais en laboratoire, de huit essais expérimentaux dans des huttes qui mesuraient l'impact des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sur une population sauvage de moustiques, et de cinq essais dans des villages. Un seul essai dans un village a mesuré l'impact des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sur l'infection palustre chez l'homme ; toutes les autres études ont enregistré l'impact sur des populations de moustiques. Nous avons analysé toutes les études pour déterminer si les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO étaient plus efficaces pour tuer les moustiques et les empêcher de se nourrir de sang. Pour l'unique essai clinique, nous avons examiné si les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO réduisaient le nombre d'infections palustres. Étant donné que le bénéfice de l'ajout de PBO aux moustiquaires dépend probablement du niveau de résistance aux pyréthrinoïdes dans la population de moustiques, nous avons effectué des analyses distinctes pour les études menées dans les régions où la résistance aux pyréthrinoïdes est élevée, moyenne et faible.

Principaux résultats de la revue

Là où les moustiques présentent des niveaux élevés de résistance aux pyréthrinoïdes, les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sont plus efficaces que les moustiquaires classiques imprégnées de pyréthrinoïdes uniquement pour tuer les moustiques et les empêcher de se nourrir de sang. Comme on pouvait s'y attendre, cet effet n'est pas observé dans les régions où les moustiques présentent une résistance faible ou nulle aux insecticides à base de pyréthrinoïdes uniquement. Un seul essai s'est penché sur l'impact de l'utilisation de moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sur le nombre de personnes infectées par le parasite du paludisme. Cet essai, auquel ont participé 3 966 personnes et qui s'est déroulé dans une zone où les moustiques sont très résistants aux pyréthrinoïdes, a montré que le nombre de personnes infectées par le paludisme était moins élevé lorsque la population utilisait des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO que les moustiquaires classiques imprégnées de pyréthrinoïdes uniquement.

Cette revue est-elle à jour ?

Nous avons cherché des études qui avaient été publiées jusqu'au 24 août 2018.

Conclusions des auteurs: 

Dans les régions de forte résistance aux insecticides, les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO réduisent la mortalité des moustiques et les taux d’hématophagie, et les résultats d'un seul essai clinique démontrent que cela conduit à une prévalence plus faible du paludisme. Des questions subsistent quant à la durabilité des PBO sur les moustiquaires, car, dans les essais expérimentaux dans les huttes, l'impact des MILD imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sur la mortalité des moustiques n'a pas été maintenue sur 20 lavages. Il existe peu de données probantes appuyant le fait que les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO possèdent une plus grande efficacité entomologique dans les régions où les moustiques présentent des niveaux de résistance aux pyréthrinoïdes plus faibles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les stratégies de santé publique qui ciblent les moustiques vecteurs, en particulier les moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée (MILD) aux pyréthrinoïdes, ont été largement responsables de la réduction substantielle du nombre de personnes atteintes de paludisme en Afrique. La propagation de la résistance aux insecticides chez les moustiques Anopheles menace ces impacts. Une façon de contrôler les populations résistantes aux insecticides est d'utiliser des synergistes d’insecticides. Le butoxyde de pipéronyle (PBO) est un synergiste qui inhibe des enzymes métaboliques spécifiques chez les moustiques et a été incorporé dans les MILD à base de pyréthrinoïdes pour créer des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO. Les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sont actuellement produites par quatre fabricants de MILD et, suite à une recommandation de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2017, sont incluses dans des campagnes de distribution dans différents pays. Cette revue examine les données probantes épidémiologiques et entomologiques pour déterminer si l'ajout de PBO aux MILD améliore leur efficacité.

Objectifs: 

1. Évaluer si l'ajout de PBO aux MILD à base de pyréthrinoïdes augmente l'efficacité épidémiologique et entomologique des moustiquaires.

2. Comparer les effets des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO actuellement en développement commercial ou sur le marché avec leur équivalent sans PBO en ce qui concerne :

a. les infections palustres (prévalence ou incidence) ;
b. les critères de jugement entomologiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé des maladies infectieuses du groupe Cochrane ; CENTRAL, MEDLINE, Embase, Web of Science, CAB Abstracts, et deux registres d'essais cliniques (ClinicalTrials.gov et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l’OMS) jusqu'au 24 août 2018. Nous avons contacté des organismes pour obtenir des données non publiées. Nous avons vérifié les listes de référence des essais identifiés à l’aide des méthodes ci-dessus.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais en laboratoire, des essais expérimentaux dans des huttes, des essais dans des villages et des essais cliniques randomisés avec des moustiques du complexe Anopheles gambiae ou du groupe Anopheles funestus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué l'éligibilité de chaque essai, extrait les données et déterminé le risque de biais pour les essais inclus. Nous avons réglé les désaccords par la discussion avec un troisième auteur de la revue. Nous avons analysé les données à l'aide du logiciel Review Manager 5 et évalué la qualité données probantes à l'aide du système GRADE.

Résultats principaux: 

Quinze essais répondaient aux critères d'inclusion : deux essais en laboratoire, huit essais expérimentaux dans des huttes et cinq essais contrôlés randomisés par grappes dans des villages.

Un essai dans un village a examiné l'effet des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO sur la prévalence des infections palustres dans une zone où les moustiques sont très résistants aux pyréthrinoïdes. Le dernier paramètre d'évaluation, 21 mois après l'intervention, a montré que la prévalence du paludisme avait probablement diminué dans le groupe d'intervention (RC 0,40, IC à 95 % 0,20 à 0,80 ; 1 essai, 1 comparaison, données probantes de qualité modérée).

Dans les régions de haute résistance aux pyréthrinoïdes (mortalité des moustiques < 30 %), lorsque les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO non lavées sont comparées aux MILD classiques non lavées, il a été observé que les moustiquaires imprégnées de PBO ont entraîné une mortalité des moustiques plus élevée (rapport de risque (RR) 1,84, IC à 95 % 1,60 à 2,11 ; 14 620 moustiques, 5 essais, 9 comparaisons, données probantes de haute qualité) et une hématophagie plus faible (RR 0,60, IC à 95 % 0,50 à 0,71 ; 14 000 moustiques, 4 essais, 8 comparaisons, données probantes de haute qualité). Cependant, dans les comparaisons de moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO lavées à des MILD lavées, nous ne savons pas si les moustiquaires PBO ont un effet plus important sur la mortalité des moustiques (RR 1,20, IC à 95 % 0,88 à 1,63 ; 10 268 moustiques, 4 essais, 5 comparaisons, données probantes de très faible qualité), bien que les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO lavées diminuent l’hématophagie par rapport aux MILD classiques (RR 0,81, IC à 95 % 0,72 à 0,92 ; 9 674 moustiques, 3 essais, 4 comparaisons, données probantes de haute qualité).

Dans les régions où la résistance aux pyréthrinoïdes est considérée comme modérée (mortalité des moustiques de 31 % à 60 %), il peut y avoir peu ou pas de différence dans les effets des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO non lavées par rapport aux MILD classiques non lavées sur la mortalité des moustiques (RR 1,16, IC à 95 % 0,88 à 1,54 ; 242 moustiques, 1 essai, 1 comparaison, données probantes de faible qualité) et peu ou pas de différence dans l’hématophagie (RR 0,87, IC à 95 % 0,67 à 1,13 ; 242 moustiques, 1 essai, 1 comparaison, données probantes de faible qualité). Le même schéma est apparent pour les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO lavées par rapport aux MILD classiques lavées (mortalité : RR 1,07, IC à 95 % 0,74 à 1,54 ; 329 moustiques, 1 essai, 1 comparaison, données probantes de faible qualité ; hématophagie : RR 0,91, IC à 95 % 0,74 à 1,13 ; 329 moustiques, 1 essai, 1 comparaison, données probantes de faible qualité).

Dans les régions de faible résistance aux pyréthrinoïdes (mortalité des moustiques de 61 % à 90 %), il existe probablement peu ou pas de différence dans l'effet des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO non lavées par rapport aux MILD classiques non lavées sur la mortalité des moustiques (RR 1,10, IC à 95 % 1,05 à 1,16 ; 708 moustiques, 1 essai, 2 comparaisons, données probantes de qualité modérée), mais il n’existe aucune donnée probante d'effet sur l’hématophagie (RR 0,67, IC à 95 % 0,06 à 7,37 ; 708 moustiques, 1 essai, 2 comparaisons, données probantes de très faible qualité). Pour la comparaison des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO lavées aux MILD classiques lavées, nous ne savons pas s'il existe une différence dans la mortalité des moustiques (RR 1,16, IC à 95 % 0,83 à 1,63 ; 878 moustiques, 1 essai, 2 comparaisons, données probantes de très faible qualité), mais il se peut que l'hématophagie diminue (RR 1,50, IC à 95 % 0,89 à 2,54 ; 878 moustiques, 1 essai, 2 comparaisons, données probantes de faible qualité).

Dans les régions où les populations de moustiques sont sensibles aux insecticides (mortalité des moustiques > 90 %), il peut y avoir peu ou pas de différence dans l'effet des moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO non lavées par rapport aux MILD classiques non lavées sur la mortalité des moustiques (RR 1,20, IC à 95 % 0,64 à 2,26 ; 2 791 moustiques, 2 études, 2 comparaisons, données probantes de faible qualité). Il en va de même pour les moustiquaires lavées (RR 1,07, IC à 95 % 0,92 à 1,25 ; 2 644 moustiques, 2 essais, 2 comparaisons, données probantes de faible qualité). Nous ne savons pas si les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO non lavées ont un effet sur l’hématophagie des moustiques sensibles (RR 0,50, IC à 95 % 0,11 à 2,32 ; 2 791 moustiques, 2 essais, 2 comparaisons, données probantes de très faible qualité). Il en va de même pour les moustiquaires lavées (RR 1,28, IC à 95 % 0,81 à 2,04 ; 2 644 moustiques, 2 essais, 2 comparaisons, données probantes de faible qualité).

Dans les essais dans les villages comparant les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes-PBO aux MILD, il n'existait aucune différence dans le taux de sporozoïtes (4 essais, 5 comparaisons) et dans la parité des moustiques (3 essais, 4 comparaisons).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Barbara Fowler et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d’origine? Merci d’adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.