La thérapie auditive verbale pour promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente

La déficience auditive permanente limite considérablement la parole et le développement du langage chez l'enfant et entrave à son fonctionnement social, cognitif et comportemental. Bien que les dispositifs technologiques, tels que les prothèses auditives et les implants cochléaires, permettent à l'enfant d'entendre les mots, ils ne parviennent pas à enseigner à l'enfant la manière d'écouter, de comprendre le langage ou de parler.

La thérapie auditive verbale vise à améliorer les capacités du langage oral d'un enfant souffrant de déficience auditive afin d'atteindre le niveau d'un enfant ayant une audition typique en développant ses aptitudes à l'écoute indépendamment d'autres repères, tels que la lecture labiale et les gestes. Elle se concentre sur le contexte de la communication orale au sein de la famille et utilise l'audition et la parole en tant que principales méthodes de communication. Pour cette raison, elle est supposée être plus efficace pour aider un enfant à atteindre les objectifs typiques selon l'âge relatifs à l'apprentissage du langage et de la parole.

Cette revue a été menée afin d'évaluer les preuves sur l'efficacité de la thérapie auditive verbale visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente. Alors que de nombreuses études ont examiné l'efficacité de la TAV, aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion dans cette revue. Des études correctement planifiées sont urgemment nécessaires afin d'examiner l'efficacité des TAV visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue confirme le manque d'études correctement contrôlées portant sur l'utilisation de la TAV en tant qu'intervention visant à promouvoir le développement du langage oral chez les enfants souffrant de déficience auditive permanente. Alors que le manque de preuves n'implique pas nécessairement une absence d'effet, il est à l'heure actuelle impossible d'apporter des conclusions quant à l'efficacité de cette intervention dans le traitement des enfants souffrant de déficience auditive permanente.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La déficience auditive congénitale ou précocement acquise constitue un obstacle majeur pour le développement du langage oral et de la communication. Une détection précoce et des interventions d'adaptation (ou de réadaptation) efficaces sont essentielles pour les parents et les familles souhaitant que leurs enfants acquièrent un langage oral adapté à leur âge. La thérapie auditive verbale (TAV) est une approche d'adaptation (ou de réadaptation) pour les enfants souffrant de déficience auditive. La TAV comprend des séances de thérapie précoces intensives se concentrant sur l'audition, la gestion technologique et l'implication des personnes s'occupant des enfants dans les séances de thérapie; il s'agit généralement de la seule approche thérapeutique utilisée pour spécifiquement promouvoir l'évitement ou l'exclusion de la communication faciale non-auditive. L'objectif principal de la TAV est d'acquérir un langage oral adapté selon l'âge et qu'il soit utilisé en tant que principale ou seule méthode de communication. Les programmes de TAV sont en pleine expansion à travers le monde; cependant, peu de preuves sur l'efficacité de l'intervention peuvent être observées.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la thérapie auditive verbale (TAV) dans le développement du langage réceptif et expressif chez les enfants souffrant de déficience auditive.

La stratégie de recherche documentaire: 

CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL, speechBITE et huit autres bases de données ont été consultées en mars 2013. Nous avons également effectué des recherches dans deux registres d'essais et trois thèses référentielles, vérifié les références bibliographiques et contacté les auteurs des études afin d'identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

La revue a considéré des essais contrôlés randomisés (ECR) prospectifs et des essais quasi-randomisés portant sur des enfants (de la naissance à 18 ans) souffrant de déficience auditive significative (? 40 dBHL) et permanente (congénital ou précocement acquise), suivant un programme de thérapie auditive verbale, administré par un thérapeute certifié en adaptation auditivo-verbale, pendant une période d'au moins six mois. Les groupes de comparaison pris en compte pour l'inclusion étaient la liste d'attente et le traitement comme groupes témoins habituels.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les titres et les résumés identifiés dans les recherches et ont obtenu les versions intégrales de tous les articles potentiellement pertinents. Les articles ont été évalués de manière indépendante par deux auteurs de la revue en termes de conception et de risque de biais. En plus des données des résultats, plusieurs variables relatives à des groupes de participants et aux critères de jugement ont été documentées.

Résultats principaux: 

Parmi 2 233 titres et extraits recherchés, seuls 13 extraits remplissaient les critères d'inclusion. Tous les 13 articles complets ont été exclus après une évaluation indépendante par deux auteurs de la revue (CGBJ et JW ont), car ils ne répondaient pas aux critères d'inclusion relatifs à la conception de la recherche. Par conséquent, aucune des études n'a été inclue dans cette revue.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.